Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Bocca d'Oreccia et la crête du Capu A MetaEncore plus désolée que la vallée du Liamone, cette vallée du Cruzini mérite le détour et ce parcours remontant à Bocca d'Oreccia en est l'occasion !
Partant de ce village du bout du monde qu'est Chiusa, l'itinéraire parcoure la rive droite du Cruzini jusqu'à sa source en montrant au randonneur les splendeurs du coin : les ravins montant vers la crête Migliarellu/Laccione, la grotte de Coracchia, la hêtraie à mi-parcours, les bergeries de Terricione et la crête d'Oreccia avec la possiblité d'aller au refuge de l'Onda tout proche...

La région : Liamone/Cruzini

Vallée et embouchure du Liamone depuis le sommet du Cervellu

Vallée du Liamone
jusqu'à l'embouchure

Le pont de Bicciani sur le Cruzini entre Rusazia et Lopigna

Pont de Bicciani
sur le Cruzini

Le massif de la Punta di a Spusata

Le massif de la Punta di a Spusata

Le hameau de Muna

Le hameau de Muna

Cette région inclut les deux vallées correspondant à ce grand fleuve qu'est le Liamone qui vient se jeter dans le golfe de Sagone et à son principal affluent, le Cruzini. La vallée du Liamone est au N : elle constitue le canton des Deux Sorru sousLe village de Soccia le fleuve Sagone et abrite le grand bourg fortifié qu'est Vico, à l'entrée de la longue vallée Ouest-Est du Haut Liamone, et les gros villages de Guagno-les-Bains (cures thermales), Soccia et Guagno, encore relativement fréquentés en été. Ce n'est pas le cas de la vallée du Cruzini, curieusement oubliée dans beaucoup de guides : sa partie amont a subi le désolant exode montagnard dont aucun des villages concernés n'arrive à se remettre. Ces deux vallées, si elles possèdent peu de caractéristiques permettant de les faire apprécier des alpinistes ou des canyoneurs (exception pour le canyon de Ziocu, bien connu, du côté de Soccia), sont très intéressantes pour la randonnée avec une multitude d'itinéraires sortant des traditionnelles randonnées décrites sur la Corse. Ces régions reculées sont dotées de curiosités mal connues et pourtant exceptionnelles : le légendaire lac de Crenu, seule randonnée indiquée dans cette partie de l'île, avec sa forêt de pins laricios, ses nénuphars, ses pozzines et sa Les 'Tre Cime' du Monte Tretorre (depuis le Monte Cervellu) réputation "diabolique", les "Tre Cime de Tretorre", l'un des plus étranges sommets de Corse, situé sur la crête menant du Monte Cervellu à l'épine dorsale parcourue par le GR20, l'incroyable hameau de Muna qui n'en finit pas de mourir accroché à ses pentes du massif et des "calenche" de la Punta di a Spusata... Il faut avoir au moins une fois parcouru cette route ouverte en 1992 entre Murzu et Muna et traversé ce chaos de rochers et de maquis que constitue le massif de la Spusata, que l'on atteignait auparavant par un sentier longeant le Liamone, puis montant à Bocca a Verghju ! En remontant vers les sources du Cruzini, Le hameau de Chiusa en Cruzini : à la recherche d'une revitalisation ? on a un bon aperçu des résultats désastreux de la dépopulation ruro-montagnarde en visitant les multiples hameaux de Pastricciola et leurs derniers habitants résistant à l'appel de la côte (Cf. Chiusa au départ du circuit vers Bocca d'Oreccia). C'est sûr, vous ne serez pas ennuyé par la fréquentation des sentiers de randonnée dans ces vallées ! Quelques randonnées ci-dessous faisables dans cette belle région, dont seule celle du Lavu di a Crena (Lac de Creno) est connue...

Bocca d'Oreccia et refuge de l'Onda (08/1998) :

Préparatifs de départ à Chiusa

Préparatifs à Chiusa

Pause déjeuner à Guarchetta devant les arêtes du Migliarellu

Guarchetta

Travaux d'intérêt public à Chiusa !


