Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Cochons de CastagnicciaLa suite de ce voyage en Castagniccia conduit d'Ortiporio à Croce !
Une première partie panoramique sur la crête du Monte Compoli et une succession de villages et d'églises caractérisent cette deuxième étape...

Cochons de Castagniccia

Porcaniccia

Castagniccia, océan de verdure !

Castagniccia, océan de verdure !

Je quitte Ortiporio avec regret ; je chemine d'abord sous l'œil inamical de porcs inquiets pour leur garde-manger. Pierre, un vieil ami originaire de Morosaglia m'a souvent entretenu de son pays natal qu'il a rebaptisé en leur honneur "la Porcaniccia". Il m'a entretenu de sa haine pour ces bêtes menaçantes (qu'il n'aime que mortes et dans son assiette !), pour ces animaux furieux qui saccagent la nature du bout de leurs museaux gourmands, démontant les chemins ou les murs de soutènement des terrasses. Lors de notre dernier rencontre, il m'a décrit en rigolant un pays de science-fiction où les porcs, façon Orwell dans "1984", ont chassé les hommes et pris le pouvoir…
J'arrive au col de Prato, un lieu apaisé où bascule la route entre Castagniccia des mers - qui domine les rivages orientaux de l'île - et Castagniccia des montagnes - qui fait face à la chaîne centrale partageant la Corse en deux mondes -. Une paillote m'y attend, une vraie de vraie, comme celle de nos futurs livres d'histoire qui raconteront un jour les aventures d'un préfet enragé, d'un commando de gendarmes noctambules et d'un tenancier de restaurant de plage victime d'un fait divers devenu pour finir affaire d'état.
Campanile de La PortaChacun sait maintenant qu'il devient difficile d'installer en Corse des buvettes sur le sable des côtes ; aussi assiste-t-on à leur floraison en montagne, au départ des itinéraires de randonnée les plus fréquentés. Mais je renonce pour aujourd'hui à suivre la voie royale ainsi balisée par cette première station et qui s'engage dans la hêtraie de Santo Pietro d'Accia. Je plonge au contraire vers la civilisation et ses villages, traversant tour à tour Stoppia Nova, Quercitello, la Porta (et son église, dont le campanile arrogant est un pur chef d'œuvre de l'art baroque), et enfin Croce où je pose mon sac pour la nuit.


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.