Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Plage de CupabiaLa côte d'Ajaccio à Propriano abrite les deux centres touristiques majeurs que sont les golfes d'Ajaccio et du Valinco. La seule partie un peu sauvage de ce bout de littoral est le segment compris entre Punta di a Castagna et Capu di Muru, situé exactement entre les deux golfes et seule partie difficilement accessible en voiture. Les autres parties de ce littoral sont longées de près par la route et les plages fréquentées abondent en été...

Carte des golfes d'Ajaccio et du Valinco

Carte des golfes d'Ajaccio et du Valinco

C'est donc une des parties du littoral que je connais le moins et sur laquelle les descriptions suivantes seront assez brèves.

- Ajaccio - Punta di a Castagna :

Tour de Capitello

Tour de Capitello

Plage de Porticcio

Plage de Porticcio

Plage de Stagnola sous Porticcio
Plage de Mare e Sol

Plages du Sud de Porticcio
Pas la peine d'aller aux Seychelles !

Plage de Portigliolo

Plage de Portigliolo

Baie d'Ajaccio et Isola Piana depuis Portigliolo

Baie d'Ajaccio

Plage de Capitello

Plage de Capitello

Difficile de trouver plus touristique en Corse, sauf vers Porto-Vecchio et Bonifacio, mais le golfe d'Ajaccio est très esthétique et de plus en plus beau en allant vers le Sud.

Ajaccio

Plage de Ricanto- La capitale de la Corse du Sud (il faut rester prudent et ne pas dire ... de la Corse !) présente sur son côté Sud-Est une longue série de belles plages (Ricanto et Porticcio), malheureusement assez urbaines et pas mal gâtées par la proximité de l'aéroport de Campo dell'Oro. La tour de Capitello, à l'extrémité Nord de la plage de Porticcio et juste à côté de l'inattendu étang mitoyen de Casanove, veille sur l'embouchure de la Gravona (et du Prunelli qui la rejoint 200m avant).

Porticcio

Vue vers le Sud de la presqu'île de l'Isulella- Centre touristique de pointe haut de gamme de la Corse, construit sur la pointe rocheuse avec toutes les fonctions : hôtels de luxe (rares en Corse), restaurants, villages de vacances, thalassothérapie, plages aménagées,... On est loin de la Corse sauvage ! Vers le Sud, c'est identique avec la D55 longeant la mer depuis Punta Porticcio jusqu'à Punta di Sette Nave et la tour de l'Isolella, en passant Tour de l'Isolella le long de la longue plage d'Agosta : nombreuses constructions, heureusement encore discrètes et clairsemées (ce n'est pas la Cöte d'Azur !), commerces multiples, fréquentation intense. Quelques plages : au Nord de la pointe, Agosta, Verghja, les plages de l'Isolella... au Sud de la pointe, Ruppione, Verghja et l'anse de Portiglio, juste avant la Punta di a Castagna.

Portigliolo et Punta di a Castagna

Tour de la Castagna- Dernière partie touristique du Sud du golfe d'Ajaccio, avec tout de même beaucoup plus de calme que vers Porticcio, ce petit village et cette pointe abritent de très belles maisons et des petites plages tranquilles. Au-delà de la pointe et de sa tour génoise, la route quitte la mer et la côte redevient totalement sauvage jusqu'aux Capu di Muru et Capu Neru.

- Punta di a Castagna - Porto Pollo :

Tour génoise de Capu di Muru

Tour génoise de Capu di Muru

C'est la seule partie sauvage de cette côte, et sauvage à tous points de vue, puisque la Cala d'Orzu, localisation du mythique restaurant "Chez Francis" si prisé par un préfet français et ses gendarmes, est située juste au Sud du Capu di Muru dans cette partie ! La route principale, quant à elle, préfère éviter ce secteur en reliant plus directement Portigliolo au golfe du Valinco : seules de petites routes d'accès ou des pistes permettent de s'approcher de temps en temps de la mer.
Une randonnée littorale connue sur cette partie de la côte, au Capu di Muru, le plus bel espace sauvage marquant la fin du golfe d'Ajaccio, vous est décrite ci-après avec visite de la tour et du phare du même nom.

