Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Barghjana - Laoscella - Campu Razzinu par Eckard Berberich - 06/2012 :

Pinzu Scaffone et brèches de LaoscellaUne découverte récente, en ce qui me concerne, que cette superbe vire permettant le passage entre les versants de Laoscella, Scaffone et Campu Razzinu !
Plus de deux kilomètres de vire rocheuse spectaculaire, quasi-horizontale, dominant les abîmes de Valle Serrata et de Tana di l'Orsu, cela vaut le déplacement, même si l'accès à ce joyau est assez compliqué. Même en l'ayant déjà parcouru (longtemps avant !), il nous a fallu deux essais pour la retrouver... Elle semble être dénommée Andade a u Ponte à Monte Estremu, par référence à un gros bloc rocheux sous lequel la trace passe près de la plate-forme rocheuse de son extrémité Nord sur l'arête de Punta di Campu Razzinu. Une autre dénomination, Andatone, nous a été donnée par un ancien berger de Lozzi...

Col au-dessus de Laoscella Soprana : vers le Pinzu Scaffone et les deux brèches à sa gauche

Versant Scaffone
première partie

La brèche de droite vers le Pinzu Scaffone

Brèche de droite
vers le Pinzu Scaffone

Les bergeries ruinées de Scaffone

Les bergeries
de Scaffone

Arête N de Punta di Campu Razzinu : plate-forme de départ de la vire de Scaffone

Arête de départ
de la vire de Scaffone

La vire de Scaffone versant Campu Razzinu depuis le plateau d'Astenica

Vire de Scaffone depuis le plateau d'Astenica

Quelques mots sur l'auteur de la description de la vire de Scaffone : Eckard Berberich


Eckard est un amateur de randonnées en montagne qui, lui aussi, s'est entiché de la montagne corse et, particulièrement, de la région du Filosorma en amont de Barghjana et Monte Estremu.
Cette région, il l'a découverte pour la première fois en 1985 dans une première montée au Saltare qui l'a enchanté par sa "beauté sauvage" au point que ces vallées au dessus de Barghjana sont devenues, depuis vingt ans, un peu son "terrain de jeu" préféré. Il a pu faire la balade sur cette "vire de Scaffone" grâce à la description d'un berger de Mansu dont il avait fait la connaissance voici 20 ans.
Je lui laisse la plume pour décrire cette course :
« Je suis passé sur cette vire, en venant de Laoscella chaque fois, une première fois en 1987 avec un étudiant corse de Mansu - on est ensuite descendu directement vers Monte Estremu par le Fangu - puis avec mes amis en 1993 où on a fait un périple Tuarelli - Tuarelli de six jours, sans approvisionnement et avec un arrêt forcé de 24h à cause du mauvais temps sur la vire du Tafunatu, sous le trou. L'ambiance à cet endroit est simplement grandiose. Coucher du soleil avant bivouac à Campu di Vetta au pied de la face Ouest du Capu TafonatuCharles Pujos, dans "La traversée de la Corse", l'a formulé ainsi : "Dominé par des piliers géants - le plus haut gratte-ciel de la Méditerranée! - , surplombant un impénétrable ravin qui interdit toute envie de fuite vers l'aval, je sais à cet instant que j'occupe le plus sauvage et le plus extraordinaire bivouac naturel de toute la Corse..." ».
Eckard a effectivement été le compagnon de randonnée de Charles Pujos dans les années 1990, dans le centre de la Corse principalement, et a bouclé avec lui des circuits de plusieurs jours dans cette région.
Les exemples précédents (Eckard et Charles) prouvent, s'il en était nécessaire, que le Falasorma n'est pas totalement déserté par les amateurs de montagne et qu'il peut même attirer les amateurs de treks ardus menés en dehors des sentiers battus...

