Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Face Sud du massif de la Punta Alle PortaCe n'est que par commodité que ces trois micro-régions sont classées ensemble ! Sur le plan de l'escalade, c'est Porto qui domine les deux autres par sa notoriété et la réputation de ses voies aussi bien falaises qu'alpines...
Liamone et Cruzini, à l'inverse, représente le sous-prolétariant montagnard corse à l'écart des flux touristiques de l'île, y compris pour la varappe : et pourtant, la Punta Alle Porta devrait fournir un terrain de jeu intéressant...

Blocs de Bussaglia et falaise de Bocca Lenzana derrière
Blocs de Bussaglia et falaise de Bocca Lenzana derrière

Blocs et voies de Bussaglia
devant la falaise de Bocca Lenzana

Partie inférieure des parois de Bocca Lenzana (Photo de Philippe Gosteli)
Dans la 9ème longueur du Pilier des Epaves (Photo Philippe Gosteli)

Falaise de Bocca Lenzana

Calanche de Ficaghjola : depuis Piana

Calanche de Ficaghjola

Calanche de Ficaghjola : Punta Ficaghjola à gauche

Punta Ficaghjola

Calanche de Ficaghjola : blocs et parois à droite

Parois de Ficaghjola
 

Escalade à Porto


Le site de Porto et ses alentours est surtout renommé sur le plan touristique : son magnifique golfe, l'embouchure de la rivière avec sa tour génoise et ses rochers ocre vif, les murailles du Capu d'Ortu et des Signore qui surplombent de 1300m le port en-dessous et la proximité de la presqu'île de Scandola et de sa réserve naturelle n'y sont pas pour rien !
Ce que l'on sait beaucoup moins est que, pour l'escalade, la région recèle une infinité de possibilités allant de simples blocs à de courtes falaises, voire à d'imposantes parois approchant les 500m sur Capu d'Ortu, E Tre Signore et I Cascioni. Ces sites ont jusqu'à présent encore peu intéressé le grimpeur pour des raisons spécifiques à la région : chaleur en été à ces altitudes de 0 à 1300m, densité de la végétation et du maquis, absence de chemins, complexité des lieux, absence d'équipements. Il reste donc là encore un vaste terrain sauvage dans lequel exploration et ouvertures combleront les amateurs d'aventures. Ne pas oublier que la beauté de ces sites, aussi bien sur le plan marin que sur le plan alpin, est quasiment sans équivalent et que les merveilles naturelles de cet endroit restent encore jalousement protégées !

Château-Fort et sa crête

Crête du Château-Fort

Rappel au Château-Fort

Rappel au Chäteau-Fort

Crête du Lion et ses pointes

Crête du Lion

Pointements rocheux à la Châtaigneraie

Rochers de
la Châtaigneraie

Escalade sur la crête du Lion

Escalade au Lion

Capu d'Ortu : voies de la face Est

Capu d'Ortu : voies de la face Est

Signore Occidental et Central depuis le sommet du Capu d'Ortu

Signore Occidental et Signore Central

I Cascioni face W depuis le col des Fourmis I Cascioni face W depuis le sentier du col des Fourmis

I Cascioni face W

Les voies sur I Cascioni

I Cascioni : les voies

Capu Castellu : voie Veranu Incurunatu

Capu Castellu : voie Veranu Incurunatu

Cette région intègre la région de Porto avec la vallée d'Aïtone et celle de Sagone avec les vallées du Liamone et du Cruzini. Ce sont des régions de tourisme principalement littoral, mais, étant situées du côté du versant occidental très raide de la ligne de crête séparant Haute-Corse et Corse du Sud, la montagne y propose ses paysages et ses activités à peu de distance de la mer.

Région Porto/Aitone (Cf. Encart) :

Cette vallée, draînée par la rivière de Porto dans laquelle confluent l'Aïtone et la Lonca, est surplombée par les crêtes de San Petru au Nord, le Capu d'Ortu, les Tre Signore et les crêtes de Marignana au Sud. En ce qui concerne l'escalade, on y trouve peu d'écoles d'escalade et peu de voies bien équipées : ce sont surtout des voies d'aventure où les approches aller et retour dans le maquis sont souvent des aventures plus redoutables que les escalades elles-même. C'est une des régions qui a le plus grand potentiel d'ouvertures de voies d'escalade en Corse, mais rien n'y est fait pour attirer les grimpeurs : équipement réduit, corrosion rapide des assurages en bord de mer, entretien inexistant des sentiers d'accès lorsqu'il en existe, maquis continuellement envahissant font de cette région un repoussoir pour le grimpeur moderne et seuls quelques aventuriers/explorateurs acceptent d'affronter ces contraintes pour aller ouvrir des voies dans le coin !!
Le diaporama ci-après, constitué à partir de photos réalisées par le suisse Philippe Gosteli lors d'un séjour dans la région en juillet 2006, donne une bonne idée des conditions éprouvantes que l'on rencontre dans le secteur : grimpe sur spits corrodés sur la plage de Porto, équipement d'un splendide bloc au beau milieu du maquis, accès avec rappels en maquis + natation et nu intégral pour atteindre le bas des voies de Bocca Lenzana et grimper au milieu des épaves de voitures, chaleur étouffante du mois de juillet en bord de mer, ... :