Capu di Muru (08/1988) :

But au Capu Di Muru !


Pour des randonneurs confirmés, ne pas trouver le chemin dans cette simplissime balade du Capu di Muru est tout bonnement une indignité et devrait marquer d'opprobre ceux qui se trouveraient dans cette situation !
C'est pourtant bien ce qui nous est arrivé en ce mois d'août 1988 où toute notre petite famille, pour se remettre de ses galères montagnardes, voulut se reposer sur des sentiers Maison en ruines du Capu di Muru"faciles". En route pour Cascionu donc, puis Chiappa Rossa, la maison et la tour qui furent avalées dans la foulée en moins d'une heure. La suite nous laissa perplexe, puisque le sentier partant vers l'Ouest au moment de s'incurver vers le Sud se perdit dans un ensemble de buissons de maquis épineux extrêmement désagréable. Plus d'une demi-heure fut passée en pure perte à essayer de trouver la suite : impossible d'aller plus loin et obligation de revenir sur nos pas par le chemin de l'aller, sans même voir le phare et la statue d'A Madonella.
Explications possibles :
- Une année spécifique où le maquis était particulièrement vivace au point d'embroussailler un sentier pourtant relativement parcouru, même à l'époque ?
- Une faiblesse passagère du groupe (il faisait canicule !) ayant entraîné lassitude et manque de volonté ?
- Un premier de cordée qui n'avait pas encore fait le tour des conseils qu'il donne dorénavant dans la rubrique "Progression en maquis corse" de ce site ?
A vous de trouver la réponse...

• Accès : Par la D155 entre Ajaccio et Porto Pollo, peu après Acqua Doria en venant du Nord, une route se détache à droite pour aller vers les hauteurs du Capu di Muru. Elle se prolonge à sa fin par une piste qu'on emprunte en voiture le plus loin possible en tenant compte du peu de places de parking disponibles pour rejoindre le lieu-dit Cascionu (point IGN 117m).

• Dénivelé : 200m environ de dénivellation positive et négative, entre 0 et 120m d'altitude.

• Itinéraire : Suivre le sentier descendant vers Chiappa Rossa (89m - 20mn) puis, en restant à droite, remonter jusqu'à une clairière près d'une maison en ruines (141m - 1h). De là, on peut aller faire un détour à la tour génoise de Capu di Muru, 150m plus vers le NE. En face de la maison, un sentier part vers l'Ouest et tourne progressivement vers le S puis l'E pour gagner le rivage au point IGN 24 (24m - 1h45). On longe alors le rivage vers la droite pour aller au phare, puis à la statue d'A Madonella (2h15).

• Retour : De la statue, revenir par le rivage jusqu'au point IGN 24 et Tour de Capu Nerucontinuer ensuite le long du rivage. Lorsque le chemin s'éloigne de la mer après le point IGN 41m, remonter une sente vers le N jusqu'à Chiappa Rossa, puis Cascionu (2h). On peut aussi faire un détour un peu après le point IGN 41m et aller se baigner à la jolie petite plage d'Olivu avec vue sur le Capu Neru juste avant de remonter.

• Intérêt : Une pointe maritime exceptionnelle, en forme de proue enfoncée dans le mer, avec une ambiance désertique que l'on a peine à imaginer dans le golfe d'Ajaccio ! Bâtisse en ruine, tour génoise, phare, statue agrémentent une randonnée souvent ventée sur des falaises qui ont dû valoir ce nom à ce cap (le cap du Mur) et qui est une des plus belles balades marines de Corse. Attention, peut-être encore, au maquis qui peut perturber la recherche des chemins sur ce parcours.