Face Ouest du Capu Tafonatu depuis la vire de Scaffone

Face W du Tafonatu
depuis la vire
de Scaffone

La vire de Scaffone versant Campu Razzinu depuis le col franchissable

Vire de Scaffone
versant
Campu Razzinu

Versant Sud de Campu Razzinu depuis Ghjarghjole

Vire de Scaffone
versant
Campu Razzinu

La vire de Scaffone en haut du cirque rocheux avec le Campu Razzinu au-dessus et le Capu Rossu à D

Fin (Début ?) de la
vire de Scaffone
 

La vire de Scaffone et ses roches striées à son extrémité Campu Razzinu

Vire de Scaffone
au cirque rocheux

L'amphithéâtre rocheux de Campu Razzinu sous la vire de Scaffone

Campu Razzinu et
l'amphithéâtre rocheux

• Accès : Se garer à Barghjana (fond de la vallée de Galeria/Mansu) - départ près du Bar des Amis.

• Dénivelé : 1600m environ (de 175 à 1770m) jusqu'au départ de l'Andade a u Ponte.

• Itinéraire : Comme pour le ravin de Laoscella jusqu'à la bergerie de Saltare (900m - 3h15 depuis Barghjana), puis les bergeries ruinées de Laoscella (1350m - 4h45 depuis Barghjana). Cela peut constituer la première journée d'un circuit en boucle ramenant à Monte Estremu.
De l’endroit où le ravin de Laoscella se resserre en une petite gorge (bergeries de Laoscella Sottana - 1350m), traverser la pente de la RG du torrent en direction N vers le point 1431 (traces d’une sente - abri sous roche à Laoscella Soprana), puis s’orienter direction W pour attendre un premier petit col (1450m). De ce petit col, traverser un versant chaotique pour atteindre une des deux brèches (les deux sont praticables, mais plus rapide par celle de gauche) entre les pointsPinzu Scaffone et brèches de Laoscella IGN 1707 et 1711, ce dernier n'étant autre que le Pinzu Scaffone dont on admire au passage le beau pilier. Le parcours continue en direction SW sur les pentes du chaînon Capu Scaffone – Punta di Campu Razzinu où les obstacles sont abondants (aulnes, arêtes intermédiaires, barres rocheuses, éboulis, ...) et passe à l'aplomb des bergeries ruinées de Scaffone avant de pouvoit retrouver l'arête finale N de la Punta di Campu Razzinu où se situe le départ du passage de l'Andade a u Ponte (la vire de Scaffone) sur une large plate-forme horizontale vers 1750-1780m.
La vire de l'Andade a u Ponte commence juste avant l’extrémité NW de ce chaînon (plate-forme horizontale caractéristique), à une altitude d’environ 1750m : l’identification de son début peut poser quelques petits problèmes. Le nom de cette vire semble être celui d'une pierre plate posée horizontalement (en pont ?) et située un peu au-dessus de la vire sur l'extrémité de l'arête descendant de Campu Razzinu. Elle part en direction S et suit les méandres du relief, dominant la vallée par des à-pics impressionnants. Large d’un peu plus d’un mètre au début, elle devient un véritable boulevard à certains endroits. Face Ouest du Capu Tafonatu depuis la vire de ScaffoneA partir du moment où la vire tourne en direction E, elle offre des vues spectaculaires sur le sommet de la Paglia Orba et surtout sur l’imposante face ouest du Tafunatu. La dernière partie de la vire parcoure le haut d’un petit cirque rocheux caractérisé par ses roches striées multicolores (noir, marron, blanc), l'amphithéâtre de Campu Razzinu. Ici, il faut se décider pour savoir si on retourne sur ses pas, si on continue vers la grande vire sous la face Ouest du Tafunatu et Campu di Vetta ou si on descend vers Monte Estremu. Il faut compter environ 4h pour le parcours entre Laoscella et le début de l'Andade a u Ponte (traversée du versant Scaffone) et 1h30 de plus pour parcourir la vire elle-même, compte non tenu des difficultés à l’orientation et des arrêts pour contempler le paysage. Environ 6h30 à 7h donc pour l'ensemble Laoscella - vire du Tafonatu avec le bivouac sous la face Ouest.

