Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Du Capu Manganellu : vallée du Fangu et GaleriaL'une des rares randonnées faciles du Filosorma, idéale pour prendre contact avec la région avant de se lancer dans des aventures plus corsées, ce col de Melza et son sommet voisin du Capu Manganellu sont situés à la porte d'entrée des grands ravins du versant Ouest de la Grande Barrière...

La région : Falasorma

Paglia Orba et Grande Barrière

Paglia Orba et Grande Barrière

Vasques de Barghjana : point de départ du sentier de la Candela

Vasques de Barghjana

Voici une région, arrière-pays de la petite station côtière de Galeria, qui est restée totalement à l'écart du développement des activités de montagne (randonnée, escalade, canyoning) en Corse depuis le début des années 1970. A part la petite station balnéaire estivale de Galeria, le reste du Embouchure du Fangu à Galeria territoire ne se compose que de modestes hameaux dispersés dans la vallée du Fangu : Mansu, Tuvarelli, Barghjana, Monte Estremu. Le seul sentier marqué de l'arrière région montagneuse est l'ancier sentier de transhumance Falasorma - Niolu passant par la piste du pont des Rocce, Bocca di Capronale et Bocca di Guagnerola : il permet une randonnée intéressante et classique (non décrite ci-après) jusqu'au petit refuge de Puscaghja, de l'autre côté du col de Capronale, marquant la haute vallée de la Lonca. Sinon, seul le GR20 y fait un petit passage en franchissant I Cascitoni (le Cirque de la Solitude) sur le versant W, donc Falasorma, de la Punta Minuta. Et pourtant c'est une zone majeure de la montagne corse et l'une des plus spectaculaires avec ses dénivelés de 2000 à 2500 entre ses crêtes et sommets d'un côté, et les derniers hameaux habités (Barghjana, Monte Estremu, situés à 200m d'altitude) de l'autre, ainsi que ses grands ravins sauvages créés par le Fangu et ses affluents qui dévalent ces versants.

Deux randonnées vous sont indiquées pour illustrer cette belle région :

  • Bocca di Melza et Capu Manganellu à l'entrée de la vallée du Fangu
  • Monte Saltare au pied de la Grande Barrière.

Bocca di Melza et Capu Manganellu (08/1992) :

Depuis le plateau-clairière : vue de Bocca di Melza (col de gauche)

Bocca di Melza depuis
le plateau-clairière

Depuis Bocca di Melza : vue du golfe de Porto

Bocca di Melza :
le golfe de Porto

Du Capu Manganellu : vue de la Grande Barrière

Capu Manganellu
La Grande Barrière

Du Capu Manganellu : vallée du Fangu et Galeria

Capu Manganellu
Le Fangu et Galeria

• Accès : Depuis Galeria ou le pont de Cinque Arcate sur le Fangu, gagner Mansu, puis Tuvarelli. Environ 1km après Tuvarelli, prendre une piste à droite (panneau ONF) se dirigeant vers le SW et carrossable jusque vers l'abri forestier situé vers 325m près duquel on gare son véhicule.

• Dénivelé : 720m (de 300 à 1023m).

• Itinéraire : Continuer la route qui devient simple chemin et s'éloigne du ruisseau de Perticatu en RD en montant en sous-bois jusqu'à un petit plateau-clairière (650m - 2h) qui domine toute la vallée du Perticatu. Un large chemin en courbe de niveau prolonge le sentier, traverse plus loin le ruisseau de Parma et mène à Bocca di Melza par une courte et raide montée finale (773m - 2h30). Un sentier redescend au SW de l'autre côté du col et mène à Partinellu dans la région de Porto. De Bocca di Melza, on peut aisément suivre l'arête au NW qui mène en 45mn au Capu Manganellu, sommet panoramique local (1023m - 3h15 à 3h30). Il est à noter qu'actuellement (2005), un chemin de montée plus aisé semble préférable à celui indiqué précédemment : il suffit de prendre le sentier remis en état par l'ONF, qui part plein S de la maison forestière de Pirio et monte au col en passant sous Punta a A Treccia et Punta d'Eltru, puis en tournant à D pour rejoindre le torrent d'Anghjone (très bon sentier bien tracé). D'autre part, il semble que la montée de Bocca di Melza au Capu Manganellu par l'arête SE, signalée maquisée en 2005, soit dorénavant suffisamment claire pour que l'on puisse envisager ce parcours en ce moment (info. Olivier Klein 09/2015).

• Retour : Par le même chemin.

• Descente : 2h depuis le sommet jusqu'au point de départ vers 300 m.

• Intérêt : Bocca di Melza est une voie de passage historique entre les vallées du Fangu et la région N de Porto : certains tronçons du sentier actuel témoignent encore de son ancienne fréquentation. Au col, belle vue sur la rive S du golfe de Porto et vue sur le village de Partinellu. Au sommet du Capu Manganellu, vue panoramique complète.

Carte de la région de Tuarelli - MF de Piriu et le parcours de Bocca di Melza - Capu ManganelluConsultez la carte ci-contre pour plus de détails sur cet itinéraire de Bocca di Melza et son prolongement possible vers Capu Manganellu si le maquis vous laisse tranquille.

Diaporama "Bocca di Melza - Capu Manganellu"


Commentaires   

PhE
#6 PhE 27-08-2016 10:41
Citation en provenance du commentaire précédent de Olivier Klein :
Le Capu Manganellu est donc de nouveau accessible, sans difficulté.


