Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Lac de NinoCe lac situé à la source du long fleuve du Tavignano est l'un des objectifs les plus réputés des balades corses !
Lieu d'estive traditionnel localisé dans une zone de pozzines verdoyantes, il constitue un des plus fameux décors de l'île et orne un grand nombre de cartes postales insulaires...

Les sentiers de Nino


Aux sources du Tavignano (second fleuve de Corse), le lac de Nino occupe la tête d'une immense zone pastorale, réunion des pâturages du Campotile, d'Alzo et du Pascio. Lieu d'estive traditionnel, profitant d'une géographie relativement apaisée, ce territoire accueille chaque été des ovins (pour l'essentiel), mais aussi quelques chèvres, vaches et chevaux, qui contribuent en commun à l'un des plus fameux décors de l'île…
En provenance du Niolo, deux itinéraires pédestres desservent cette zone de transhumance, qui reste encore inaccessible par piste. Leur parcours s'accompagne de la découverte de deux magnifiques chemins, encore bien préservés malgré les perturbations qu'ont connues certaines pratiques et usages ancestraux. Une boucle qui vient donc à la rencontre de monuments d'un style particulier ; d'un côté le sentier forestier de Valdu Niellu, parcourant à l'horizontal la plus vaste pinède de Corse ; de l'autre les lacets de la Serra San Tomaghiu, reposant sur de beaux murs de soutènement dans un versant redressé...

Lac de Nino

Lac de Nino

Le sentier (balisé) démarre devant la maison forestière et se dirige vers l'est pour rejoindre le torrent de Colga, dont il va remonter en forêt la rive gauche. Il retrouve au bout d'une petite heure d'ascension et 300m de dénivelée le chemin de ronde forestier. L'itinéraire change de rive, bifurque sur la droite et se remet alors à prendre de l'altitude pour atteindre les bergeries de Colga, situées au-dessus des derniers pins laricios.
Le chemin s'oriente ensuite progressivement vers l'est, puis zigzague au milieu d'escarpements granitique qui peuvent se révéler périlleux aux portes de l'hiver. Il sort enfin en crête au col de Stazzona (1775m ; vue panoramique, aussi bien sur les montagnes du Cortenais que sur la barrière rocheuse courant de la Paglia Orba au monte Cinto) ; deux blocs erratiques témoins y représentent, selon la légende populaire, les deux bœufs de labour du diable, incapables de tracer un sillon droit au travers des pâturages du Campotile…
Le lac Nino se rejoint alors rapidement (source aménagée en rive droite), ainsi que le GR20. Celui-ci permet dès lors de revenir, par un long cheminement sur les flancs du Tozzu, jusqu'au col de Saint-Pierre. En contrebas de cette dépression, ornée d'une chapelle et de hêtres tordus par le vent, on retrouve le sentier de ronde qui ramène dans le vallon de Colga, avant l'ultime descente pour rejoindre le point de départ.

Accès : par la route du col de Vergio (entre Corte et Porto), rejoindre la maison forestière de Poppaghia (1076m).

Difficulté : long parcours, mais idéal pour connaître la variété des ambiances (forestières, pastorales, lacustres…) de la montagne corse.

Durée : boucle de 8h.

Dénivelée : 950m.

Carte : IGN Top 25 Monte d'Oro.Monte Rotondo 4251 OT (plis A3/B4).

A savoir : la proximité du refuge de Manganu (à 2h du lac de Nino via le GR20) permet de découper cette balade sur deux jours.


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.