Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Cagna - 06/2011 :

Cascade et vasque du 3ème rappel d'arrivée avant la marche de retour en ruisseau Encore une agréable surprise avec ce canyon méconnu, au fond d'une région complétement désertée par tous les randonneurs ou grimpeurs...
Une superbe descente d'environ 2 heures avec trois rappels minimum, dont l'un permet de franchir une magnifique cascade de 40m, et des passages variés : son seul inconvénient, c'est qu'en été le torrent peut être de très faible débit et le canyoning oblige alors à traverser des mares un tant soit peu croupies... Mais quand il a de l'eau, ce canyon mérite bien le détour !

Vallon rocheux du début du canyon

Le début du canyon

Entrée du Vivaghju

Entrée du canyon

1er rappel du Vivaghju

1er rappel

Dans le 1er rappel du Vivaghju

Dans le 1er rappel du Vivaghju

Cascade et vasque du 3ème rappel d'arrivée avant la marche de retour en ruisseau

La vasque d'arrivée avec le dernier rappel

Le chien du Vivaghju


Lors d'un de nos parcours, un chien nous a suivis depuis le village de San Gavinu di Cagna tout le long de la marche d'approche jusqu'au canyon. Nous avons essayé de l'empêcher de nous suivre dans le canyon : rien à faire. Il a évité le 1er rappel par un contournement dans le maquis que même un vieux sanglier corse n'aurait pas voulu faire, sauté les 3 vasques successives du milieu du canyon (5 à 10m environ), et nous a précédés jusqu'à la cascade de 40m. Sachant que certains avaient déjà shunté cette cascade, nous avons trouvé un chemin de contournement en RG pour éviter de descendre le chien en rappel. Au dernier rappel avant la vasque finale, le chien a désescaladé tête la première la cascade jusqu'à la vasque sans rechigner. Nos talents insuffisants de grimpeur, en tennis humides, nous ont empêchés d'utiliser cette méthode et nous avons préféré faire le rappel.
Le chien du Vivaghju dans la vasque d'arrivée Bilan final: le chien avait les 4 pattes ensanglantées à l'arrivée mais semblait très content et nous a guidés jusqu'au village pour le retour (sente vers le village délicate à trouver sans lui).
Le chien du Vivaghju à l'arrivée à la voiture Au village, il s'est dirigé vers le seul troquet/restaurant de San Gavinu et son propriétaire, à qui nous racontions cette histoire en lui conseillant de surveiller son chien, nous a indiqué qu'il accompagnait à peu près tous les canyonistes qui faisaient le Vivaghju, qu'il leur montrait le chemin en général et qu'il n'y avait vraiment pas à s'inquiéter de la bête !!
Trop fort ce chien ! Nous sommes partis rapidement, craignant que le bistrotier ne nous réclame des honoraires pour le parcours encadré de ce canyon !!

Cascade de 40 m (en eau)

Rappel de 40 m
en eau !

Rappel de 40 m (sec)

Rappel de 40 m
à sec !

Dernier rappel

Rappel final
en eau !

• Accès : Depuis Figari, aller au village de San Gavinu (San Gavino), le traverser tout droit et se garer sans gêner après la dernière maison. Ensemble de l'équipement pour le canyon du Vivaghju Revenir dans le village et prendre le sentier des bergeries de Naseu (Naseo) : après une belle montée raide plein Sud (donc en allant vers le Nord : chaud en été !), on trouve, au bout de 40mn environ, une sente perpendiculaire sur la gauche après un muret, en général marquée par un cairn, qui mène en 20mn au torrent du Vivaghju (Vivaggio).

• Retour : Après une série de trois vasques fréquentées par les villageois et marquée par la rencontre d'un tuyau noir, une sente mène vers la gauche en 15mn au parking.

• Descente : 3h30 - Début de marche en rivière jusqu'aux premières marmites annonçant le départ du canyon. Un premier rappel de 30m sur une dalle inclinée, ...un encaissement avec plusieurs jolies vasques successives se sautant en général un encaissement avec plusieurs jolies vasques successives se sautant en général (prudence : branchages possibles) ou en rappel, pour arriver au rappel de 40m à côté d'une jolie cascade (quand elle n'est pas sèche). Cette cascade peut se contourner en RG (maquis + descente d'un long couloir pierreux). Un dernier rappel obligatoire de 15m pour arriver dans une grande vasque circulaire, puis un dernier obstacle derrière avec 2 vasques + saut ou rappel ou contournement. En tout : 3 rappels plutôt obligatoires et le reste si on veut. Après le dernier obstacle, longue marche en rivière de plus d'une heure pour arriver aux vasques du village et au départ de la sente de retour.

• Intérêt : Magnifique descente avec tous les ingrédients du canyoning dans un cadre sauvage où il n'y a pas un chat (un chien, par contre, si ! Cf. Encart Chien du Vivaghju). Problème : peu d'eau l'été, mais on peut très bien avoir un beau débit, même en juillet/août (Voir photos). Nous avons fait plusieurs fois cette descente et, chaque fois, il nous est arrivé une aventure peu banale ! (Cf. Les canyo-niqueurs).