• Retour : Le retour peut se faire par le même chemin si on veut éviter la descente vers Monte Estremu, en passant par Tana di l’Orsu (Cf. Ravin du Fangu par Tana di l'Orsu). Mais la course gagne beaucoup en valeur si on la fait dans le cadre d’une randonnée en boucle Bivouac à Campu di Vetta au pied de la face Ouest du Capu Tafonatusur deux jours, Monte Estremu – Saltare – Laoscella (bivouac) – vire de Scaffone – Monte Estremu. Et si l’on veut encore rajouter une demi-journée, on profitera d’un deuxième bivouac inoubliable dans un endroit insolite, sur la grande vire au pied de la face Ouest du Tafunatu, à la verticale sous le trou, avant de descendre à Monte Estremu le lendemain.

• Descente : depuis la vire du Capu Tafonatu, 4 à 5h environ jusqu'au couvent de Santa Maria via Tana di l'Orsu (Tana a l'Orsu sur IGN) et 1h de plus pour Monte Estremu ; depuis Laoscella, le parcours du versant Scaffone, puis de la vire, en enchaînant la descente directe sur Monte Estremu (sans la vire du Capu Tafonatu), peut être réalisé en 10h environ (9h jusqu'au couvent).
Pour la descente par Tana di l'Orsu, le plus simple est de rejoindre le pan de muraille verticale en rocher ocre remarquable qui pointe juste sous la sortie de la vire de l'Andade a u Ponte (Scaffone), après l'amphithéâtre de Campu Razzinu : à la verticale sous l'extrémité de la vire s'ouvre un raide couloir mi-herbeux, mi-rocheux, que l'on descend sur 100m environ avant de trouver le "chorten" (gros cairn cônique à quelques mètres de la RD du couloir) du départ de la trace cairnée. Il n'y a plus qu'à suivre les cairns, en traversée vers la droite d'abord, jusqu'au couvent de Santa Maria !!
Autre possibilité d'itinéraire de descente, plus direct et plus simple mais que je n'ai pas essayé, par la RG du Fangu depuis Campu di Vetta en longeant en hauteur sur une vire d'abord, puis en descente jusqu'à rejoindre le lit du Fangu et la trace de Tana di l'Orsu à sa 2ème traversée du fleuve.

• Intérêt : L’itinéraire par l'Andade a u Ponte permet de relier deux des endroits les plus beaux et les plus sauvages de la montagne corse, le cirque de Tondu, au-dessus des anciennes bergeries de Laoscella, et le Campu di Vetta, sous la grande vire de la face Ouest du Tafunatu. La randonnée en boucle de deux jours décrite ci-dessus compte certainement parmi les plus magnifiques courses dans la région. La vire de Scaffone vers l'extrémité Ouest du Campu RazzinuLe passage sur la partie Ouest de la vire, assez étroite sur les premières centaines de mètres, avec ses à-pics impressionnants, procure des sensations fortes. Sur sa partie Sud, plus large, on se croirait sur un immense balcon avec vue imprenable sur la face Ouest du Tafunatu. S’y rajoute le charme des bivouacs en montagne. Si on se donne le temps, on peut aussi envisager une visite des sommets des Capu Rossu et Scaffone tout proches et qu’on peut atteindre facilement depuis la fin de la vire, en haut de l’amphithéâtre, via les pentes débonnaires du Campu Razzinu qui se trouve juste au-dessus.

Nota 1 : Les photos du premier diaporama ci-dessous proviennent du trek Laoscella - Scaffone de juillet 2007 et d'une boucle en deux jours, sur le versant Tafonatu uniquement, depuis Monte Estremu en septembre 2007.
Nota 2 : Ce mini-trek peut bien sûr être bouclé en sens inverse, en partant de Monte Estremu et en montant par Tana di l'Orsu : cela simplifie la recherche du départ de la vire de l'Andade a u Ponte, évidente dans ce sens.
Nota 3 : Il existe une ambitieuse montée directe aux bergeries de Scaffone par la Valle Serrata et la vire de l'Andadonna, avec un départ depuis la piste de la prise d'eau de la Cavichja. Ce parcours, spectaculaire et fabuleux, est réservé à des initiés et ne peut être conseillé à des randonneurs qui ne seraient pas accompagnés pour leur première visite par des pratiquants connaissant déjà l'itinéraire.
Un petit aperçu de cette mystérieuse vire sur le Blog avec un diaporama complet...

