Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Punta Ciaccianu - 3ème longueur TribulazioneLa Mecque de l'escalade corse, aussi bien sur le plan sportif avec les blocs et petites falaises équipés par Ghjuvan-Paulu Quilici près du col, que sur le plan voies d'aventure avec la kyrielle de voies, plus ou moins bien équipées, que l'on trouve aussi bien sur les crêtes d'Asinao et de Velacu que sur le flanc Nord du col en descendant sur Sulinzara...
Un régal pour les grimpeurs et une grande variété de voies : certaines peuvent même être les plus hautes de Corse (700m pour A Taula) et demander des marches d'approche impressionnantes... Emoticones

Escalade au Monte Santu
Escalade au Monte Santu

Escalade au Monte Santu

Escalade à Punta Calcina
Escalade à Punta Calcina

Escalade à Punta Calcina

Rappel école au site sportif de Bavedda
Rappel école au site sportif de Bavedda

Rappels au site sportif de Bavedda

C'est essentiellement Bavedda qui va être décrit dans cette partie : la région de l'Uspidale, bien que nettement plus au Sud, lui étant traditionnellement rattachée pour l'escalade par raison de proximité, en particulier en ce qui concerne la Punta di U Diamante. Ont été aussi intégrées dans cette partie des écoles d'escalade des sites proches de Bavedda comme ceux de Conca (Punta Calcina) et de Sari (Monte Santu). Que dire de plus sur Bavedda, sinon que nulle part ailleurs vous trouverez rassemblés sur un si petit espace autant de parois, d'éperons, de dalles et de surplombs à escalader, avec ou sans marche d'approche, avec ou sans maquis, dans tous le niveaux de difficulté et à diverses altitudes (de 500 à 1800m). En été, le problème est souvent celui de trouver des voies abrités du soleil (face W ?) et en hiver on peut y grimper à basse altitude sans être gêné par la neige. Enfin, malgré la fréquentation touristique amenée par la beauté des lieux, vous pourrez aisément trouver une voie non fréquentée : on n'est pas à Chamonix !

Ecoles d'escalade :

• Monte Santu : superbe site sur une barre calcaire accessible depuis Sulinzara Escalade au Monte Santuet Sari, avec parking tout au bout de la route à l'extrémité W de l'aire de camping et marche de 20/30mn sur sentier dans le maquis. Une quarantaine de voies de 10 à 20m équipées par Quilici sur un calcaire très compact, orienté Sud, de niveau 4 à 7c et disposant d'un secteur grotte et bombés (Topos Corse - 15 canyons et 4 sites d'escalade par Ghjuvan-Paulu Quilici, Sites d'escalade de Zicavo, Sari et Conca par Michel Charles et Ghjuvan-Paulu Quilici et Falaises de Corse p. 54-59)


• Punta Calcina : intéressant site sur une pointe calcaire accessible depuis Escalade à Punta Calcina (Grand Dièdre)Santa-Lucia di Porti-Vecchju en prenant, avant d'arriver à Conca, une route à droite qui se termine à un relais téléphonique. Une quarantaine de voies de 10 à 30m équipées par Quilici sur un calcaire très coupant, orienté Sud-Est (ombre en été à partir de 15h), de niveau 3b à 7c (Topos Corse - 15 canyons et 4 sites d'escalade par Ghjuvan-Paulu Quilici, Sites d'escalade de Zicavo, Sari et Conca par Michel Charles et Ghjuvan-Paulu Quilici et Falaises de Corse p. 60-65)


• Bocca di Bavedda : magnifique secteur école sur des rochers proches du col Site sportif d'escalade de Baveddadans un secteur immense entièrement équipé par GPQ (chapeau !). Environ douze secteurs (Cf. schéma à gauche) et plus de 100 longueurs du 3 au 7 en tous styles sur LE granite de Bavella ! (Topo Petra di Luna par Ghjuvan-Paulu Quilici et Francis Thibaudeau et Falaises de Corse p. 69-89).

Massif de Bavedda (Cf. Encart) :

Escalade en été à Bavedda


L'un des problèmes de l'escalade en été en Corse est celui de la chaleur, en particulier dès que l'on est en-dessous de 1300m. A Bavedda, compte tenu de l'altitude relativement basse des sites grimpables, juillet et août demandent à réfléchir un peu à cette question.
Je me souviens d'une tentative pour faire Maravigliosa en face E de la Punta Tafunta di Paliri. Partis en début d'après-midi du refuge, nous avons fait l'approche dans une canicule dont nous ne nous étions pas rendu compte jusqu'alors. A l'arrivée au départ de la voie, celle-ci était exposée plein soleil et nous avons été incapables de démarrer la course, accablés que nous étions par le soleil brûlant.
Quelques expériences de ce type nous firent prendre en compte ce problème de chaleur estivale. Deux solutions possibles : soit partir tôt le matin pour escalader afin d'avoir terminé la voie avant le début de l'après-midi, soit choisir des faces W pour y escalader tranquillement à l'ombre jusqu'à la fin de l'après-midi. Pour notre part, nous choisissions plutôt la seconde solution, compte tenu du fait que nous partions d'un camp de base en général situé sur la côte et qu'il était difficile dans ces conditions de partir tôt : nous avons ainsi réalisé la plupart de nos voies dans les faces W du chaînon du Paliri dont l'orientation est tout à fait adéquate.