Au retour de cette randonnée au refuge de l'Onda, ma femme et moi avions cherché à remplir nos gourdes à l'une des fontaines du village. Un homme âgé était en train de nettoyer la fontaine elle-même et ses abords immédiats. Il commença la conversation avec nous et nous apprit qu'il était le maire de Chiusa, qu'il se désespérait de voir sa commune dépérir faute de combattants (départ des jeunes, vieillissement de ceux qui restaient) et qu'il était obligé de procéder lui-même, avec divers compagnons, aux travaux de ce type pour pouvoir garder la commune dans un état acceptable. Comme à Castiglione dans le Popolasca, nous avons regretté de voir un village montagnard de plus, aussi beau et caractéristique de l'activité historique des Corses, s'étioler, dépérir et ne pas arriver à retrouver une activité qui le sortirait de cette ornière ! Mais, ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas avec la fréquentation des randonneurs et autres touristes montagnards dans le coin que le village va pouvoir renaître de ses cendres : il n'y a personne, à part les Géhéristes qui passent au refuge plus haut sans approcher un seul instant le village.

La hêtraie d'Oreccia

Pentes forestières
d'Oreccia

Les bergeries de Terriccione

Bergeries de Terricione

La dépression de Bocca d'Oreccia

Bocca d'Oreccia

Vers le refuge de l'Onda, en contrebas du GR20

Vers le refuge
de l'Onda

• Accès : Accéder au hameau de Chiusa (Pastricciola) au fin fond de la haute vallée du Cruzini, à l'extrémité de la route D104, et garer son véhicule.

• Dénivelé : 890m (de 540 à 1427m) pour le col et idem pour le refuge (1430m).

• Itinéraire : Prendre le bon sentier qui prolonge la route vers l'E au bout du village. C'est une variante du Tra Mare et Monti qui, comme telle, est balisée en orange. Il descend au départ rejoindre le Cruzini et remonte le long de sa RD dans un environnement forestier très boisé. On arrive à une belle châtaigneraie entourant des cabanes de pierres autour d'une source - lieu-dit Guarchetta (800m - 1h30).La grotte de Coracchia Au-dessus, le sentier continue sur la même rive d'abord, puis passe en RG près de la grotte de Coracchia vers 930m (que je ne me rappelle pas avoir aperçue en 1998, mais que j'ai photographiée en 2006 !) et continue, moins marqué et dans une forêt clairsemée où le balisage peut vous aider, jusqu'aux bergeries de Terricione (1225m - 2h45 à 3h). Au-delà, on sort de la forêt et gagne le col d'Oreccia par une sente en lacets (1427m - 3h30). Au col, on tourne à D en franchissant une crête, puis on descend vers le S jusqu'au refuge de l'Onda sur le GR20 (1430m - 3h45).

• Retour : Par le même chemin.

• Descente : en 2h à 2h30.

• Intérêt : La visite de ce fond de vallée désertée du Cruzini et du joli village de Chiusa qui le termine. Située sur la Grande Arête de Partage des Eaux, Bocca d'Oreccia et la crête du Capu A Metala Bocca d'Oreccia est une large dépression herbeuse sur le GR20 faisant communiquer la vallée de Cruzini à l'W avec le bassin de Manganellu à l'E, où le GR20 remonte vers le N avant d'arriver au refuge de Pietra Piana. C'est donc le parcours d'une voie de communication naguère très utilisée qui permet, en outre, de visiter les belles forêts de hêtres et châtaigniers du Haut Cruzini. De cette vallée du Haut Cruzini montent des ravins raides et encombrés de végétation vers les pentes de Punta Laccione et du Migliarellu qui peuvent constituer des objectifs "exaltants" en ravinisme (Cf. Ravin et haut-vallon de Corrachia).

Carte du Haut Cruzini avec l'itinéraire de Chiusa à Bocca d'Oreccia et au refuge de l'OndaConsultez la carte ci-contre pour le parcours complet de la haute vallée du Cruzini avec la Bocca d'Oreccia et le refuge de l'Onda.

Diaporama "Bocca d'Oreccia et refuge de l'Onda"


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.