Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Les Bergeries ruinées de Casa InfurcataUne superbe région de randonnées que cette Haute Lonca avec de nombreuses possibilités de parcours tous azimuts !
La remontée intégrale de la Lonca depuis Ota jusqu'au refuge de Puscaghja permet de découvrir le coeur de cette région en passant une nuit dans un des refuges les plus sympathiques de Corse surveillé par le gardien le plus sympathique de Corse lui aussi. Comme vous en trouverez raremment d'aussi connaisseur de sa région, d'aussi désireux de faire partager sa passion de sa montagne, ni d'aussi capable d'avoir des idées non-conformistes mais de bon sens sur la manière de faire évoluer l'île, vous aurez sans doute envie de prolonger votre séjour dans ce coin idyllique...

Le Capu d'Ortu et Ota

Le Capu d'Ortu et Ota

I Cascioni depuis la Lonca

Sommet d'I Cascioni
 

En remontant la vallée de la Lonca avant Casa Infurcata

En remontant la
vallée de la Lonca

Hospitalité au refuge de Puscaghja


J'avais beaucoup aimé la sauvage solitude de Puscaghja : lors de ma première visite, le refuge n'avait pas été restauré, et l'on partageait l'environnement immédiat de la bâtisse avec les vaches du coin. Deux ans après donc, j'emmène femme, enfants et amis vers ce lieu de délices : nous partons d'Ota, gagnons Corgola, Verghiolu, descendons au pont de Verghe, remontons suants le vallon de San Leonardo, nous égarons près des Mazze. Le jour commence à décliner, nous nous reperdons en Au refuge de Puscaghjarejoignant le sentier qui descend de Gagnerola. Je sens venir la mutinerie, mais nous finissons par arriver, écorchés et éreintés, à la nuit tombante au refuge, vanté comme la terre promise…
Horreur, trente personnes étaient là à bambocher ! J'aborde le chef de la troupe qui, avec un geste impérial, proclame : « Le refuge est à vous ! ». Il s'agissait d'un groupe en formation d'accompagnateur de moyenne montagne, venu bivouaquer en ce lieu. Nous partageâmes avec bonheur leurs pastis, rosé, plats chauds …et leur amitié d'un soir.

Les Bergeries ruinées de Casa Infurcata

Bergeries ruinées de Casa Infurcata

Le sentier en repartant de Casa Infurcata

Sentier en repartant
de Casa Infurcata

Alentours de la maison forestière de San Leonardo

Aux alentours de
San Leonardo

Le refuge de Puscaghja depuis Bocca di Capronale en 1996

Refuge de Puscaghja depuis le col de Capronale

• Accès : Gagner Ota (3km de Porto) et y garer son véhicule.

• Dénivelé : Environ 1000m jusqu'au refuge de Puscaghja.

• Itinéraire : Suivre la D124 sur environ 300m : au point coté 313m sur IGN, Départ du parcours à Otaprendre à G (panneau « Puscaghja par Casa Infurcata ») un sentier balisé en bleu qui passe près d'une tombe et monte ENE, franchit une brèche (à environ 620m d'altitude) sur la crête de Pinzu et redescend vers la basse Lonca. Au bout d'1km, laisser sur la G le sentier (cairn et balisage bleu) qui monte à Corgola par le ravin de Chiostru : après 600m de Dans la vallée de la Basse Loncacheminement au-dessus de vasques plus tentantes les unes que les autres, parvenir à un gué (voir randonnée Crêtes et gorges de la Lonca) : le traverser, remonter la rivière en RG sur environ 100m et repérer le sentier, récemment remis en état, qui s'élève doucement (au début, en direction NE), dominant le lit du torrent sans trop s'en éloigner. Après la traversée du ruisseau de Calanconi, le sentier monte franchement pour rejoindre la bergerie ruinée de Casa Infurcata (joli coin, source, cascade). Franchir le ruisseau, prendre la piste WNW, Cascade sous Casa Infurcata puis N, qui rejoint en 2km la piste, bien dégradée, qui monte du Pont de Verghe aux ruines de la maison forestière de San Leonardo (balisage orange) ; après les ruines continuer à remonter en RG le vallon jusqu'à l'altitude 960, et prendre à G le sentier « gênois » lui aussi récemment restauré, qui rejoint au bout de 3km la haute Lonca aux environs de la bergerie ruinée de l'Aghiunghienti : une raide montée finale à travers bois conduit au refuge de Puscaghja (environ 6 heures depuis Ota).