Les possibilités d'escalade dans ce massif seront décrites en utilisant le découpage usuel Groupe Nord (aiguilles d'Asinao, versants Fornellu, crêtes du Pulischellu et du Purcaraccia, Fiumiceddi/Tova) et Groupe Sud (Urnucciu, Ferriate, Paliri, Velacu, Samulaghja) avec un sous-découpage spécifique par secteurs. Groupe Nord et Groupe Sud sont bien visibles sur une carte de Bavedda en tant que deux chaînes distinctes, séparées par le col lui-même, le ruisseau de San Petru et la zone forestière reconstituée après l'incendie qui a tout détruit il y a quelques années. Sur le plan de l'escalade, des milliers de voies en granite de tous styles et toutes difficultés sont possibles : considérez que ce sont généralement des voies d'aventure (sangles, coinceurs et quelques clous souvent nécessaires). Bien entendu, compte tenu du nombre et des possibilités des voies d'escalade, pas question d'en faire une description exhaustive. Pour s'orienter dans les choix et obtenir des descriptions précises de voies et des schémas, consulter les nombreux topos indiqués en page d'accueil de cette rubrique. Guide d'escalade en Corse - Massif de Bavella par Jean-Paul Quilici et Bernard Vaucher pour une liste exhaustive des voies jusqu'1999 et Rocca e Sole par Ghjuvan-Paulu Quilici et Francis Thibaudeau pour les dernières voies modernes suffiront à TOUT couvrir. Ne seront données, par secteur, que les informations de base, à savoir accès, caractéristiques générales et quelques voies remarquables.

- Groupe Nord :

Voies de la face SE de la Punta di l'Acellu

Voies Acellu face SE
 

Voies des faces S/SE de Punta di u Pargolu et Punta di Pampalona

Voies Pargolu et
Pampalonu faces S/SE

Faces SE et E de Punta di l'Acellu

Acellu faces SE et E
 

Faces W et SW de Punta di u Pargolu (Tour des Allemands)

Punta di u Pargolu
Faces W et SW

Punta Longa

Punta Longa

Punta Alta

Punta Alta

C'est le groupe le plus célèbre, offrant les voies les plus nombreuses, les plus hautes et les plus difficiles du massif, sans équivalent en Groupe Sud. Il a marqué l'histoire de l'alpinisme en Corse avec l'exploration des aiguilles d'Asinao dès 1927 et les premières voies avec du VI ouvertes par Werner Krah (La Gargouille) en 1960. Il a fait aussi l'histoire de l'exploration du massif avec les approches par le Pulischellu et le Purcaraccia qui ont défriché des territoires quasiment vierges et pas seulement sur le rocher. L'escalade sportive de haut niveau est ensuite arrivée aux Teghje Liscie et à la Punta Lunarda dans les années 1980, allant jusqu'à proposer plusieurs voies de 8 dans cette partie qui est toujours aussi active de nos jours (2005 !) avec des ouvertures chaque saison via des équipes de jeunes grimpeurs locaux et pinzuti.

• Secteur aiguilles de Bavedda (ou d'Asinao) :

C'est l'arête que l'on parcoure en Groupe Nord : secteurs aiguilles de Bavedda et chaînons secondairesarrivant la première fois au col et la plus connue puisqu'elle supporte les sept célèbres aiguilles qui lui donnent son nom. C'est aussi là qu'ont été historiquement ouvertes les premières voies (le Club Alpin Belge en 1927) et c'est toujours aujourd'hui la partie la plus fréquentée par les grimpeurs découvrant le massif. Accès par la variante alpine du GR 20 (marques jaunes) depuis le col jusqu'à Bocca di u Santu (2h) pour les tours VI et VII
• Punta di l'Acellu (ex-Tour I) : une douzaine de voies essentiellement en faces SE (Masino directe TD, Le Temps Peau Noir TD+, I Brumi di l'Acellu TD+, voie de l'Etrier D, ...voies de 6/8 longueurs) et sur l'arête de Zonza (arête de Zonza D, 4/5 longueurs), avec un rocher magnifique, un accès court (30mn) et de quoi frimer sur la face SE spectaculairement visible depuis le col !
• Punta di l'Ariettu (ex-Tour II) : une dizaine de voies essentiellement en faces W (Calendini TD-) et S (Ballade pour un Tafone TD, Caniveau Vertical TD, ...) ainsi que sur l'arête de Quenza (arête de Quenza D/D+) équivalent de l'arête de Zonza sur la pointe précédente
• Punta di A Vacca (ex-Tour III) : sommet très aisément accessible depuis la Punta di A Vacca - Face SEvariante alpine, mais avec une face SE d'ampleur sur laquelle une huitaine de voies de 6/8 longueurs ont été créées (Cheminée Andalouse D+, Patrimonio TD-, ...)
• Punta di u Pargolu (ex-Tour IV) : un ensemble de pointes rocheuses accolées sur lesquelles ont été ouvertes une dizaine de voies de 5 longueurs surtout en face SW (La Gargouille TD, ...)
• Punta Longa (ex-Tour V) : sommet suivant sur la crête offrant une face S intéressante sur environ 8 longueurs (Abastanza D+ à TD, ...)
• Punta Alta (ex-Tour VI) : tour remarquable car point de départ du chaînon de Gio Agostino, elle offre de jolies escalades moyennes de 6 longueurs (Arête N D, Voie du Lion D, ...) avec une voie normale du même niveau (D)
• Punta Iolla (ex-Tour VII) : dernière tour remarquable de la crête située juste après Bocca di u Santu, elle propose 4 voies intéressantes de 5/6 longueurs (Le Jardin Suspendu AD, Maripol TD, ...).

• Secteur chaînons secondaires des aiguilles de Bavedda :