C'est bien ce que je pensais, même sans y être retourné depuis longtemps ! :-)
Je note que l'arête Ouest du Capu Manganellu est un itinéraire à aller explorer... ;-) Et j'en profite pour mettre à jour l'article sur cette page où le lien vers la carte ne fonctionnait plus ! :oops:
Olivier Klein
#5 Olivier Klein 26-08-2016 12:38
Bonjour,
fin août 2016, suite de ma progression vers le Capu Manganellu, par beau temps cette année : les choses en sont facilitées.
Depuis la Bocca di Melza, on trouve désormais une trace cairnée et partiellement démaquisée qui monte le long de la crête. On arrive sans autre difficulté que de suivre la ligne de cairn à un petit plateau enherbé, sur une croupe où la crête tourne vers le Nord. La trace de cairns tourne elle aussi dans cette direction pour traverser deux massifs de maquis arborescent, puis s'oriente à nouveau plein Ouest pour, semble-t-il, traverser à niveau vers l'arête Ouest du Manganellu et (peut-être) la Bacca d'Acqua Fredda. Quelqu'un sait-il quelque chose à propos de ce tracé récent ?
Pour le Manganellu, on peut rester en direction Nord (en quittant la trace cairné et démaquisée) en visant à la sortie du second bosquet, un grand cairn posé sur un petit ressaut rocheux, sous le petit bois qui semble couvrir le plateau sommital. On suit ensuite, en versant Est, la limite de cette plateau boisé pour le contourner et débouché au sommet (peu marqué) à son extrémité Nord.
Le Capu Manganellu est donc de nouveau accessible, sans difficulté.
PhE
#4 PhE 05-09-2015 08:17
Citation en provenance du commentaire précédent de Olivier Klein :
...Sur la base de ces infos un peu fragiles, j'en conviens, il ne me semble pas que le commentaire sur l'arête SE trop maquisée pour empêcher de gagner le sommet soit encore pertinent en 2015.


Merci de cette info !
C'est évident que l'état du terrain et des sentiers peut varier considérablemen t en Corse d'une année sur l'autre...
D'où l'intérêt de remonter ces infos pour les avoir à jour sur un site Internet comme le mien. 8)
Je modifie le topo ci-dessus en fonction !!
Olivier Klein
#3 Olivier Klein 04-09-2015 07:54
Bonjour,
J'ai refait cette ballade fin août 2015, malheureusement par mauvais temps (brouillard et pluie sur la crête). J'ai néanmoins tenté de pousser vers le Capu Manganellu pendant environ 3/4 d'h. Compte tenu de la visibilité très limitée, je pense, à l'estime avoir atteint le plateau situé juste avant la dernière zone rocheuse, vers 900m env., sans être spécifiquement gêné par le maquis sillonné de passages de vaches (c'est la pluie et la vue limitée à 20m qui m'ont incité à faire 1/2 tour). Sur la base de ces infos un peu fragiles, j'en conviens, il ne me semble pas que le commentaire sur l'arête SE trop maquisée pour empêcher de gagner le sommet soit encore pertinent en 2015. Sinon, le vallon de Perticatu et le plateau d'Eltru sont toujours aussi charmants, même sous la pluie !
PhE
#2 PhE 19-07-2014 09:06
Merci Olivier,

Ce chemin était déjà indiqué comme variante de montée depuis 2005. Il n'existait pas encore quand j'y suis monté la 1ère fois : maintenant, c'est une variante TMM.
Je me contenterai de modifier le topo pour citer cette boucle en me référant à votre commentaire et en mettant le tracé de ce retour sur la carte !!
Vous faites partie des rares personnes qui font des retours et des suggestions sur mon site et mon blog ! :sad: Alors qu'ils sont faits pour cela, en particulier pour l'état des sentiers...
Modifs faites ce jour 12h... 8)
Olivier Klein
#1 Olivier Klein 18-07-2014 16:21
onjour,
Merci de votre réponse (et des corrections) sur le vallon de Rinosu. Concernant une autre balade, la Bocca di Melza, en Falasorma, je vous soumets une description du retour par la Bocca d'Eltru, rédigée suite à un parcours en 2013. Vous pouvez le reprendre sur votre site si vous le souhaitez :
"Retour : Par le même chemin (2h depuis le sommet jusqu'au point de départ vers 300 m) ou par la Bocca d’Eltru (3h jusqu’à la maison forestière de Pirio). Dans ce cas, descendre par le chemin de montée jusqu’à l’embranchement que l’on aura repéré à l’aller à 620 m, un peu au-dessus des sources de Perticatu. Prendre alors à droite (dans le sens du retour) un sentier dont le balisage orange tend parfois à s’effacer (2013) et qui rejoint à flanc le ruisseau de l’Anghjone. Après la traversée de ce ravin, le chemin se perd un peu dans un éboulis raide, mais on le retrouve au dessus pour une série de lacets qui mène au plateau de la Bocca d’Eltru peuplé de Laricios impressionnants , mais où suivre la trace du sentier demande de la vigilance. De la Bocca (896 m, 1h depuis l’embranchement ), une vague sente encombrée de troncs d’arbre poursuit vers le Nord jusqu’au Capigliolu d’Eltru d’où l’on jouit d’une superbe vue sur la haute Falasorma (une ½ h aller-retour). De la Bocca d’Eltru, la descente s’entame vers l’Ouest, puis en direction générale Nord-Ouest. Rapidement, les pins cèdent la place aux chênes qui forment alors une forêt opaque sans un brin de végétation dessous (cochons et sangliers ?). Une impressionnante série de lacets sous la Punta a a Treccia ramène progressivement à proximité de la maison forestière de Pirio.
En cas de retour par la Bocca d’Eltru, il est inutile de monter en voiture au-delà de l’embranchement vers la maison forestière de Pirio (pt 169m), d’où l’on rejoint à pied le bout de la piste carrossable en une ½ h environ."

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.