Diaporama "Escalade suisse à Porto"

Ecoles d'escalade :

Voies d'escalade derrière la plage de Bussaglia• Plage de Bussaglia : plage de galets au Nord de Porto enserrée par des parois de moins d'une longueur sur lesquelles on trouve une vingtaine de voies équipées derrière la plage et à sa partie Sud, ainsi que des blocs éparpillés sur la plage (les dernières infos 2006 parlent d'un déséquipement de ces voies pour cause de corrosion des points d'assurance !).

Falaises de Bocca Lenzana (et ses épaves - Photo Philippe Gosteli) • Falaise de Bocca Lenzana : juste au Sud de la plage précédente avant Porto, une falaise magnifique en granite rouge de près de 100m de haut sous la D81 avec des voies de 3/4 longueurs non équipées. Accès au bas de la falaise, soit en rappel depuis la route, soit par un couloir raide encombré de végétations (selon les dernières infos 2006 du suisse Philippe Gosteli qui a pratiqué pas mal de voies dans cette région en juillet 2006 dont une dans cette falaise, le pilier des Epaves : accès par le couloir avec main-courante, rappel et baignade, 150m de voie en 4/6a ou A1/pas de 6c ou A1/5b). Ne pas tenir compte d'équipements en place , car tout s'oxyde rapidement ! C'est donc plutôt une falaise aventure qu'une école d'escalade et les épaves de voiture n'arrangent pas le décor !

Escalade à la Tour de Porto• Tour génoise de Porto : site de blocs magnifiques autour de la tour génoise à l'entrée du port de Porto. Corde utile !

Escalade à la falaise de la plage de Porto (photo Philippe Gosteli)• Plage de Porto : comme sur celle de Bussaglia, mais en moins sauvage, une vingtaine de courtes voies équipées (attention à l'oxydation !) d'une longueur au Sud de la plage (Cf. Falaises de Corse p. 178-179)

• Calanche de Ficaghjola : dans cette anse avec une petite plage en-dessous de Piana, les blocs et rochers autour de la plage et les falaises de Punta Ficaghjola au Nord de cette anse. Dans ce magnifique site de grimpe, quelques spits, mais généralement peu d'équipement !

Artif au Bloc de l'Olivier (photo Philippe Gosteli)• Bloc de l'Olivier : ce bloc m'a été indiqué par le grimpeur suisse Philippe Gosteli qui l'a équipé en juillet 2006 pour grimper la fissure Arc-en-Ciel en moulinette et sécuriser la voie de montée en 4 sur le bloc par 2 spits. Accès : sous le camping l'Olivier, sur le chemin de descente à la rivière par la branche de droite après 30m

• Sites d'E Calenche : dans ce superbe espace naturel proche de Piana, tout un ensemble de possibilités d'escalade de faible ampleur, pas souvent équipées (Les 100 + belles - p. 114)
Capu Ghineparu au dessus du Dardu- Capu Ghineparu : le long de la route des Calanches et surplombant le Dardu, ce petit sommet propose des voies de jusqu'à 3/4 longueurs
- Château-Fort : sur le chemin allant de la Tête de Chien au Château-Fort, une crête hérissée de nombreux rochers aux formes extraordinaires avec des blocs et des voies de 1 ou 2 longueurs, en particulier sur le Château-Fort
- La crête du Lion : au-dessus de la route des Calanches, elle offre à peu près la même configuration que celle du Château-Fort avec des voies de jusqu'à 3 longueurs dont la Tête de Lion
- Le secteur de "La Châtaigneraie" : nombreux pointements rocheux jusqu'à la Punta Palani, constituant un site d'escalade extraordinaire (voies de 1 ou 2 longueurs et pas mal de blocs).

Voies d'aventure :

Secteur du Capu d'Ortu :