Carte du Capu di Muru avec l'itinéraire en faisant le tourConsultez la carte ci-contre pour examiner le détail de l'itinéraire permettant de faire le tour de cette célèbre pointe.

Capu Neru

Capu di Muru depuis Acqua Doria

Capu di Muru

Capu Neru depuis la plage de l'Olivu

Capu Neru

Plage de Cala d'Orzu- Après le Capu di Muru, le Capu Neru, autre proue de terre se dirigeant vers le Sud et surmontée d'une tour génoise, marque l'entrée du golfe du Valincu. Entre les deux "Capi", la petite Cala di Muru avec la plage de l'Olivu (déjà indiquée dans la randonnée ci-dessus) et la célèbre Cala d'Orzu avec sa "paillotte" (non expérimentée par mes soins, bien que très "sauvage" !).
Une randonnée littorale assez analogue à la précédente et permettant de visiter le Capu Neru vous est décrite ci-après avec visite de la tour et du cap.

Capu Neru (09/2009) :

Montée à la tour de Capu Neru : sur le sentier

Montée à la
tour de Capu Neru

Capu di Muru et Cala d'Orzu depuis la tour de Capu Neru

Capu di Muru et Cala d'Orzu

Arrivée à la tour de Capu Neru

Tour de Capu Neru

Sur le sentier de descente au Capu Neru : la côte côté Valincu et sa crique
Crique du Capu Neru : le versant de descente du "sentier"

Descente vers le Capu Neru

Capu Neru : le rocher proéminent et la paillotte

Capu Neru

Après le Capu Neru : sentier de retour vers l'Est
Après le Capu Neru : la côte vers l'Est

Après le Capu Neru, retour vers l'Est

• Accès : Par la D155 entre Ajaccio et Porto Pollo, à Bocca di Canicciu, une route se détache, à droite en venant d'Acqua Doria, pour aller vers Suara puis Cala di Cigliu, terme de cette route et parking véhicules.

• Dénivelé : 200m environ de dénivellation positive et négative, avec la tour à l'altitude de 119m.

• Itinéraire : La route se prolonge vers l'W par une piste qu'on emprunte à pied avec une raide montée au départ et une descente ensuite. Ne pas rater le départ du sentier de la tour sur la droite dans cette descente : courte montée à la tour (119m - 20mn). Tour de Capu Neru : la tour Beau monument, encore bien conservé, avec une belle vue panoramique sur le Capu di Muru et la Cala d'Orzu à l'W et celle de Cigliu à l'E, des ruines d'éclairage et des restes de batteries usagées aux alentours.
Prendre ensuite le sentier en prolongement vers l'W du précédent en longeant des restes de longs murets jusqu'à surplomber la Cala d'Orzu dans un secteur où la descente vers la mer est assez problématique. La trace devient peu claire : prendre de vagues sentes de descente revenant vers le Sud et le nez du Capu Neru proprement dit. Elles permettent d'atteindre peu aisément une crique juste avant le Capu Neru. Crique du Capu Neru : le rocher de la crique Traverser la crique pour ariver sur le cap proprement dit, marqué par un grand rocher proéminent (1h30). La paillote locale est moins connue que celle de Chez Francis (en face, à la Cala d'Orzu), mais elle suffit largement à accueillir une pause-déjeuner !
Suivre ensuite la côte vers l'E en dépassant le Capu Neru et retrouver un bon sentier littoral que l'on suit en croisant de multiples pistes de descente provenant des propriétés privées au-dessus de cette côte. Prendre une des pistes pour revenir sur la piste de départ puis le parking (2h30). On peut aussi, au prix d'un allongement conséquent de la boucle (1h), essayer de continuer le long de la côte et retrouver le hameau de U Muru 1500m plus loin d'où l'on peut remonter par des pistes en revenant ensuite au parking vers l'W (non réalisé par mes soins).

• Retour : Néant.

