Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Barghjana - Saltare - 06/2015 :

Sommet et col du Saltare depuis le ravin de LaoscellaDouble course, avec à la fois une des randonnées les plus accessibles du Filosorma, le Monte Saltare, extraordinaire belvédère avancé sur les ravins de la région, et un ravin méconnu et jamais fréquenté qui permet d'arriver aux environ du Capu Ucellu si on en a les capacités physiques et morales...

Coucher de soleil au Saltare

Coucher de soleil au Saltare

Initiation au Falasorma


En 1985, installé à Galeria pour poser les enfants que nous emmenions en randonnée (portage sur sac à dos et sac à enfant) à la prise d'eau de la Cavichja (Cavicchia), j'avais décidé sur la foi du Guide Fabrikant d'aller au col des Maures en solo, sûr de ma forme physique de l'époque. J'étais plutôt débutant dans la recherche d'itinéraire en Corse et c'était la première fois que je mettais les pieds dans le Falasorma !

Cela n'a pas raté :
- Montée sans encombre jusqu'à la cuvette de la confluence Cavichia/Saltare en 2h (pas si mal, mais c'est sur sentier)
- Sans savoir qu'il y avait un chemin pour la bergerie (invisible à l'époque), je continue directement dans le Saltare pour aller visiter ses blocs (c'est amusant les dix premières minutes !) et trouver difficilement la bergerie, cachée du lit du torrent
- Toujours dans le lit du torrent, je continue tête baissée sans voir la bifurcation de Laoscella, me retrouve en RD du Saltare pour éviter le maquis, sans me rendre compte que je m'étais trompé, et part sur une sente qui monte sur la gauche. Là je savais que j'étais dans l'erreur, mais, ne voulant pas redescendre, j'ai continué ce chemin pour voir où il menait.
Monte Saltare et col du SaltareC'est comme cela que j'ai fait col du Saltare et Monte Saltare, sans même savoir que cela existait en tant que randonnée recensée (ce n'était pas dans Fabrikant). Ce n'est que plus tard, en consultant les 100 plus belles de Corse que j'ai compris que j'avais déjà réalisé l'itinéraire en question.

Un excellent apprentissage de l'humilité dans ces ravins corses : du col des Maures au Monte Saltare !!

Sommet du Monte Saltare : Grande Barrière sous les nuages entre Combe Rouge et ravin du Saltare

Le ravin du Saltare depuis Bocca Saltare

Sur l'arête Sud du Saltare en vue du sommet

Sur l'arête Sud du Saltare

Arrivée sous le sommet du Monte Saltare

Arrivée sous le sommet du Monte Saltare

La Solitude depuis le Monte Saltare

La Solitude depuis le Monte Saltare

Gharghje Rosse depuis le Monte Saltare

Gharghje Rosse depuis le Monte Saltare

Ravin du Saltare

Le ravin du Saltare
 

Sommet du Saltare en solo dans la brume

Sommet du Saltare en solo dans la brume

Sommet du Monte Saltare : Grande Barrière sous les nuages entre Combe Rouge et ravin du Saltare

La Grande Barrière depuis Bocca Saltare

Bergerie de Saltare

Bergerie de Saltare

• Accès : Se garer à Barghjana (fond de la vallée de Galeria/Mansu).

• Dénivelé : 1243m (de 175 à 1418m) pour le Monte Saltare, 1825m environ (de 175 à 2000m) pour le ravin du Saltare jusqu'à la crête.

