Montée vers l'aiguille 761 : arrivée au plateau 550m et son maquisJ'ai un peu HONTE de vous proposer ce parcours dans la Section Randonnée tant j'ai bien conscience que cela risque d'envoyer certains d'entre vous au "casse-pipe" !
Je le fais pourtant parce que ce parcours est dans ma région, qu'il suit un sentier traditionnel malheureusement oublié, que c'est le dernier "sentier" du Haut-Cavu encore praticable et que cela reste accessible aux randonneur attentifs et tenaces... Mais pour ceux qui ne sont pas capables d'affronter le maquis présent en permanence sur la "trace" et les multiples interruptions, fausses pistes et pièges divers qui doivent être franchis, cela s'avérera pour eux une grosse galère qui les amènera à me maudire à tout jamais...

La région : le Haut-Cavu

Sur la piste après le radier: vue splendide du Haut-Cavu avec Punta Samulaghja, Punta Buvone, Punta Bunifazinca (Punta di Bonifacio)

Haut-Cavu

Le pont de Figa (IGN 300) détruit sur le ruisseau de Sainte-Lucie

Le pont de Figa détruit
du ruisseau de Sainte-Lucie

Vasque du ruisseau de Sainte-Lucie

Vasque sur le
ruisseau de Sainte-Lucie

Bocca di Ricu : le haut du Finicione, le Castedducciu, Monte Calva, le ruisseau et la crête de Quarciteddu

Bocca di Ricu :
Castellucciu
et Finicione amont

Vasque/cascade dans le ruisseau de Figa Bona (Mela IGN)

Vasque-cascade sur le
ruisseau de Figa Bona
(Mela IGN)

La brèche du Carciara (la 'porte de Bavella')

Brèche du Carciara

Carte du cours du Cavu et de ses valléesLe Haut-Cavu, c'est le bassin versant amont de ce fleuve du Sud de la Corse qui se jette près de Sainte-Lucie de Porto-Vecchio, avec ses deux principales vallées, celle des ruisseaux de Sainte-Lucie et du Finicione qui correspond à la source du Cavu et celle de la Figa Bona (Mela IGN), son principal affluent.

La vallée du Cavu peut se décomposer grossièrement selon le découpage suivant et les liens renvoyant aux parties des articles correspondants sur le Blog :

La "Haute Vallée", avec le cours supérieur du Cavu :

Après le pont de Marionu, U Cavu va devenir la rivière de Sainte-Lucie En aval du pont de Marionu, là où seule la piste D168a existait avant 2015, vous disposez dorénavant d'un ensemble de parcours de randonnée sur les deux rives et versants du Cavu (PR1 à PR6, Chjassu di I Carbunari) avec près de 30km de marche et jusqu'à 500m de dénivelé.
A partir du pont de Marionu, même en pleine frénésie estivale, le touriste se fait rare... Le randonneur aussi d'ailleurs et seuls les chasseurs semblent fréquenter un peu cette arrière-région, bien que l'on n'y rencontre quasiment jamais personne.
Après le pont, la piste reste carrossable, passe au pont de Funtanella, dernier parking encore connu des touristes, et arrive à un embranchement de deux pistes : celle de droite emmène vers Bocca di Sadica et les sentiers vers Conca et permet l'accès à la partie NE (massif de San Martinu) indiquée ci-dessous, alors que celle de gauche permet l'accès aux deux parties, W (ruisseau de Sainte-Lucie) et NW (ruisseau de Figa Bona (Mela IGN)).

Le ruisseau de Sainte-Lucie est bordé sur les deux rives par d'anciennes pistes, maintenant à nouveau presque complètement démaquisées, qui convergent au pont de Figa (IGN 300) détruit par les crues de 1993. Cette partie déjà sauvage permet d'accéder aux vasques du ruisseau qui peut d'ailleurs être parcouru en balade aquatique comme indiqué par ailleurs sur ce site. Au-delà du pont, ce sont les ravins du Finicione, du Valdu Grande (Valdu IGN) et ceux non nommés sur IGN qui mènent vers Punta di Bonifacio et Punta Buvona au Nord, la crête Monte Calva - Punta di Quercitella avec Bocca di Castellucciu à l'Ouest et les bergeries de Luviu au Sud... C'est le royaume de l'exploration, même si les anciens chemins historiques ont été restaurés en 2017/2018 dans ce secteur...