Chaînon de Pampalonu

Chaînon de Pampalonu

Chaînons de Pampalonu et de San Gio Agostinu

Chaînons de
Pampalonu et de
San Gio Agostinu

Chaînon de San Gio Agostinu depuis le ravin du Santu

Chaînon de
San Gio Agostinu
depuis le ravin du Santu

Ce sont les arêtes qui démarrent de la crête principale des tours de Bavedda avec deux chaînons, le chaînon di Pampalonu et celui de Gio Agostino
• Chaînon di Pampalonu : arête partant du Pargolu et comprenant 3 pointes rocheuses. Accès depuis Bocca di u Pargolu en longeant la base de la face S des pointes, puis selon la voie
- Punta di u Chiostru : la Face W, voie de 5 longueurs en D
- Punta di u Pampalonu : 2 voies de 9/10 longueurs en face S, le Pilier S en D+ et A Rena en TD
- Punta Gotcha : 3 voies de 11 à 15 longueurs en versant S en excellent rocher, Caramuntini en TD, Di Te en TD+ et Le Bateau Ivre en TD
• Chaînon de Gio Agostinu : arête partant de Punta Alta vers l'Est et allant jusqu'à Punta Rossa en présentant plusieurs aiguilles
- Petra Sulana : la Pierre au Soleil offre 2 voies, L'arbrabarb en 8 longueurs TD et le Pilier S en 14 longueurs ED-, une des grandes entreprises de Bavella (300m de hauteur et 400m de développement). Accès par Bocca di u Chiostru (brèche entre le groupe du Pargolu et Punta di u Chiostru) et descente de son versant Nord
- Punta San Gio Agostinu : sommet remarquable et bien individualisé avec deux voies en arête (arête W et arête E de niveaux D). Accès par Bocca di Fermiu (brèche entre Punta Alta et Gio Agostinu) atteint par une longue traversée depuis le col de Bavella ou via Bocca di u Santu
- Punta di u Spechju : satellite de la pointe précédente, cette aiguille présente un véritable miroir (u spechju) de pierre sur sa face SE avec deux voies majeures et historiques, Curnaghjula de 9 longueurs D+ (Quilici/Calendini 1981) et Capu Rossu de 8 longueurs ED+, 6b obligatoire (Casanova/Micheli 1990). Accès identique à celui de Petra Sulana en descendant plus bas
- Punta Rossa : dernière pointe surplombant le Pulischellu, Chaînon de San Gio Agostinu et Punta Rossacette aiguille se présente sous la forme d'une belle tour rouge constituant l'un des sommets les plus difficiles du massif avec son Eperon S, voie de 8 longueurs TD. Accès depuis la Maison Forestière d'Arza, la piste à gauche jusqu'au Renaju et le ravin de Caniccia. Elle est accolée à un contrefort SE haut de 200m avec deux voies modernes de 7/8 longueurs, Alexandra TD et La Célébration du Lézard TD+. Accès en 40mn par le pont du Renaju et une sente partant au NW du virage de l'ancienne route.

• Secteur Pulischellu :

A Taula, vue de Bocca di Maru

A Taula

Voies de A Taula

Voies de A Taula

Voies de Punta di u Pulischellu

Voies de Punta Pulischellu

Punta di u Pulischellu - Face S

Punta Pulischellu face S

Le Pulischellu est le ravin descendant de Bocca di Maru, rejoignant à 1120m d'altitude le ravin du Santu qui descend de Bocca di u Santu et confluant plus bas avec le San Petru pour donner la Vacca. Ce ravin est surplombé par Punta di u Furnellu (1899m) d'où descend la plus haute paroi de Corse, A Taula, qui rejoint en 700m le Pulischellu au point 1120m précédemment cité. En outre, il est bordé de plusieurs aiguilles spectaculaires, Punta Pulischellu, U Candellonu, U Candellu, Punta di a Calancona.
• A Taula : cette face dolomitique est striée d'éperons, de couloirs et de gorges formant un ensemble extraordinairement complexe. L'accès aux voies (point 1120m dans le ravin) peut se faire depuis Bocca di u Santu (variante alpine du GR20) en descendant le ravin du même nom ou en remontant le Pulischellu (Cf. Ravin du Pulischellu en ravinisme) : approche longue (3/4h) et complexe dans les deux cas. Une douzaine de voies d'envergure et difficiles sur 15 à 20 longueurs dont le Pilier du Daddy en TD/TD+ et le Pilier des Nazgüls en TD+. Inutile de préciser que cette face (et l'approche aller/retour) est un VRAI terrain d'aventure (marteaux, pitons, sangles, coinceurs, friends, bivouac ?, ...) !
• Punta di u Pulischellu : aiguille 1501m, dominant directement le Pulischellu sur sa rive gauche et provoquant le torticolis des ravinistes et canyoneurs essayant Punta di u Pulischellu surplombant le ravinde la regarder. Même accès que pour A Taula. Trois versants utilisables : le versant S, le plus haut, limitée à gauche par l'arête des Ecureuils (1ère ascension de l'aiguille en 1975 - voie TD de 15 longueurs environ), le versant W le long du couloir de Bocca di u Pulischellu de hauteur variable avec 3 voies TD (Les Champignons Mélomanes, 7 longueurs TD) plus la voie de descente et le versant NE, très complexe et difficile, surplombant un affluent RG du Pulischellu (pas de voies connues ?)
• U Candellonu : superbe chandelle de granite rouge au NE de Punta Pulischellu, culminant à 1577m, gravie par la face NW via la voie Bourley/Chabert 1976 de 180m en TD. La face S, déjà explorée par Quilici/Afanassief, offre 400m d'une paroi superbe qui n'est peut-être pas encore gravie. Accès complexe, sans doute par la crête séparant Pulischellu et Purcaraccia pour la face NW et par Bocca di u Pulischellu (col entre Punta di u Pulischellu et A Taula) pour la face S
• U Candellu : superbe chandelle accolée à la précédente, gravie par la face S via la voie Quilici/Afanassief 1983 de 350m en TD+ soutenu. Accès semblable à U Candellonu
• Punta di a Calancona : pointe effilée de 1271m d'altitude en face de Punta di u Pulischellu de l'autre côté du torrent. Des possibilités d'escalade non encore explorées (2005 ?) sur son éperon N de 300m surplombant le Pulischellu.