le Capu d'Ortu est doté d'un versant W en pente Massif du Capu d'Ortu et des Tre Signoredouce et est flanqué de faces N et E dolomitiques, avec au Nord trois satellites remarquables (E Tre Signore)
- Capu d'Ortu, face E : malgré une approche épuisante, quelques voies d'une vingtaine de longueurs tracées dans cette très raide paroi, dont le Fil de l'Epée TD+ et Rose d'Ota TD sur la gauche de la face, Noeud Gordien TD+ et la Fissure Oblique TD+ au centre et la Cheminée Centrale TD+, Fleur de Lys TD+, le Grand Dièdre NE TD et sa variante le FIl du Dièdre TD+ à droite (Les 100 + belles - p. 226 et 236 et Corsica Wilderness - p. 40). Accès par le camping de Fontena a l'Oro (barrière) et le sentier allant à Filitella, puis cairns (?) vers le bas de la face
- Tre Signore : pas de voie connue sur la Signore Orientale ; Métamorphose, voie Agresti/Gleyzes 1984 de 19 longueurs en TD+ (Les 100 + belles - p. 212 et L'Ile Verticale - p. 108) sur la Signore Centrale et Tangue au coeur des rêves, voie ABO Pietri/Lacroix 1992 de 19 longueurs sur la Signore Occidentale (L'Ile Verticale - p. 110). Accès comme Face E du Capu d'Ortu pour la Signore Centrale et par un ruisseau plein Sud à la sortie de Porto vers Piana avec sentier au début et maquis ensuite !!
- Ruisseau de Rau : Philippe Gosteli me signale qu'il y aurait de quoi grimper sur les rives de ce ruisseau, mais que le maquis de juillet 2006 ne lui a même pas permis d'arriver en bas des parois. A noter que le sentier de ce ruisseau est aussi l'accès indiqué précédemment pour les voies de la Signore Centrale (dont la célèbre "Tangue au coeur des rêves" de Pierre Pietri) : comme souvent dans cette région, l'accès et le retour sont souvent plus durs que la voie elle-même ! Accès : le sentier partant derrière le "portail du Jardin d'Alice" à la 2ème épingle après le petit pont de la rivière de Portu en allant vers Piana.

Secteur I Cascioni :

(orthographe IGN Casconi erronée comme signalée par José Gaggioli/Eiustessu, un local)
A l'Est du village d'Ota et surplombant l'Onca, la spectaculaire falaise de I Cascioni propose des voies d'aventure difficiles dont deux sont décrites dans les topos, la face NW, première voie ouverte par Theytaz en 1955 en une douzaine de longueurs de niveau D+ (L'Ile Verticale - p. 105) et Enterre mon coeur, voie Pietri/Casnova 1990, voie ED+ de 18 longueurs (L'Ile Verticale - p. 107). Accès par la piste de la Basse Lonca aux deux ponts d'Ota jusqu'à traverser la rivière pour suivre un chemin menant au "col des Fourmis" au pied des voies.

Autres voies dans la région :

Veranu Incurunatu sur le Capu Castellu (falaise RG des gorges de la Spelunca), voie TD+ de 8 longueurs (L'Ile Verticale - p. 104). Accès par le chemin des gorges de Spelunca, 3 lacets au-dessus du pont de Zaglia, puis au Sud vers la paroi.

Région Sagone/Liamone :

Le Liamone est un fleuve côtier prenant sa source juste au Sud du lac de Nino : son bassin, avec Vico comme principal bourg, se ramifie en 3 vallées, celle du Liamone sans lieux d'habitation importants, celle du Ziocu qui mène par Soccia à Bocca d'Acqua Ciarnente et au Campotile et celle du Fiume Grossu qui conduit via Guagno à Bocca Di Manganellu et la vallée du Vecchju. Ces vallées ont des difficultés à assurer leur développement touristique, mais disposent de pas mal de ressources d'accueil (hôtels, gîtes, campings, thermes). Si elles sont très intéressantes sur les plans de la randonnée et même du canyoning (Ziocu), elles sont très pauvres en propositions d'escalade, à l'exception des pentes Sud de la Punta Alle Porta.

Ecoles d'escalade :

Village d'Ortu et arête Sud du Sant'Eliseu• Falaise d'Ortu : nouvelle falaise équipée en 2004 à l'initiative de la municipalité de ce village situé sous le lac de Crenu, elle est située sur les flancs de l'arête Sud du Sant'Eliseu qui domine le village. C'est une "école de grandes voies" avec des voies de 3 à 5 longueurs et des difficultés de niveau 6 : quelques infos dans Falaises de Corse p. 174-177 pour le secteur I Monti. Accès en suivant les panneaux à partir du village !

Voies montagne :

Face Sud du massif de la Punta Alle Porta• Punta Alle Porta, versant S : Arête des Casette, voie D Coulombeix/Romanetti 1967 de 700m, sauvage et en excellent rocher (Guide Fabrikant - p. 295). Accès par Guagno et les bergeries de Belle e Buone : cette arête est celle qui borde à l'W le vallon descendant au S de Bocca Soglia.

Secteur Sagone/Cruzini :

Le Cruzini est un affluent du Liamone prenant sa source à Bocca d'Oreccia et arrosant une large vallée au Sud du bassin du Liamone, via Pastricciola/Chiusa jusqu'à Lopigna. Beaucoup plus fermée et moins fréquentée que les vallées du Liamone, elle est couverte de belles forêts et sa partie haute est encadrée par de hautes montagnes (Serra di Tenda et surtout Punta Feniccia, Cima di Vico, Punta Laccione et Migliarellu), malheureusement sur leurs versants les moins raides. Pas de réelles voies ou écoles d'escalade indiquées dans les topos ou recensées par nos soins.


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.