La partie Nord du Haut-Cavu est drainée par le ruisseau de Figa Bona (Mela IGN) et ses affluents dont les principaux sont le Carciara en provenance de la crête de Velacu à Bavella et le Peralzone en provenance de la crête de Paliri. Un ancien sentier, noté sur la carte IGN et à l'extrême limite du praticable, permet de monter jusqu'au GR20 à la hauteur de Bocca di Monte Bracciutu et d'accéder à Paliri. Côté Carciara, en amont de la brèche, on accède en ravinisme aux grandioses ravins sous la crête des Terrasses (ceux qu'on aperçoit depuis U Tafonu di u Cumpuleddu ou Trou de la Bombe), Frassicia, Velacu, ...

Enfin, la partie NE de ce versant constitue le massif de San Martinu, moins intéressant que les deux autres parties du Haut-Cavu : autour des belles aiguilles de Punta Radichella, subsiste un réseau de pistes permettant d'accéder à la crête au-dessus de Conca (descente possible par un petit sentier) et au GR20 par une nouvelle trace shuntant le sentier traditionnel repris par le maquis.

Pour résumer, voila une région magnifique sur ce bassin versant du Cavu niché sous les crêtes colorées de Bavella. Fort méconnue des randonneurs, sauf pour la partie des vasques du Cavu en aval du pont de Marionu, elle ne dispose que de peu de pistes et sentiers et la randonnée n'y est souvent possible que pour les pratiquants expérimentés et têtus... ou les ravinistes distingués !
Pour plus de détails sur cette micro-région, lire les deux articles du Blog (plus très à jour car datant de 2009) sur le sujet : La Haute Vallée du Cavu (1ère partie) et La Haute Vallée du Cavu (2ème partie).
Pour se tenir constamment à jour sur ce secteur, il faut se référer au site Internet de l'association "A Punta Bunifazinca" qui détaille les travaux effectués et donne les sentiers de randonnée à jour dans la basse vallée en aval du pont de Marionu et les chemins restaurés en moyenne et haute vallées...

Paliri par le sentier de Mela/Peralzone (06/2012) :

Montée sur la "piste" : état de la trace
Montée sur la "piste" : état de la trace

Partie avant Peralzone : l'état de la "trace"

Montée sur la "piste" : Figa Bona (Mela IGN) et canyon de Carciara au fond

Ruisseau de Figa Bona (Mela IGN) et canyon de Carciara

Arrivée au ruisseau de Peralzone

Arrivée au ruisseau de Peralzone

Cascade du ruisseau de Peralzone

Cascade du ruisseau de Peralzone

Montée vers l'aiguille 761 : arrivée au plateau 550m et son maquis

Plateau 550 m
et aiguille 761 m

Sous l'aiguille 761 : sur la trace horizontale sous le versant W de l'aiguille

Sous le versant W
de l'aiguille 761

Arrivée au col 750m : Punta di Monte Sordu

Arrivée au col 750m : Punta di Monte Sordu

Arrivée au col 750m : la suite de la crête

La suite de la crête
après le col 750m

Sur la crête après le col 750m : la "trace" et le col au bout sur le GR20

Sur la crête
après le col 750 m

Arrivée au col 971m : la vallée de Peralzone et la crête remontée

Arrivée au col 971m : vallée de Peralzone et la crête

Arrivée au GR20 : une autoroute après la "trace" !!