• Secteur Purcaraccia :

Vue générale du Secteur Purcaraccia

Vue générale du secteur Purcaraccia

Face SE de la Punta Malanda

Punta Malanda face SE

Face N de Punta Malanda

Punta Malanda face N

Punta di l'Arca et A Sentinedda

Punta di l'Arca
et A Sentinedda

Face SE de la Punta d'A Petra

Punta d'A Petra face SE
 

Le Purcaraccia, très proche du Pulischellu, est le ravin descendant du point IGN 1897m à mi-chemin entre A Taula et le sommet de Punta di u Furnellu, rejoignant à 989m d'altitude le ravin de Nura qui descend de sous Punta Muvrareccia et confluant plus bas avec le San Petru pour donner la Vacca. Ce ravin est aussi sauvage dans sa partie supérieure que le Pulischellu et les approches y sont aussi compliquées. En n'y incluant pas le secteur Teghje Liscie (décrit à part), il comprend toute une série d'aiguilles dans sa partie supérieure, Punta Calanca Vecchja, Punta di Nura, Punta Malanda, Punta di l'Arca et Punta d'A Petra.
• Punta Calanca Vecchja : pointe IGN 1883m, non nommée sur IGN qui la confond avec Punta di Nura, elle présente une voie TD de 300m sur son pilier S, le Pilier des Gypaètes. Accès par la crête de Furnellu
• Punta di Nura : pointe IGN 1751m, faussement dénommée Calanca Vecchja, elle présente une voie TD de 300m en 11 longueurs, le Pilier Sud. Accès par le ravin de Michitti qui descend du point IGN 1831 sur la crête de Furnellu
• Punta Malanda : magnifique dôme de 1166m veillant sur le Purcaraccia, cette pointe de 1166m comporte deux faces intéressantes pour l'escalade, la face N en cours d'exploration en 2005 et la face SE avec sa voie moderne Sisyphe TD + (6a obligatoire) en 7 longueurs. Accès par le ravin RD partant du gué à l'arrivée du sentier de Bocca di Larone au Purcaraccia
• Punta di l'Arca : ce dôme de 1100m se situe entre Punta Lunarda (le "Pénitent") et Punta Malanda et a été défriché récemment (2000/2001) avec 3 voies de 4/5 longueurs, Zeus TD (6a obligatoire), Il suffit de passer le pont ED+ (6a+ obligatoire) et Nivuli (?). Accès identique à celui de la face SE de Punta Malanda. Une autre voie a été tracée sur la pointe juste derrière, A Sentinedda, en 8 longueurs ED (6b obligatoire). Accès par le Purcaraccia et le couloir de Bocca Malandata (voie normale de Punta Malanda) et sur la droite de ce couloir
• Punta d'A Petra : dôme de pierre de 1213m d'altitude dominant le coude du Purcaraccia au départ du canyon (coude à gauche en montant). Une voie d'ahérence en face SE, Petra Tonda, TD de 15 longueurs (6a obligatoire). Accès par le ravin du Purcaraccia (Cf. Canyon du Purcaraccia).

• Secteur Teghje Liscie :

Vue générale du secteur Teghje Liscie

Vue générale du secteur Teghje Liscie

Voies des Teghje Liscie

Voies des Teghje Liscie
 

Voies Punta Lunarda et contreforts Lunarda

Voies Punta Lunarda
et contreforts Lunarda

Voies de Punta di u Corbu

Voies de Punta di u Corbu

Ce secteur particulier correspond à l'extrémité de la crête de partage Pulischellu/Purcaraccia et comprend les morceaux de bravoure que sont devenues les dalles des Teghje Liscie (Dalles Lisses), la Punta di u Corbu, la Punta d'A Muvra, la Punta d'Arghjavara et la Punta Lunarda en proposant quelques-unes des plus belles et plus difficiles voies du massif.
• Teghje Liscie : immense bouclier de dalles dorées dominant la route du col, ce sommet de 1025m a constitué un tournant historique de l'histoire de l'escalade à Bavedda en donnant l'occasion à certains grimpeurs du début des années 1990 de sortir la perceuse pour franchir les dalles sans fissures. Sa face SE comprend une dizaine de voies dont la plus facile, la Marseillaise, est une voie TD de 350m et la plus difficile, Octogenèse, est une voie des frères Petit en 10 longueurs ABO et 3 longueurs en 8ème degré. Accès par le début du ravin du Pulischellu jusqu'à la 3ème cascade puis une sente et un petit couloir à droite conduisant au pied de la paroi en 45mn
• Punta di u Corbu : pointe IGN 1157m, dominant directement les Teghje Liscie, elle porte une échine de dalles lisses, appelée Dos d'Eléphant, plongeant sur le Pulischellu. Deux voies célèbres sur cette échine : le Dos d'Eléphant, voie exposée en adhérence de 12 longueurs TD+ (6a+ obligatoire) et Jeef, voie supérieure encore en difficulté pour 9 longueurs ED+ (6b obligatoire) jusqu'à la jonction avec le Dos d'Eléphant. Une autre voie extrème en face SE au-dessus des Teghje Liscie, Delicatessen, ED+, 9/10 longueurs avec 6c obligatoire et 8b+ en libre. Pour toutes ces voies, accès par le Pulischellu jusqu'à dépasser la 3ème cascade sur 100m et, à une falaise rouge, s'élever au N le long d'un ruisseau asséché jusqu'en bas de la paroi en 75mn
• Punta d'A Muvra : pointe 1212m non nommée IGN à l'Ouest de Punta di u Corbu, avec un beau versant et des contreforts de dalles qui ont été ouverts récemment (2000 - 2003). Une demi-douzaine de voies de 9 à 15 longueurs de niveau ED. Accès comme Punta di u Corbu, puis à gauche sur la fin en 75mn environ
• Punta d'Arghjavara : petite pointe en bas et à droite de Teghje Liscie (IGN 688m), en RD du ravin de la Lunarda. Quatre voies D+ à TD+ tracées en 2002 - 2003 dans son versant SE. Accès depuis le lieu-dit Arghjavara en 20mn avec un sentier taillé dans le maquis
• Punta Lunarda : magnifique sommet en forme de "pénitent" cagoulé, il offre un rocher exceptionnel rouge et compact. Très raide, il utilise moins l'adhérence que d'autres sommets du secteur mais oblige à de superbes renfougnes en fissures. Les huit premières voies ont été tracées sur son versant S/SE et sont des morceaux d'anthologie comme Anima Corsa, 7 longueurs TD soutenues (6a obligatoire), Parfum de Violence, 8 longueurs ABO (6b+ obligatoire) et Amicizia, 11 longueurs ED- (6b+ obligatoire). Accès depuis le lieu-dit Arghjavara vers la Punta d'Arghjavara que l'on contourne par la droite, puis traversée du ravin de la Lunarda et remontée en RG jusqu'à un bouclier de dalles que l'on escalade à gauche (pas de III) pour rejoindre le pilier S en 1h30. Au SE et en dessous de la pointe, des contreforts ont été équipés en 2002 de 3 voies TD+/ED- de 4/5 longueurs. Même accès en prenant un sentier à droite au bout de 15mn de remontée du ravin de la Lunarda, puis en escaladant un dièdre (III+) pour arriver au pied des voies en 45mn.

