Corse sauvage

Le Blog :Blog Corse sauvage
Contact :Cliquez sur cette icÔne pour contacter le Webmestre

Taille de Caractères

Taille Ecran

Themes

Mise en page

Styles

Diaporama photos

Mur Vidéo

En dehors des sentiers battus

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou s'identifier en Page Accueil pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

11/ Le Fornellu (Montagnes et rivages du Sud)

Punta di u FurnelluCette pointe bien connue de Bavella abritait une ancienne exploitation de chaux sur ses flancs !
La variante "alpine" (balisée jaune) du GR20 permet de l'approcher jusqu'au col du Santon, d'y retrouver le ruisseau du Poliscellu puis de remonter jusqu'aux sources du Purcaraccia et de gravir la Punta di u Furnellu de là ! Un sacré périple réservé aux randonneurs expérimentés...

Le Fornellu


La variante "alpine" du GR20, balisée de deux traits jaunes, permet de s'approcher des premières tours de Bavella (aiguilles de l'Acellu, de l'Ariettu et de la Vacca – autrement dit, de l'Oiseau, du Mouflon et de la Vache -), puis de revenir au col par le GR "tous publics" qui parcourt le flanc ouest de ces trois montagnes. Une boucle on ne peut plus classique, conseillée dans la plupart des bons topoguides de randonnée…
L'ascension du Fornellu (1 899m, point culminant du massif de Bavella), permet de s'enfoncer davantage encore au cœur de cette montagne magique, d'en pénétrer quelques-uns des recoins les plus extraordinaires. Au programme de ce périple, de nombreuses surprises donc : les têtes de bassin des merveilleux ravins de Polischello et de Purcaraccia, envahies par une généreuse sapinière, la paroi géante de la Taula - soupçonnée d'être la plus haute de Corse -, les blocs calcaires qui coiffent curieusement le Fornellu et dont l'exploitation ancienne, dans des fours à chaux situés à proximité des bergeries d'Asinao, a creusé d'étranges rigoles dans la pente (encore nettement visibles) et a donné son nom au sommet (Fornellu signifiant four).

Punta di u Furnellu depuis le col de Maro

Punta di u Furnellu depuis le col de Maro

En descendant le ravin du Santu vers le PolischelloSuivre la variante du GR20 (qui s'en écarte à moins de cinq minutes du col) et la suivre jusqu'au col du Pargulu (au passage, une dalle un brin exposée est sécurisée par un câble). Suivre alors la sente bien marquée qui gagne, pratiquement à l'horizontal, le col du Santu. Plonger ensuite dans le vallon de Polischello, jusqu'à la confluence du ravin descendant du col de Maro. Remonter alors vers le nord-est, au pied de la muraille de la Taula, et rejoindre ainsi au milieu des sapins les sources du ruisseau de Purcaraccia (sur la carte Top 25, la lecture de l'itinéraire est évidente, celui-ci parcourant la seule zone verte d'un secteur dédié sinon à l’orange du granite…). Remonter la Purcaraccia et gagner enfin à vue le sommet du Fornellu. Pour boucler l'itinéraire, retrouver en versant ouest, en évitant au mieux les secteurs envahis d'aulnes, le GR20, à proximité des bergeries et du refuge d'Asinao. Ce dernier permet d'effectuer le parcours en deux jours et d'escalader en outre l'Incudine (2134m), incomparable belvédère et "2000m" le plus méridional de Corse (rajouter 3h30 aller et retour).

Accès : par la route Solenzara-Zonza, gagner le col de Bavella (1218m, parking aménagé).

Difficulté : randonnée en terrain d'aventure, souvent hors sentier et requérant donc un bon sens de l'itinéraire.

Durée : circuit d'une grosse dizaine d'heures, divisible toutefois en deux étapes.

Dénivelée : 1800m.

Carte : IGN Top 25 Aiguilles de Bavella 4253 ET (plis H1/J1).

A savoir : sur le versant ouest du Fornellu, le refuge gardé d'Asinao aide à fractionner la randonnée.

Ajouter un Commentaire

Il est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés. Les visiteurs non enregistrés n'ont plus à faire le test de Captcha...