Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Bocca di Saltu et la vue vers Tafunatu et Paglia Orbae Le refuge de Puscaghja est une base remarquable pour des randonnées en étoile de tous niveaux : vers le Tafunatu et la Paglia Orba par le cours supérieur de la Lonca ou par le Sentier de la Transhumance et Bocca di Guagnerola, la crête Tosu - Astenica, Evisa par Bocca di Cuccavera, Ota par Casa Infurcata, Serriera par Bocca a u Verghjolu, ...
La boucle depuis Puscaghja permettant de remonter le cours supérieur de la Haute Lonca, de parcourir les crêtes Ouest du vallon de Tula et de redescendre par le Sentier de la Transhumance est sans doute le parcours recommandé pour découvrir ce secteur peu connu car éloigné du sempiternel GR20...

La région : Haute Lonca

La maison forestière de Lumiu en montant à Bocca d'Astenicat

La maison forestière de Lumiu

Bocca d'Astenica : la Grande Barrière avec Punta Minuta, Scaffone, Punta Rossa, Paglia Orba

Face W du Tafonatu
depuis Bocca d'Astenica

La vallée supérieure de la Lonca

Vallée de la Haute Lonca

Les ruines de Casa Infurcata

Ruines de Casa Infurcata

Ce n'est pas une région officielle, mais plutôt que de rattacher la vallée de la Haute Lonca (ou de l'Onca) à Ota/Porto et la vallée de l'Aitone (Centre Corse), il est plus logique de considérer que ce secteur est le complément du Falasorma qu'il jouxte via Bocca di Caprunale et à qui il sert de point de passage pour le parcours de transhumance entre Falasorma et Niolu. On peut d'ailleurs y inclure Serriera et la vallée de Bonorca avec la piste de Bocca a u Verghjolu qui permet de rejoindre Puscaghja.
Bergerie de Bocca d'Astenica Les randonnées dans ce coin sont intéressantes et peu connues. Accessibles soit depuis la piste de Bocca a u Verghjolu et du pont de Verghe, soit depuis le refuge de Puscaghja, elles couvrent une palette variée de parcours échelonnés entre 200 et 2000m d'altitude entre crêtes et vallons des deux principaux ruisseaux, Lonca et Bonorca. Les deux itinéraires classiques du secteur sont le Mare e Monti qui relie directement Serriera à Ota et la montée à Bocca di Melza qui est un autre moyen de rejoindre le Falasorma. Au-delà de ces classiques, les possibilités sont, au Nord, la crête entre les deux cols de Melza et de Caprunale, longue d'une dizaine de kilomètres, qui propose de nombreux parcours à cheval entre les deux régions (Falasorma et Haute Lonca) et, au Sud, toute une série de sentiers aventureux rejoignant la crête Nord de la basse Lonca et les hauteurs d'Evisa via Casa Infurcata, Bocca di Felce et Bocca di Cuccavera. Ainsi, le must du coin sera d'aller visiter la crête Nord autour de Bocca d'Astenica en remontant vers Bocca di Caprunale par le pittoresque plateau de Tosu face aux formidables murailles de la face Ouest du Capu Tafunatu...

Le refuge de Puscaghja et ses environs

Les environs de Puscaghja

Boucle de la Haute Lonca (07/2010) :

Haute vallée de la Lonca au départ du refuge de Puscaghja

Au départ de la vallée de la Haute Lonca

Remontée de la Haute Lonca : montée au laricio de la trace intermédiaire

Le laricio de la trace de la Haute Lonca

Vue globale de toute la montée vers Bocca di Saltu

Vue globale de la remontée de la Haute Lonca

Remontée de la Haute Lonca : le verrou au-dessus de Terrici (passage RG au-dessus)

Le verrou rocheux

Le vallon supérieur et Bocca di Saltu

Le vallon supérieur

Le refuge de Puscaghja


Le coin-cheminée du refuge de Puscaghja "Le plus beau refuge de Corse... du Monde !" écrivait Dumè, le gardien de ce refuge depuis son ouverture par le PNRC, malheureusement décédé fin 2013 en nous laissant orphelin du "meilleur gardien de Corse... du Monde !".
Sur son blog, le refuge est décrit ainsi :

Le refuge de Puscaghja est situé tout en haut de la vallée de Lonca, sur le territoire de la commune d’Evisa, entre les cols de Caprunale et Guagnerola. Il fut et demeure le lieu étape sur le parcours de transhumance des Bergers Niolins. Beaucoup d’hommes, de femmes et d’enfants et des milliers de troupeaux tout au long des siècles ont fait halte à l’abri de ses murs. Promis à la ruine suite à l’abandon progressif de l’espace montagnard, le site relevé, réaménagé, a retrouvé un usage. C’est désormais un espace bien vivant au coeur de la Montagne Corse. Jadis spartiate, la halte à gagné en « confort ».
Les anciennes cabanes de Puscaghja Le refuge actuel de Puscaghja au petit matin Trois petits bâtiments de pierres sèches composent l’ensemble. L’un, relevé à l’initiative du Parc Naturel Régional de Corse au tout début des années 70 et discrètement modernisé, abrite les couchages – 15 places en bat flanc -, un gaz deux feux, un projet d’évier, un plan d’évacuation très sobre et une magnifique cheminée. Le dortoir du refuge de Puscaghja Le second, de construction plus récente, se compose de deux parties : face nord, « les appartements » du gardien chargé de la gestion et de la sécurité des lieux ; face sud, lavabos à vasque, douche fixe à mitigeur alterné et w.c. rince-pieds composent une installation digne des thermes de la Rome Antique. Un détail peut-être … les masseuses Nubiennes, momentanément absentes ! Enfin, l’antique « Casarone » jadis dédié aux transhumants, abrite désormais les réserves … charcuteries, pâtes, fromages, vins, bières … toutes denrées propres à redonner courage, force et vitalité aux randonneurs. Le refuge de PuscaghjaL’espace bivouac n’est pas très vaste – une quinzaine de places – mais il est confortable et gazonneux et la vue y est imprenable qui ouvre sur la mer et le golfe de Porto. Vous pourrez aussi vous baigner dans les eaux fraîches de la rivière Lonca. Elle passe (lorsqu’elle veut bien se donner la peine de couler) juste au pied du refuge. Siesteux impénitents, fragiles rêveurs et autres dompteurs d’étoiles aux pieds douloureux ; n’ayez aucune inquiétude. Le monde, ici, est pensé pour vous ! … la pelouse est partout autour et alentour et elle vous tend les bras !
Traversée de la crête entre Guagnerola et Bocca di Saltu