• Secteur Fiumiceddi/Tova :

Monte Butara en remontant le Fiumicelli supérieur

Ravin du Fiumiceddi avec le Monte Butara

Monte Butara et Dente di Tova

Voies du Monte Butara et de Dente di Tova

Dernier secteur du Groupe Nord, cette partie comprend les sites d'escalade proches du Fiumiceddi depuis Rocchiu Pinzutu jusqu'à la source du Fiumiceddi non loin de Tova. C'est un secteur peu exploité et ne proposant que deux sites recensés :

Monte Butara face SE• Monte Butara : énorme bouclier de dalles dorées dominant le Fiumiceddi en RG, ce sommet de 865m ressemble beaucoup en apparence aux Teghje Liscie et propose des escalades de même type. Une voie TD (6a obligatoire), Avec le Temps, a été ouverte en 2001 sur son flanc Sud en une douzaine de longueurs et un rappel. Accès depuis Rocchiu Pinzutu par le sentier rejoignant le Fiumiceddi, la remontée du torrent sur 500m et traversée dans le maquis jusqu'au bas de la paroi en 1h45
• Dente di Tova : pointe IGN 1077m située sous les escarpements du Monte Vitullu dans le haut Fiumiceddi. Elle a été escaladée dés 1969 (Charles Birk/José Giovanni !) et est dotée depuis 1999 d'une voie moderne : Voie Birk/Giovanni TD de 6 longueurs en face SW puis S puis SE et voie Altu Silenziu TD de 6 longueurs (6a obligatoire). Accès depuis le sentier menant aux ex-bergeries de Tova par des marques rouge et jaune sur les arbres, un bout de sentier, une ligne de crête avec maquis épais et descente au pied de la paroi en obliquant sur la droite.

- Groupe Sud :

Aiguilles d'Urnucciu depuis le Grand Ravin Nord des Ferriate

Aiguilles d'Urnucciu

Voies du Castellu d'Urnucciu

Voies du
Castellu
d'Urnucciu

Voies du Castellucciu d'Urnucciu

Voies du
Castellucciu
d'Urnucciu

Moins connue et fréquentée que le Groupe Nord, cette partie du massif n'en a pas moins les mêmes caractéristiques à une altitude plus basse : dolomites de Vue générale du Groupe Sudgranite de toutes formes, présentant des dalles lisses et des fissures sauvages permettant la combinaison adhérence et renfougne, le tout enrichi avec ces prises particulières constituées par les tafoni qui peuvent aller jusqu'à créer de magnifiques dentelles dont le son lorsqu'on les empoigne restreint souvent l'enthousiasme du grimpeur. Inversement, la végétation y est en moyenne plus dense, le maquis plus épais et l'engagement y est moindre avec des parois de plus faible ampleur.

• Secteur Aiguilles d'Urnucciu :

Ce secteur comprend les voies des aiguilles d'Urnucciu (Castellu et Castellucciu) qui sont toutes proches de Bocca di Larone et qui surplombent le beau canyon de la Vacca. Accès en 45mn par le sentier du canyon jusqu'au "replat en vue du Castellu d'Urnucciu" (Bocca Ornella) : ensuite descendre le chemin du canyon à droite pour aller au départ des voies du Castellu, ou bien prendre le chemin de gauche pour rejoindre le Castellucciu dont on accède au bas des voies par un couloir entre les deux sommets
• Castellu d'Urnucciu : quatre voies en face W sur cette aiguille de 611m, mais cela passe partout ! La classique de la paroi est Allegria, voie D+ de 10 longueurs, la plus délicate la Voie des Cinéastes en D+/TD- de 8 longueurs
• Castellucciu d'Urnucciu : deux faces sont équipées, les faces W et S avec une demi-douzaine de voies comme la Tité, voie D- de 7 longueurs, la Périllat, voie D+/TD- de 8 longueurs (5c obligatoire) et le Nouveau Monde, voie TD de 7 longueurs (6a obligatoire) à droite de la précédente.

• Secteur Ferriate :