Arrivée au GR20

Arrivée au GR20 : Monte Bracciutu

Monte Bracciutu

• Accès : Via Sainte-Lucie de Porto-Vecchio et la D168A qui mène à Tagliu Rossu. La route traversant le village se prolonge par une piste peu avant d'arriver au Parc-Aventure A Tyroliana : Parking de Mela/Lora : Punta Buvone/Bunifazinca elle emmène jusqu'à la Maison Cantonnière ruinée (restaurée en 2013) à côté d'un réservoir vert DFCI avec un embranchement de deux pistes.
Prendre sur la droite la piste menant au pont de Marionu que l'on traverse et continuer ensuite sur la RG du Cavu. Ne pas prendre la piste qui monte à droite vers Bocca di Sadica mais continuer vers l'W par une petite descente, traverser un radier restauré début 2010 et s'arrêter au point IGN 267, carrefour avec une piste à gauche menant au ruisseau de Sainte-Lucie. Piste carossable pour une berline jusqu'en 2012 mais actuellement réservée aux 4x4 avec parking commode au carrefour : en berline, il faut, en ce moment (octobre 2014), s'arrêter à la "barrière vrillée" du virage à droite vers Bocca di Sadica car la piste est partiellement effondrée un peu plus loin avant le radier (2x15mn de marche supplémentaire).
Nota : L'état des pistes RD et RG de la Sainte-Lucie peut profondément être modifié d'une année sur l'autre et osciller d'un état carossable pour une berline à risqué pour un 4x4 ; de même, depuis 2012, la piste de la Sainte-Lucie est fermée en période estivale (du 15/07 au 15/09) avant la traversée du pont de Marionu empêchant ainsi d'utiliser la piste RG et d'accéder à la "barrière vrillée". Se renseigner donc sur l'état et l'ouverture des pistes au Parc-Aventure A Tyroliana avant de s'y hasarder et tenir compte de l'horaire supplémentaire éventuel lié à l'obligation éventuelle d'un parking plus en aval...

• Dénivelé : 900m environ (entre 262 et 1055m)

• Itinéraire : Continuer à pied la piste de droite : la partie carrossable s'arrête rapidement et fait place à une "sente" tracée sur l'ancienne piste détruite. Cette sente peut être démaquisée au départ selon les saisons et dans ce cas avoir la largeur de l'ancienne piste (4-8m), mais, en général, elle se transforme assez rapidement en une trace étroite (1-2m) encombrée de maquis. Ne pas prendre la trace continuant vers le pont détruit du ruisseau de Figa Bona (Mela IGN), mais une sente peu visible à droite restant en RG de la Figa Bona (Mela IGN). La trace encombrée de maquis avant PeralzoneLa sente remonte le long de la Figa Bona (Mela IGN) sur l'ancienne piste abandonnée et le terrain est donc bien plat : malheureusement, le maquis, très vivace sur ce versant au printemps, rend la progression assez pénible jusqu'au ruisseau de Peralzone (1h15 depuis le parking). Ensuite, l'ancien sentier est repris par la végétation et il faut remonter la RD du Peralzone (cairns) jusqu'à une cascade caractéristique où une trace rejoint les restes de l'ancien sentier sur la gauche. La suite de l'itinéraire se déroule sur les restes du sentier traditionnel, avec malheureusement de multiples pièges et interruptions du tracé : après une montée en lacets jusqu'à la crête 550m, puis une traversée horizontale sous le versant W de l'aiguille 761, il faut grimper au col 750m juste au N de l'aiguille par une raide montée en suivant la meilleure des multiples sentes malheureusement disséminées sur cette pente (2h40).
Arrivée au refuge de PaliriLa suite du parcours se déroule d'abord sur la crête Peralzone/Cervi montant vers le N, avec un peu moins de maquis que la partie antérieure, puis rejoint une zone de maquis touffu à la fin de la crête en versant RD du col 971m qui marque l'arrivée au GR20 (3h30). Attention à la fin de la crête à trouver la bonne sente permettant de traverser cette zone, sinon galère... Enfin, le GR20 ressemble à une autoroute paradisiaque (le sentier le plus dur du monde : tu parles !) pour terminer ce parcours au refuge de Paliri (1055m - 4h environ).