• Itinéraire : Comme pour le ravin de Gharghje Rosse jusqu'à la cuvette boisée au-dessus de l'embranchement Cavichja/Saltare (770m - 2h45). La bergerie de Saltare en juin 2015 Traverser la cuvette et retrouver en face, entre les deux ruisseaux, un sentier bien tracé (si on ne le trouve pas, monter dans le torrent de droite : c'est comme cela que je l'ai fait au début !) qui monte en 30mn à la bergerie du Saltare (900m - 3h15 depuis Barghjana), grand abri sous roche bien aménagé pour gîte et couvert 3 étoiles. Le chemin continue au-dessus de la bergerie toujours en RD le long du torrent au début, puis fait place à une trace qui s'incurve sur la gauche vers le col du Saltare.
- Pour aller au Monte Saltare, prendre cette trace, rejoindre le col puis partir à gauche escalader les quelques blocs qui défendent le Monte Saltare pour aller au sommet (1418m - 1h à 1h30 depuis la bergerie - 4h30 à 5h depuis Barghjana). A signaler : le col du Saltare peut se traverser pour retrouver la Cavichja juste sous le départ du ravin de la Solitude par une traversée dans de raides pentes tourmentées (peut se faire dans l'autre sens au retour de la Cavichja).
- Pour le ravin du Saltare, redescendre dans le torrent quand le sentier s'incurve à gauche et remonter ce torrent jusqu'à sa source !! Evidemment, l'objectif est situé vers le Capu Ucellu et le col de Serra Pianella et ce n'est pas une mince affaire, mais c'est faisable avec des pas d'escalade assez simples. Sens aigü de l'itinéraire recommandé et arrivée à plus de 2000m (5 à 6h depuis la bergerie - 8 à 9h depuis Barghjana). Variante possible en explorant un affluent RD du Saltare et en le remontant jusqu'au Capu Tighjettu !

Sommet du Monte Saltare : la Cavichja en aval vers Galeria

Sommet du Monte Saltare : la Cavichja en aval vers Galeria

• Retour : Via le même chemin (pour les deux randonnées) ou traversée sur le refuge de Tighjettu possible pour le ravin du Saltare.

• Descente : 40mn jusqu'à la bergerie pour le Monte Saltare. 3 à 4h pour le retour du ravin. De la bergerie à Barghjana, environ 2h30.

• Intérêt : Le Monte Saltare est la 1ère randonnée que j'ai faite dans ce coin en 1985, par erreur faute d'avoir trouvé l'entrée de la Laoscella puisque je voulais monter au col des Maures ! Un bouc de montagne sous le Monte Saltare C'est un belvédère superbe, en avancée par rapport à la Grande Barrière, avec une vue imprenable sur les entrelacements de ravins, d'arêtes et d'aiguilles qui marquent la muraille entre Punta Minuta et Paglia Orba. Il faut l'avoir fait par mauvais temps pour bien comprendre l'extraordinaire sauvagerie de ce pays, jusqu'à en être effrayé quand on est pris par les bourrasques et les éclairs d'orage au sommet.

Sommet et col du Saltare depuis le ravin de Laoscella

Sommet et col du Saltare

Quant au ravin du Saltare, je ne l'ai pas encore terminé et ne suis monté que jusque vers 1600m sur ses flancs, faute d'avoir décidé de bivouaquer pour y aller. Bivouac indispensable ou condition physique de tri-athlète nécessaire ! Mais, sur le plan technique, Carte de la vallée du Saltare avec le Monte Saltare et le ravin de Saltare nettement plus facile que le ravin de la Solitude (au moins jusqu'à l'extrême point que j'ai atteint).
Consultez la carte ci-contre pour plus de détails sur la remontée du Saltare avec les itinéraires vers le Monte Saltare et la source de ce ruisseau.

Notes animéesParadis du SaltareNotes animées


Que de souvenirs en cette bergerie extraordinaire du Saltare. L'un des premiers endroits (après le refuge de Carrozzu à Spasimata) où mes enfants ont passé une nuit en montagne, des bivouacs en solitaire, des pauses déjeuner, des rencontres avec des chasseurs (une des deux seules rencontres dans ces vallées, à l'époque où il y avait encore des chasseurs à Barghjana), des couchers de soleil magnifiques.

Passer une nuit en cet endroit reste toujours un moment magique...

Escarpements vers la Paglia Orba

Escarpements vers la Paglia Orba

Arête du Capu Tafonatu

Arête du Capu Tafonatu

Pour des détails complémentaires, l'article du Blog : Raid Filosorma juin 2015 - J4 et J5

Diaporama "Raid Filosorma juin 2015 - Jours 4 et 5"

(Monte Saltare en fin de diaporama après Bocca di Serra Pianella)


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.