Contreforts Ouest des Ferriate

Contreforts Ouest
des Ferriate

Voies des contreforts Ouest des Ferriate

Voies contreforts
Ouest des Ferriate

Voie d'U Companeru en face S des Ferriate

Voie d'U Companeru en face S des Ferriate

Ce secteur est celui du petit massif bien individualisé des Ferriate qui surplombent au Nord le beau canyon de la Vacca et se termine au Sud à Foce Finosella qui le relie à la crête de Paliri. C'est un massif complexe et d'accès difficile, avec une multitude d'aiguilles séparées par de profonds couloirs dont le seul aisément accessible est celui menant à Bocca di I Cunduttori. De ce fait, les escalades ont été jusqu'à présent ouvertes sur les contreforts les plus accessibles du massif : contreforts Ouest sur les aiguilles de U Falu, A Zucca et U Peru et contreforts Sud sur l'aiguille U Companieru. Le secteur est donc complètement sous-exploité et les possibilités d'ouverture y sont très nombreuses : il suffit de visiter le Grand ravin N au-dessus de la Vacca pour avoir une idée du potentiel de nouvelles escalades dans le coin, avec un accès finalement pas si difficile ! Accès pour les contreforts Ouest en environ 1h, par la piste partant à gauche en montant juste après le pont du Renaju, puis franchissant le San Petru par un radier en allant jusqu'au 2ème virage à droite ensuite en montant : une sente y démarre que l'on suit en ligne de niveau jusque sous les parois des 3 aiguilles (Cf. approche du Giru di Ferriate). Accès pour les contreforts Sud en environ 1h15 par la piste partant de la Maison Forestière d'Arza, traversant le San Petru et menant sous les Orgues de San Petru : la quitter alors pour prendre le sentier de Foce Finosella, franchir le col, descendre l'autre versant dans la forêt (sente + cairns) et quitter la sente à gauche avec cairns et sentier taillé dans le maquis pour mener en bas de la voie
• U Falu : satellite du sommet IGN 801m situé à gauche de A Zucca, avec la voie de la Face NW de 6 longueurs en TD- (5c obligatoire)
• A Zucca : arête hérissée de gendarmes à gauche de de A Pera, avec la voie de l'Arête N d'une quinzaine de longueurs en D
• U Peru : éperon marquant l'extrémité gauche du versant Ouest et menant à la pointe IGN 842m avec la voie de l'Eperon N de 8 longueurs TD (6a obligatoire) et celle de la Face NW, U Haddad, en 9 longueurs TD+ (6a obligatoire)
• U Companieru : aiguille IGN 1051m avec la voie du même nom de 5 longueurs D+/TD- (5c obligatoire) sur la face S de cette aiguille.

• Secteur Paliri :

Voies de la face NW de la Punta Tafunata di Paliri

Voies de la face NW de la Punta Tafunata di Paliri

La via ferrata de la Voie Normale
de la Punta Tafunata di Paliri


La voie normale de la Punta Tafunata di Paliri, qui permet de monter au sommet en 45mn depuis le refuge en allant visiter le trou au passage, était une de ces "Voies du Vertige" qui constitue le sommet de la randonnée en montagne. A l'instar de la montée au trou du Capu Tafonatu, elle proposait aux randonneurs ayant le pied alpin d'aller cotoyer les abîmes de la face SE sans avoir besoin d'emporter une corde ni de capacités d'escaladeur confirmé. Vers la fin des annés 1990, cette voie a malheureusement été équipée en via ferrata par GPQ (Ghjuvan-Paulu Quilici), une des rares initiatives malheureuses de l'Omu di Bavedda, polluant et enlaidissant cette magnifique montée sans lui attirer un visiteur de plus. Les barreaux scellés de la cheminée de la VN de la Punta Tafunata di PaliriD'où une discussion animée à cette époque avec Mme Quilici, du temps où elle gardait le refuge, pour s'expliquer sur l'opportunité de cette via ferrata : l'objectif de GPQ a semble-t-il été de permettre à plus de gens de pouvoir accéder au sommet sans risques. Pour ma part, je reste absolument persuadé que cet objectif n'est pas tenu, car les gens qui y montent n'ont jamais un équipement spécifique via ferrata et les risques sont donc les mêmes qu'avant cet équipement. En contrepartie, bonjour la pollution visuelle ! Cet épisode n'est pas sans rappeler la tentative d'équipement de la voie normale du Mont Aiguille dans le Vercors ...

Voies de la face SE de la Punta Tafunata di Paliri

Voies de la face SE de la Punta Tafunata di Paliri

Ce secteur est constitué du massif de la Punta Tafunata di Paliri et, en contrebas de son versant N, du dôme des Orgui di San Petru, ainsi que des sommets proches que sont l'Anima Damnata et le Monte Bracciatu.
• Orgui di San Petru : groupe rocheux situé au N et de la Punta Tafunata di Paliri, avec une face W de 150m en demi-cercle, rayée de dièdres et de piliers verticaux qui lui ont valu son nom. Visitée depuis 1975, cette paroi offre une demi-douzaine de voies d'environ 5 longueurs équipées de niveau TD à ED- dont les plus représentatives sont Canta (TD, 6 obligatoire) et Dilluriu (ED- 6b obligatoire). A noter Mal Conciliu, une 7ème voie TD+ (6b obligatoire), située plus à droite sur une nouvelle paroi en pain de sucre. Accès par la piste partant de la Maison Forestière d'Arza, traversant le San Petru et menant sous les Orgues de Saint Pierre en 30mn via le début du sentier menant à Foce Finosella
• Punta Tafunata di Paliri : montagne imposante entourée de parois Le Trou de la Punta Tafonata di Paliriimpressionnantes, cette pointe est percée d'un énorme trou ("tafunata") et offre deux versants propices à l'escalade, les faces NW et SE
- Face NW : paroi austère dominant le ravin du San Petru et la plus haute du massif (500m environ), elle constitue un versant complexe avec éperons et couloirs emmêlés, malheureusement sans réelle continuité, et offre une demi-douzaine de voies dont U Vardia et Le Bananier, deux variantes de départ de l'éperon NW intégral, voie TD de 18 longueurs (pas de 6a), et U Scoddu, voie TD soutenu de 12 longueurs qui escalade directement à l'aplomb du sommet. Accès identique à celui des Orgui di San Petru et descente par la voie normale en face SE
- Face SE : paroi plus riante dominant le refuge de Paliri qui en facilite l'accès et deux fois moins haute que la face NW, elle est parcourue par une dizaine de Maravigliosa en face SE de la Punta Tafonata di Palirivoies ensoleillées dont Maravigliosa, voie TD+ de 4 longueurs avec pas de 6c/A0, Perche su Alpinu ?, voie TD- de 7 longueurs, Les Aventuriers de l'Entresol, voie TD+ (6a obligatoire) de 5/6 longueurs, U me Amore, voie TD de 9 longueurs, Andaccianu, voie TD- de 6/7 longueurs, Omu Liberu, voie TD de 6 longueurs et Sari, voie la plus longue, TD de 10 longueurs. Accès par le refuge de Paliri (1h30 depuis le col de Bavella) et 15mn pour le bas des voies. A noter la voie normale AD-, menant au sommet en passant par le trou et sinuant intelligemment parmi les couloirs et arêtes de la face : cette voie a malheureusement été équipée de barreaux scellés et câbles inutiles vers la fin des années 1990 (Cf. via ferrata)
• Anima Damnata : grosse tour isolée à 500m au SE du refuge (par le GR20), avec sept voies sur 3 faces, dont en face N Solo hélicoïdal, voie D+ de 7 longueurs, en face W la voie Krah, voie D de 3 longueurs et l'arête W, voie TD de 3 longueurs et en face SE, Vomara et l'Omu di Mull, deux voies TD de 5 longueurs