Du refuge, la visite de la Tafunata di Paliri est recommandée :
- Variante vertige pour le Trou et le sommet de la Punta Tafunata di Paliri : la Punta Tafunata di Paliri est accessible à tout randonneur confirmé, insensible au vertige, par sa spectaculaire voie normale qui traverse toute la Dans la cheminée sur la via ferrata de la Punta Tafunataface SE de G à D et escalade la fin de l'arête SE. Elle est encore plus aisée à gravir depuis que GP Quilici l'a malheureusement affublée d'une via ferrata en câbles et barreaux métalliques vers la fin des années 1990. Prendre le sentier qui mène au NW par des pentes boisées au pied de la paroi SE et tourner à D après la première arête rencontrée pour remonter un couloir herbeux obstrué en haut par des blocs. Traverser les blocs sous un petit tunnel et continuer la vire montante vers la D jusqu'à gagner l'arête SE. Tourner alors à G au NW et par une escalade facile (couloir + cheminée équipée) gagner le Trou que l'on peut visiter (1250m - 45mn). Du Trou, on peut aller au sommet en 15mn en revenant légèrement en arrière et en prenant le long du câble qui équipe le couloir terminal (1312m - 1h)

• Retour : Par le même chemin en 3h30 environ ou par le GR20 jusqu'à Conca en 5h

• Intérêt : Belle visite du Haut-Cavu et de l'envers des crêtes de Bavella (il est rare de voir le "Trou de la Bombe" (Tafonu di u Cumpuleddu) de ce côté du trou !) Montée au col 750m : les restes erratiques du sentier traditionnelpar une "trace" marquant encore les restes d'un vieux sentier traditionnel. La Punta Bunifazinca (Punta di Bonifacio) domine sans cesse tout l'itinéraire au-dessus des ruisseaux de Figa Bona (Mela IGN), Carciara, Cervi et Peralzone et maquis et rochers sont somptueux...
Mais, il ne faut pas se voiler la face : cet itinéraire n'est pas à la portée de beaucoup de randonneurs tant la trace est difficile à suivre et le maquis exigeant. Il faudra être expérimenté et, surtout, préparé psychologiquement pour affronter cette "randonnée" et ne pas "péter les plombs" à force de sorties de routes... Cet avertissement étant réitéré pour les randonneurs peu aventuriers ou habitués à d'autres types de "sentiers", veuillez considérer que ce parcours est une extraordinaire école de "progression en maquis corse" et, quand vous le ferez, vous n'oublierez pas de me remercier d'avoir largement démaquisé les tronçons les plus pervers durant mes sorties sur ce terrain...

Carte du Haut-Cavu dans la région des ruisseaux de Figa Bona (Mela IGN) et de PeralzoneConsultez la carte ci-contre pour plus de détails sur ce secteur de Paliri avec l'approche depuis le col de Bavedda, la Punta Tafunata di Paliri et la suite du GR20 vers Conca longeant l'Anima Damnata et le Monte Bracciutu.

Nota : à la date du 20 mai 2011, le sentier est bien démaquisé en partie basse depuis la piste de la Figa Bona (Mela IGN) jusqu'au ruisseau de Peralzone. Malheureusement, ensuite, le maquis a proliféré au printemps dernier avec l'accumulation des neiges et pluies sur la Corse ! La trace est donc beaucoup plus entravée que l'année dernière mais reste visible et praticable jusqu'au GR20. Par contre, même pour quelqu'un qui connaît, il est difficile de ne pas la quitter par moments et de galérer pour la retrouver, surtout à la descente.

Les fondamentaux à conserver en tête durant ce parcours :

  • La trace existe de bout en bout ! Seule la partie sous l'aiguille 761m et le col 750m est dénuée d'une trace précise et comporte de multiples variantes dans une pente raide exaspérante
  • Les points de passage à se rappeler (cités dans le sens de la montée) : aire de pique-nique des chasseurs, cairn d'arrivée au ruisseau de Peralzone, cascade du ruisseau de Peralzone, plateau de cistes 550m, pin et éboulis sous l'aiguille 761m, col 750m, retour au maquis haut en fin de la crête N de l'aiguille 761m, cairn d'arrivée au GR20
  • Réfléchir, ne pas paniquer, ne pas s'énerver, inutilité du GPS (sauf pour se positionner si on s'est complètement perdu), équipement avec pantalon long et manches longues, utilité machette/scie, ...

Diaporama "Paliri par le sentier de Mela/Peralzone"