Pour compléter la description précédente, un diaporama centré sur les vires du Tafonatu et de Scaffone :

Diaporama "Vires du Tafonatu et d'Andade a u Ponte"

Complément : Un article d'Eckard Berberich est consacré à "La traversée Laoscella - Tafonatu via l'Andade a u Ponte (vire de Scaffone)" sur le Blog "Corse sauvage" et un complément plus récent est indiqué à l'article "Vires du Tafonatu et de l'Andatone".

Vire sous la face Ouest du Capu Tafonatu allant à Campu di Vetta

Vire du Tafonatu vers
Campu di Vetta

Carte de Scaffone - Campu Razzinu

Carte Scaffone - Campu Razzinu
(vire de Scaffone et itinéraire n° 15)

Addendum : Pour information complémentaire, pour ceux qui souhaiteraient se frotter au parcours des Bergeries de Scaffone par l'Andadonna, ci-dessous la carte et la trace approximative de ce parcours et une vidéo d'un parcours en 2009 : à n'utiliser que par des pratiquants expérimentés et sous leur seule responsabilité !

Itinéraire "Bergeries de Scaffone par l'Andadonna"
sur Géoportail et Google Maps

Vidéo Bergeries de Scaffone par la vire de l’Andadonna


Commentaires   

PhE
#2 PhE 13-08-2012 17:04
Bonsoir Tramoni,

L'itinéraire n°13 de la carte en fin de topo est issu d'un schéma qui avait été distribué à une époque au refuge de Puscaghja ! Il correspond au passage entre le cirque de Tondu dans le ravin de Laoscella et les pentes Sud dénudées (rasinu) de Campu Razzinu en passant par Bocca Scaffone sur la crête qui sépare les deux versants. Mais il est schématique et mal tracé en ce qui concerne la partie Campu Razzinu.

La réponse à votre 1ère question est OUI :
  • Côté Campu Razzinu, nous sommes montés à Bocca Scaffone, puis au sommet du Capu Scaffone, en partant de Campu di Vetta fin juin 2008 au 3ème jour de notre "Raid Ota - Barghjana avec la vire". Le parcours est plus sinueux que celui de la carte ci-dessus... :sigh:
  • Côté Laoscella, Eckard est monté à Bocca Scaffone avec un berger de Mansu il y a une vingtaine d'années, sans grosse difficulté, en tout cas bien moins que pour monter à Bocca di I Mori !! ;-)


La réponse à votre 2ème question est NON : la montée à Bocca di I Mori par le ravin de Laoscella bute vers 1520m d'altitude sur le cirque de Tondu, cirque rocheux bordé d'une falaise de 80/100m de haut, qui demande de bonnes qualités de grimpeur pour être franchie. A la descente, c'est même carrément suicidaire, sauf rappel...
Personnellement, je l'ai franchie à la montée puis à la descente en solo en 1992, par la RD, à une époque où j'étais bien entrainé et je me suis fait une sacré frayeur à la descente !! :-x Voir les détails dans le topo "Ravin de Loascella" de la section Ravinisme.
Charles Pujos l'a franchie en descente par la RG qu'il juge plus facile. J'ai eu pas mal de retours de randonneurs qui ont eu des problèmes dans cette falaise et qui ont abandonné... Corde et partenaire de cordée recommandés ! Randonneurs non aguerris à l'escalade s'abstenir ! :-*
tramoni
#1 tramoni 13-08-2012 10:32
bonjour
je voudrai savoir si vous avez testé le passage n°13 : du col qui relie scaffone et rossu jusq'au ruisseau de laoscella ?
et ensuite a partir du ruisseau de laoscella est-il facile de rejoindre la col des maures (n°9) ?
merci d'avance
olivier tramoni

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.