Voies Face N de l'Anima Damnata
Voies Face W de l'Anima Damnata
Voies Face SE de l'Anima Damnata

Voies des faces Nord, Ouest et Sud-Est de la Punta di l'Anima Damnata

Monte Bracciutu• Monte Bracciutu : sommet de 974m situé à 40mn du refuge de Paliri vers Conca (par le GR20) et s'élevant de 100m au-dessus du maquis. Une seule voie recensée, passant par le "Bras", la voie Krah de 1960, 3 à 4 longueurs AD-.

• Secteur Velacu :

Punta Aracale - 1ère longueur Autoroute Direct

Autoroute Direct
1ère longueur

Punta Aracale - Arrivée 2ème relais Autoroute Direct

Autoroute Direct
Arrivée 2ème relais

Une voie qui mérite son nom !


L'escalade en Corse, plutôt qu'une recherche de la difficulté, a plutôt été l'occasion d'initier mes enfants (donc en limitant très vite à mon fils Laurent, ma fille n'ayant jamais pu apprécier les voies d'aventure) à l'escalade en cordée. Les voies montagne ou aventure ont des subtilités dont des Bleausards d'origine ont peu l'expérience. En 1999, mon fils était de niveau 8a à Bleau et en résine (salle d'escalade), mais ne pratiquait quasiment pas les falaises et jamais la montagne : la recherche d'itinéraire, les manoeuvres de corde et l'usage des pitons/coinceurs lui étaient peu familiers. C'est ainsi que nous avons entamé une campagne d'expérience dans le D+/TD- de Bavella pour qu'il puisse se faire un peu la main !
C'est dans Punta Ciaccianu (Tribulazione) que j'ai pu participer en second de cordée aux tribulations de mon jeune fils en pleine initiation !! Après 3 premières longueurs vite enlevées jusqu'à un relais aérien, la voie bifurque à droite dans une zone peu évidente pour arriver à une niche en 2/3 zigzags. Et ce qui devait arriver arriva. 1) Recherche de la voie : je dus patienter 30mn Punta Ciaccianu - 3ème relais avant la longueur fatidiqueen entendant mon fils jurer parce qu'il ne trouvait pas la voie et patinait dans du 7 (la voie ne dépasse pas le 5c); à distance, je pus lui indiquer de chercher "au plus facile" et, donc, à droite et non à gauche. 2) Blocage de corde : en arrivant sous la niche du relais, Laurent s'aperçût qu'après 3 coudes, ayant tout mousquetonné avec les 2 brins, la corde subissait un tirage terrible. Plutôt que d'essayer d'y remédier, il préférât tirer comme un boeuf jusqu'au relais. Mais là, lorsqu'il fallut reprendre le mou de la corde pour me faire grimper, impossible pour cause de blocage complet ! Je n'ai rien trouvé de mieux que monter sans assurance jusqu'au relais en reprenant le mou de la corde devant moi en anneaux de buste : heureusement, ce n'était que du 4c et j'ai aisément évité le 7 de mon fils sur la gauche !! Bilan : 1h30 pour une longueur de corde en 4c.
Cela s'est terminé par une superbe engueulade au relais puis au sommet : il est certain que cela forge l'expérience montagne d'un jeune joueur de blocs !

Punta Ciaccianu - 2ème longueur Tribulazione

Tribulazione
2ème lg.

Punta Ciaccianu - 3ème longueur Tribulazione

Tribulazione
3ème lg.

Punta Caleta - 3ème longueur Eperon W

Punta Caletta
Eperon W - 3ème lg.

Punta Caleta - Laurent en rappel

Punta Caletta
Rappel à la descente

Ce secteur couvre la crête du Groupe Sud depuis Foce Finosa au Nord jusqu'à Punta Velacu au Sud. Cette crête est parsemée de Crête du secteur Velacupointes et sommets offrant des objectifs d'escalade intéressants comme Punta Aracale, Punta Ciaccianu, Punta Caletta, Calanca Murata, Punta Compulellu et Punta Velacu, avec des voies essentiellement en versant NW, ce qui constitue un atout certain en été où vous êtes assurés de grimper à l'ombre une grande partie de la journée (d'où pas mal d'escalades familiales dans le coin en juillet/août). A noter aussi le surprenant Campanile de Sainte-Lucie, dolomitique aiguille constituant une des originalités du massif.
Accès pour les voies NW des trois premières pointes : par le GR20 depuis Bavella en direction Paliri en le quittant à droite au moment où il commence à monter vers Foce Finosa après la traversée du San Petru et à vue dans un maquis facile jusqu'en bas des voies en 45mn.

Voies des Punta Aracale et Ciaccianu

Voies des Punta Aracale et Ciaccianu

Punta Aracale - Départ Autoroute Direct• Punta Aracale : premier belvédère 1296m en venant de Foce Finosa, il est parcouru par une demi-douzaine de voies essentiellement en face NW, comme Autoroute et sa variante de départ Autoroute Direct, voie D+/TD- de 6/7 longueurs

Punta Ciaccianu - 3ème relais avant la célèbre 4ème longueur• Punta Ciaccianu : antécime SW 1275m de Punta Aracale, cette pointe est un sommet à part entière avec un versant NW très intéressant pour l'escalade proposant trois voies de niveau moyen dont Tribulazione, voie D+ de 6 longueurs ayant laissé des souvenirs à mon fils<

• Punta Caletta : ex-Pain de Sucre Jaune de Fabrikant, cette pointe 1275m présente un éperon W doté d'une voie D de 5 longueurs

• Calanca Murata : sommet massif 1407m, similaire à celui de Punta Velacu et présentant des versants NW et SE très raides. Face NW : 7 voies de 200m de hauteur (5/7 longueurs) dont l'arête N, belle voie AD+/D avec une fissure de sortie en 5b et Sirtaki, voie TD+ avec pas obligatoire de 6b. Accès par le sentier du Trou de la Bombe (U Compuleddu), puis la Fontaine de Picchiarone et monter après à l'Est en bas des voies en 1h. Face SE : face verticale d'accès difficile dominant le vallon d'Aracale et ne comportant pas de voies connues. Une mine d'or pour des ouvreurs aventureux !