Traversée de la crête
Bocca di Saltu-Guagnerola

La descente depuis Bocca di Guagnerola avec Punta di Cavalalonda

Descente depuis Bocca di Guagnerola

• Accès : Refuge de Puscaghja. Accès depuis le Falasorma via Bocca di Caprunale, Serriera via Bocca a u Verghjolu, Ota via Casa Infurcata ou Evisa via Bocca di Cuccavera.

• Dénivelé : 1100m (de 1087m - refuge de Puscaghja - à 2000m - vers Ciottulu di I Mori).

• Itinéraire : Du refuge, prendre la sente qui remonte vers le NE en RG de la Lonca. Elle se perd 300m plus loin après la traversée d'un ruisseau. On peut continuer avec quelques difficultés en suivant le lit du ruisseau mais il est recommandé de remonter la pente de la RG vers l'E sur 100m de dénivelée pour rejoindre une des deux traces que l'on retrouve aux environs de 1250m d'altitude (laricio remarquable). Préférez la trace la plus haute évitant la traversée de ressauts rocheux, mais les deux sentes amènent en traversée jusqu'au débouché du verrou rocheux qui marque le cours supérieur de la Lonca à la hauteur de la bergerie ruinée de Terrici. Contourner le verrou par la droite après la traversée malcommode d'un ruisseau affluent pour retrouver la sente qui grimpe la raide pente rocheuse en bordure des cascades du ruisseau. On atteint ainsi le dernier vallon avant le col, encombré d'aulnes que le suivi attentif de la trace permet d'éviter au mieux. Du col herbeux (Bocca di u Saltu - 1954m - 3h45), il est possible de rejoindre en 30mn le refuge de Ciottulu di I Mori, mais la boucle se continue en rejoignant directement Bocca di Guagnerola (1833m - 4h30), sans trace et au plus près de l'arête Nord du Capu di Guagnerola. On redescend alors par le Sentier de la Transhumance (balisage mauve et orange) au refuge de Puscaghja (1087m - 6h15).

Remontée de la Haute Lonca : sur le sentier en traversée vers le verrou rocheux

Sur le sentier en traversée
vers le verrou rocheux

Remontée de la Haute Lonca : arrivée à Bocca di Saltu et vue vers Tafunatu/Paglia Orba

Bocca di Saltu avec
Paglia Orba et Tafunatu

• Retour : La boucle peut bien entendu être parcourue dans l'autre sens.

• Descente : Parcours en boucle.

Remontée de la Haute Lonca : la crête Custole - Ghjarghjole en RD au-dessus de la LoncaIntérêt : une randonnée peu connue qui permet d'effectuer au plus court la liaison entre les refuges de Puscaghja et Ciottulu di I Mori. L'itinéraire n'est pas évident quand on le parcourt la première fois, mais, après initiation, il s'avère plus court que le circuit traditionnel passant par Bocca di Guagnerola via le Sentier de la Transhumance et les crêtes rejoignant Ciottulu di I Mori. La haute vallée de la Lonca est très belle et sauvage et sa remontée sous la crête Custole - Silvastriccia donne un avant-goût des aventures que l'on peut vivre ensuite autour de Paglia Orba et Capu Tafunatu !
Il est aussi possible, mais bien plus compliqué et épuisant, de monter par la crête Caprunale - Custole - Silvastriccia - Ghjarghole dans un labyrinthe de ressauts rocheux et de montagnes russes pour relier le refuge sous le col des Maures. L'autre belle alternative de choix dans le secteur est la descente de cette même crête vers l'Ouest à partir de Bocca di Caprunale, pour traverser Capu a Penna, le plateau de Tosu et Bocca d'Astenica (source et abri précaire). On peut alors rejoindre Ota via les cols de Verghiolu et de Larata ou tenter la boucle ramenant à Barghjana, hors tout balisage, par Bocca Ladra et les escarpements complexes à surmonter du Capu a a Ghiallichiccia.

Carte de la Haute Lonca et du vallon de Tula avec la crête de Bocca di GuagnerolaL'itinéraire de cette boucle peut être visualisé sur la carte ci-contre à gauche.

Traversée de la crête entre Bocca di Saltu et di Guagnerola

La crête Saltu-Guagnerola

Bocca di Guagnerola et Capu di Guagnerola

Bocca di Guagnerola

L'abri du gardien de Puscaghja

Le refuge de Puscaghja

Toutes les photos dans le diaporama à découvrir avec le lien ci-dessous :

Diaporama "Boucle Puscaghja - Haute Lonca - Guagnerola"

Vous pouvez aussi consulter les articles du Blog sur la montée par la Haute Lonca et la montée par Guagnerola...


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.