Carte de la Cagna dans la région de San Gavinu di Cagna avec le canyon du VivaghjuLes accès aller-retour n'étant pas toujours évidents, il est utile de consulter la carte IGN du coin avec les tracés des accès et de la descente.

Etroiture avant une grande vasque à passer en cheminée

L'étroiture-cheminée

Un des sauts du Vivaghju entre 1er et 2ème rappel

Un des sauts du Vivaghju entre 1er et 2ème rappel

La rencontre des canyoneurs et des canyo-niqueurs


Lors d'un autre parcours du Vivaghju avec mon fils, à la fin de la marche en rivière qui termine le canyon, nous arrivions à la première vasque servant de piscine aux habitants de San Gavinu : vaste mare circulaire, bordée d'ajoncs et suivie d'une terrasse surplombant la suite du torrent et les autres vasques-piscines, cette vasque offre l'avantage d'avoir un accès du bas délicat (petit pas d'escalade) et d'avoir une bonne vision de ceux qui arrivent d'en bas (mais pas d'en haut !). Nous nous apprêtions à traverser l'eau, lorsque nos oreilles et nos regards furent attirés par les ébats d'un couple qui pratiquait, au bord des ajoncs, des jeux qui se font généralement dans la plus stricte intimité. Dès qu'ils nous entendirent, ce fut une furieuse débandade (c'est le cas de le dire !) pour récupérer vêtements et attitude plus convenables. Ce fut avec des sourires ironiques que nous avons traversé la terrasse, théâtre de leurs exploits, puis en amorçant une franche rigolade, une fois désescaladée la petite descente rocheuse qui s'ensuivait et nous mettait à l'abri de leurs regards. S'ils sont revenus à cette vasque, nul doute dorénavant qu'ils n'ont pas manqué de surveiller le torrent en amont ! Depuis, comme dirait Brassens, au canyon du Vivaghju nous sommes souvent revenus ... en priant Dieu qu'il fit soleil ! En vain !

2ème rappel de 40m

Le rappel de 40m

Nota : à la date du 25 juin 2011, la sente d'accès au départ du canyon est bien balisée par un cairn et est praticable, mais demande un peu d'attention. Celle de retour est bien visible à la fin de la 3ème et dernière vasque des villageois grâce à une trouée dans la végétation... Cf. article du Blog sur le sujet.

Ci-dessous, un diaporama complet sur la descente du 25 juin 2011 :

Diaporama "Canyon du Vivaghju"

Et pour terminer, une petite vidéo vous donnant une idée de l'ambiance de la descente de ce canyon :

Vidéo de la descente du canyon du Vivaghju (juin 2011)


Commentaires   

PhE
#4 PhE 03-04-2013 22:22
Triste nouvelle ce soir !! :cry:

Le propriétaire du "chien du Vivaghju", Lucien FERRACCI de San Gavinu di Cagna, m'a envoyé un message ce soir m'annonçant la mort de son chien, de sa belle mort à 16 ans.
Il nous avait accompagnés et "guidés" le 26 juillet 1997, lors de ce mémorable parcours de ce canyon où nous avions contourné le rappel de 40m pour éviter de descendre le chien au bout de la corde !! Mais il connaissait sans doute cette possibilité de contournement ! ;-)
Il avait donc 2 ou 3 ans à l'époque. Toutes mes condoléances à Lucien pour cette perte d'une bête singulièrement sympathique et pas mal acrobate... :-)
PhE
#3 PhE 29-03-2012 17:44
Et bien, François, nous l'avons finalement réalisé ensemble ce canyon ! 8)
Et c'était toujours aussi intéressant, même si la marche de retour a été un peu fastidieuse et glissante... :-x

Voir la vidéo rajoutée à cet article !!
PhE
#2 PhE 25-10-2010 10:17
Citation en provenance du commentaire précédent de François :
A l'occasion, je ferais bien ce canyon, que nous avons "frôlé" lors de notre traversée de la montagne de Cagne (avec une autre histoire de chiens à partir du même San Gavino). Et que les mauvaises langues se le disent, ce ne serait pas par voyeurisme!


Pas de problème ! C'est effectivement le seul canyon de Cagna et il est très intéressant et varié... :-|
Seuls points à régler : 1°) Choisir une période où il y a de l'eau (plutôt en début de saison) 2°) Changer ma corde de canyoning/escal ade qui doit avoir dépassé les 12 ans d'âge :sigh:
François
#1 François 20-10-2010 18:51
A l'occasion, je ferais bien ce canyon, que nous avons "frôlé" lors de notre traversée de la montagne de Cagne (avec une autre histoire de chiens à partir du même San Gavino). Et que les mauvaises langues se le disent, ce ne serait pas par voyeurisme!

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.