Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Sommet du San Petrone depuis CampudonicuLe célèbre sommet de cette région autrefois florissante de la Corse est un objectif à ne pas manquer, même s'il n'est pas situé dans une région très prisée pour ses reliefs escarpés !
Quoi de plus intéressant dans ce coin que cette balade pour visiter les immenses châtaigneraies locales, avoir un aperçu de la grande dorsale montagneuse insulaire depuis un magnifique belvédère et jeter un coup d'oeil au curieux hameau perché de Campodonico...

La région : Casinca/Castagniccia

Eglise de Carchetu

Eglise de Carchetu

Campanile de Carchetu

Campanile de Carchetu

Eglise de Piedicroce

Eglise de Piedicroce

Eglise de La Porta

Eglise de La Porta

Cette région, autrefois noyau économique de la Corse grâce à la châtaigne, est un ensemble homogène qui, par sa géologie, se rattache à la Corse alpine avec la prédominance des roches schisteuses et particulièrement des schistes lustrés à la belle coloration verte et brillante. Elle correspond à la zone située entre Ponte Leccia à l'Ouest et Cervione au Sud-Est et est centrée sur Piedicroce. C'est une région aux reliefs moins élancés qu'ailleurs mais parcourue de longues arêtes envahies d'immenses forêts de châtaigniers et dotée d'un caractère très original sur cette île : malheureusement, aujourd'hui, elle constitue le plus désolant exemple de la régression de ces régions montagnardes complètement dissociées du développement économique du pays. C'est aujourd'hui un désert humain vide et silencieux, enchâssé dans un océan de verdure luxuriante (non touché par les feux : ce qui est rare en Corse !), triste illustration de la fatalité de la déchéance de ces lieux de solitude, passés en un siècle de la pointe de l'activité économique de l'île au refuge de vieillards retraités qu'ils constituent de nos jours.

Le village de Carchetu dans un océan de verdure

Cette région est dominée par le Monte San Petrone (1767m) et présente un ensemble de paysages uniques en Corse, avec ses magnifiques villages à moitié abandonnés qui sont comme des îlots dans la jungle de la végétation locale envahissant les flancs peu inclinés des doux reliefs montagneux locaux. Il ne faut pas manquer la plus célèbre randonnée de la région qui consiste en l'ascension de ce Monte San Petrone qui vous est proposée ci-dessous selon une variante en traversée du col de Pratu à Campudonicu.

Monte San Petrone en traversée (08/1991) :

Montée au San Petrone entre clairières et sous-bois

Montée au San Petrone : clairières et sous-bois

Marie-Jo Pérec au San Petrone ?


Quel rapport entre Marie-Jo Pérec et le San Petrone ?
Il y en a un pour moi et mes compagnons de route du San Petrone en traversée ce 27 août 1991, date des premiers championnats du monde où Marie-Jo avait une chance de remporter une médaille sur 400 m. Le fils d'un de mes amis qui nous accompagnait dans cette randonnée ne pouvait absolument pas se résoudre à rater cette course, même dans ce cadre enchanteur du San Petrone ! Il ne trouva d'autre solution que d'emporter une télévision portable avec son antenne dans son sac à dos !!!
Arrivé au sommet une demi-heure avant la course, il se La statuette du sommet du San Petroneprécipita pour installer sa télé et mettre au point les réglages d'antenne nécessaires : de nombreux jurons nous firent comprendre que le réglage n'était pas gagné et que le risque de rater la course était grand. Enfin, miraculeusement, trois minutes avant le départ, des images convenables commencèrent à nous arriver !
C'est ainsi que nous pûmes contempler du sommet du San Petrone la victoire extraordinaire de Marie-José Pérec au terme d'une course en 49"13 qui ponctuait le premier des grands succès qui allaient jalonner sa carrière.


Comment voulez-vous que j'ose encore vous parler de "Corse sauvage" après cette randonnée "hi-tech" au coeur de la Castagniccia ?

Sommet du San Petrone depuis Campudonicu

Le San Petrone

• Accès : Atteindre le col de Pratu sur la D71 par Morosaglia, La Porta ou Piedicroce et s'y garer.

• Dénivelé : 780m (de 985 à 1767m) à la montée et 920m (de 1767 à 850m) à la descente.

• Itinéraire : Prendre le chemin de terre qui se dirige depuis le col vers le SW en très légère montée et passe devant des enclos à cochons. Ce chemin se transforme en sentier et monte à travers bois jusqu'à l'altitude 1150m où il devient horizontal, traverse le ruisseau de Maio et remonte en RG jusqu'à la dépression 1207m (1h). Le sentier s'infléchit à G vers l'E puis le S et le SE, et monte toujours en sous-bois (hêtres) en écharpe le long des flancs du sommet : nombreux cairns, source de Teghje à 1350 m, clairière à 1600m (2h) au pied de l'arête S du San Petrone. Le sentier tourne alors à G et s'élève au N jusqu'au sommet (1767m - 2h45 - coin télé).

• Retour : Descente sur Campudonicu vers le S en commençant par revenir à la clairière Le village de Campudonicuà 1600m traversée à la montée. De cette clairière, se diriger plein S, à travers les hêtres, dans une trouée de la forêt le long d'un sentier très effacé, et rejoindre la lisière N d'une vaste cuvette plate, un peu sableuse, dénommée Favalta. On traverse cette cuvette en passant près d'anciennes bergeries et d'une source pour atteindre sa lisière S, sans l'aide du sentier pratiquement effacé, et l'on tourne à G vers l'E pour retrouver le début un peu raide de la haute vallée du Fium Altu que l'on va rejoindre par sa RG à découvert. Vers l'altitude 1240m (1h30), le sentier part à G en s'éloignant du ruisseau et se dirige vers l'ESE, d'abord en terrain découvert puis à travers la châtaigneraie jusqu'à l'entrée du village de Campudonicu (850m - 2h30).

• Descente : 2h30 depuis le sommet du San Petrone jusqu'à Campudonicu, 2 h pour revenir par le chemin de montée au col de Pratu. Attention à bien gérer l'orientation durant cette descente car les sentiers sont souvent peu ou pas marqués et l'itinéraire vers Campudonicu un peu délicat !

• Intérêt : Le San Petrone est un belvédère tout à fait remarquable pour obtenir une vue panoramique sur toute la Castagniccia et un aperçu magnifique de la grande chaîne montagneuse centrale de la Corse jusqu'à l'Incudine (par temps dégagé). Il permet de parcourir ces grandes forêts de châtaigniers et de hêtres, typiques de cette région et dotées d'une luxuriance que l'on ne retrouve nulle part ailleurs sur l'île, tout en visitant un sommet de schistes lustrés caractéristiques de la Corse alpine. Le hameau de Campudonicu est un exemple des plus spectaculaires de hameau perché sur une arête du San Petrone. Ne pas oublier de prendre du temps pendant l'accès au col de Pratu et le retour depuis Campudonicu (navette de voitures à organiser) pour visiter les étonnants villages de Castagniccia et leurs églises baroques (Morosaglia, La Porta, Piedicroce, Carchetu).

Carte de la Castagniccia avec le massif du San Petrone et son parcours en traverséeConsultez la carte ci-contre pour les détails de la traversée du San Petrone du col de Pratu à Campudonicu.

Diaporama "San Petrone en traversée"


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.