• Intérêt : Une randonnée pas exceptionnelle, mais qui change un peu de la sempiternelle balade du Capu di Muru, décrite dans tous les guides, et est absolument déserte. Et pour cause, puisque nous l'avons improvisée au hasard de la lecture de la carte IGN en septembre 2009 !. Crique du Capu Neru : déjeuner à la 'paillotte' La partie tour - Capu Neru est la plus intéressante et demande une motivation à se frotter au hors-piste et au maquis pour la franchir, mais c'est un tronçon assez marin et avec un beau panorama sur la Cala d'Orzu et le Capu di Muru.
Outre la variante indiquée plus haut que nous voulions faire en passant par U Muru, l'autre possibilité à explorer est le sentier, indiqué sur la carte IGN, partant au N de la tour et rejoignant la plage de la Cala d'Orzu sur environ 2km (Attention : un sentier indiqué sur la carte ne préjuge en rien de ce qui existe REELLEMENT sur le terrain !).

Carte du Capu Neru et Nord du ValincuConsultez la carte ci-contre pour examiner le détail de l'itinéraire permettant de faire le tour de cette célèbre pointe et lire avec intérêt l'article du Blog sur cette petite balade.

Diaporama "Boucle au Capu Neru"

Cupabia

Plage de Cupabia

Plage de Cupabia

Rochers de la pointe de Porto Pollo

Pointe de Porto Pollo

Escalade acrobatique à la Punta di Porto Pollo- Après Capu Neru, le littoral devient une côte rocheuse jusqu'à la magnifique plage de Cupabia au fond de la baie du même nom : une route de 2,5 km environ y amène les voitures depuis la D155 au Nord. Cette baie, surveillée par la tour de Capanella, est ensuite fermée en son SE par la pointe de Porto Pollo qui déborde la petite station balnéaire abritée sur son versant Est.

- Porto Pollo - Propriano :

Plage de Tenulella

Plage de Tenulella

Tour de Micalona

Tour de Micalona

Plage à Olmetto Plage
Plage à Olmetto Plage

Plages d'Olmetto-Plage

Plage de Capu Laurosu au Sud-Ouest de Propriano

Plage de Capu Laurosu près de Propriano

Dernière partie de cette côte, redevenue hautement touristique avec cette partie Nord du golfe du Valinco : elle offre beaucoup de charmes et est tout de même moins fréquentée que les stations balnéaires corses les plus côtées (Porto Vecchio, Porticcio, Bonifacio, Calvi, Saint-Florent,...).

Porto Pollo

Plage du Taravu- Petit port ayant été touché par la vocation touristique. Dès après Porto Pollo, on trouve les belles plages du Taravo et de Tenutella qui entourent l'embouchure de ce fleuve descendant du Col de Verde et dont seule la deuxième citée est bordée par la route D157, obligée de traverser le fleuve beaucoup plus au Nord, avec la tour de Micalona juste en arrière de la route.

Olmetto-Plage

Tour de la Calanca- Ce nom correspond aux hameaux situés en bordure de la mer, grosso modo entre les tours de Micalona et de la Calanca. Le village d'Olmetto lui-même étant, comme toujours pour ces villages centres de communes, en hauteur le long de la N196 Ajaccio-Propriano. C'est une longue suite de plages de sable sur cette partie de la côte Nord du Valincu, uniquement interrompue par des criques rocheuses.

Propriano (Prupria)

Propriano : plage de Mancinu et le port- Port de commerce très actif depuis le début du XXème siècle, Propriano s'est aujourd'hui aussi étoffé en port voyageurs et de plaisance et est devenu une peu esthétique petite ville de 3500 habitants. C'est devenu le grand centre touristique du Sud-Est de l'île avec ses plages toutes proches : plage de Baraci, Mancinu au Nord, plages de Puraja, Capu Laurosu, Portigliolo et Campomoro au SW...


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.