• Punta Compuleddu : située à l'extrémité NE du Promontoire, cette pointe 1395m comporte une voie normale délicate (4b), démarrant au col entre le Promontoire et la pointe, et Mascarona, voie de 9 longueurs D+/TD selon sortie sur le fil de l'éperon N. Accès par un ravin que l'on descend sur 100m depuis un petit col situé entre U Compuleddu et un ressaut du Promontoire, puis traversée à droite

Punta Velacu vue d'U Cumpuleddu• Punta Velacu : le plus haut sommet du Groupe Sud (1483m) et de forme arrondie, il n'est intéressant pour l'escalade que sur son versant SE, difficile d'accès, et n'offre qu'une seule voie recensée, Isula, voie Agresti 1978 niveau D de 16 longueurs. Accès par Bocca di Fumicosa (1h20mn - Cf. Giru di Ferru), descendre le ravin de Frassiccia et longer les parois jusque vers 1050m

Campanile de Sainte-Lucie et vallon de Frassicia • Campanile de Sainte-Lucie : spectaculaire doigt rocheux accolé au flanc E du Promontoire et surplombant le ravin d'Aracale avec deux voies vertigineuses de 3 longueurs, la voie Krah 1960 TD (6a/b) et la voie Stéphane ED- (7b). Accès par le Promontoire et descente du 2ème couloir à partir de la droite de l'extrémité N jusqu'à la brêche entre Promontoire et Campanile (2h depuis le col de Bavedda).

• Secteur Chaînon de Samulaghja (+ Punta di u Diamantu) :

Chaînon Crête des Terrasses - Punta di Bonifaciu

Chaînon Crête des Terrasses - Punta di Bonifaciu

Punta di Ferru et arêtes Buvone et Samulaghja

Punta di Ferru et arêtes Buvone et Samulaghja

Punta Samulaghja et voie de l'Eperon W

Punta Samulaghja et voie de l'Eperon W

Ce secteur est celui de la crête allant de Punta Velacu à Bocca di Fumicosa par la "Crête des Terrasses" et qui se divise en deux à cet endroit avec à l'Ouest la crête allant à Punta Samulaghja et Punta Querticellu et à l'Est le chaînon de Buvone comprenant Punta Buvone et Punta Bonifaciu. Ce secteur est très sauvage et, à quelques exceptions près, pose pas mal de difficultés d'accès, ce qui garantit et la tranquilité du grimpeur et des réserves d'ouvertures ! La Punta di u Diamantu y a été rattachée par commodité car elle est située en fait sur le massif de l'Uspidale qui fait suite au massif de Bavedda.

Crête des Terrasses : crête allant de Punta Velacu à Bocca di Fumicosa avec un parcours peu difficile et une seule paroi vraiment intéressante au niveau de Bocca Manzaghja en face W d'une hauteur de 150 à 300m avec 5 voies TD/TD+ dont Amicizia, voie TD de 5 longueurs et Surghjenti, voie TD de 8 longueurs. Accès en 1h15mn comme pour Bocca di Fumicosa (Cf. Giru di Ferru) dont le sentier passe sous la paroi

• Punta di Ferru : beau sommet effilé de 1468m aux alentours de Bocca di Punta di Ferru - Voies de la face WFumicosa, noeud orographique de séparation des deux chaînons, Samulaghja et Buvone. 7/8 voies sur ses faces et arêtes dont la Voie lyonnaise de l'arête N, voie D+ soutenue de 6 longueurs avec un peu de rocher pourri et les voies Carpentier et Pietri (Tempête sous un crâne) en face W, voies TD de 7 longueurs pour l'une et TD+ de 8 longueurs pour l'autre. Accès par Bocca di Fumicosa (Cf. Giru di Ferru)

• Punta Samulaghja : située au S de la Punta di Ferru, cette tour rocheuse de 1480m est la dernière pointe propice à l'escalade sur cette crête. Deux voies connues, le Dièdre S, voie courte D+ et l 'Eperon W, voie TD de 12 longueurs. Accès par Bocca di Fumicosa (Cf. Giru di Ferru), puis en ligne de niveau jusqu'en bas de la tour

• Punta di Bonifacio : superbe lame rocheuse de 1276m avec des parois et des arêtes très verticales, elle est un objectif d'ampleur, compliqué par une approche longue et complexe !! Accès par Bocca di Fumicosa : aller à Bocca Buvone gagné plus facilement par son couloir S (Cf. Giru di Ferru), contourner Punta Buvone par le S jusqu'à un col où l'on voit la pointe puis descendre un couloir herbeux pour atteindre Bocca di u Lariciu et de là selon les voies
- Arête N : voie Krah 1960 AD+/D de 3/4 longueurs
- Face W : 3 voies soutenues, la Krah, voie TD de 10 longueurs (6a obligatoire) et Ribellu et Mirage de Printemps, deux voies ED de 6/7 longueurs (encore Jean-Toussaint Casanova)

• Punta di u Diamante : belle éminence Punta di u Diamante - Face S rocheuse de 1227m aux formes ciselées avec une remarquable voie d'adhérence en face S, Democratia, voie TD+ de 4 longueurs (6b obligatoire). Accès par le col routier de Bocca d'Illarata pour le versant N et pour la face S, accès depuis le point IGN 924 sur la route D368 et plein N dans le maquis assez vite dégagé.


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.