• Retour : Le refuge de Puscaghja, admirablement situé, permet une incroyable combinaison d'itinéraires. Deux sont indiqués ci-dessous pour revenir à Ota :
- le plus court est de retourner sur ses pas pour gagner le pont de Verghe (après avoir laissé à G, 500m avant le pont, la piste vers Casa Infurcata), et de monter par la « route » forestière jusqu'à la Bocca a u Verghiolu : restant sur le versant Lonca, prendre à G un sentier qui descend d'abord SE, puis direction générale S, pour rejoindre la bergerie de Corgola (le cheminement de ce sentier, cairné, est à peu près évident, sauf au niveau du plateau, coté 1013 sur IGN, où il part à D sans crier gare). Vues superbes sur la vallée et les massifs qui la bordent au SE. A Corgola, on retrouve le sentier de la randonnée Crêtes et gorges de la Lonca que l'on peut prendre dans le sens de la description (descente vers la Lonca), ou en sens inverse (Larata, et retour à Ota par ravin de Vitrone). Compter 6 à 8 heures depuis Puscaghja.
- une autre solution tentante est d'achever la boucle par le Col de Cuccavera, Montée au col de Cuccaverala forêt d'Aïtone et Evisa. De Puscaghja, prendre le sentier qui se dirige, d'abord SW, puis E vers la Bocca di Gagnerola, le quitter à la cote 1168 pour se diriger vers la bergerie des Mazze (endroit bucolique et rafraîchissant), continuer en longeant le pied des escarpements du Capu a Cuccula ; au terme d'une montée sévère, gagner le Col de Cuccavera (1475m). Ne pas manquer de gravir le petit promontoire à l'W de ce col pour une vue inoubliable sur le massif de la Paglia Orba, et la vallée de la Lonca. Descendre plein sud du col, d'abord par la piste, puis par le sentier qui s'embranche à G pour dominer le vallon et gagner en 3km la Bocca a u Saltu. Il ne reste plus qu'à descendre plein E pour rejoindre au pont de Casterica le sentier « Mare a Mare nord » (en provenance du col de Verghio) et gagner Evisa via les piscines naturelles d'Aïtone. Si on en a plein les bottes, arrêt à Evisa (hôtels et gîte d'étape), et descente le lendemain sur Ota par les célèbrissimes gorges de la Spelunca).

• Descente : Compter 5 à 6 heures de Puscaghja à Evisa et 3 heures d'Evisa à Ota.

• Intérêt : La vallée de la Lonca, toute proche d'endroits hypertouristiques comme Porto ou Piana, est un lieu très peu connu de balades sauvages, ludiques (nombreuses possibilités de baignade) et extrêmement variées, tout en restant faciles. Le Parc a fait ces dernières années un gros effort de remise en état d'anciens sentiers, ce qui facilite grandement la pénétration de ce massif (dommage que la signalisation ne soit pas à la hauteur !) ; le refuge de Puscaghja, restauré dans les années 2000, comprend à présent un bloc sanitaire digne de ce nom ; désormais gardé en été et au début de l'automne par le sympathique Dumé (malheureusement décédé le 16/12/2013 - cf. commentaire ci-dessous), fin connaisseur des sentiers du coin (tel : 06 21 78 08 87), il constitue une base intéressante pour de nombreuses balades au pied de la Grande Barrière. On peut aussi y trouver du petit ravitaillement ou retenir son repas du soir.

Diaporama "Circuit de la Lonca intégrale "

NDLR :


Ce circuit est proposé par François Despax, un habitué de la randonnée en Corse (y compris sous sa forme raid ou trek). Cette vallée de la Lonca intégrale est un parcours à faire sur deux jours minimum, en boucle ou en traversée, et est beaucoup plus intéressante que la traditionnelle balade des "Gorges de la Spelunca" proposée par tous les guides sur la région de Porto. La balade de la Spelunca, en dehors de la visite du pont de Zaglia, ne dispose pas vraiment des attraits vantés dans les guides, puisque l'on n'a pratiquement jamais la vue sur le canyon et les gorges (Cf. canyon de l'Aïtone) et que la montée sur Evisa est tout à fait fastidieuse et de peu d'intérêt.
Inversement, la vallée de la Lonca offre une variété de paysages parmi les plus diversifiés que l'on puisse trouver sur l'île et sa sauvagerie ne cesse de croître tout au long de la montée ! Le circuit décrit a été parcouru en juin 2005 et les informations données sont donc à jour de cette époque...


Commentaires   

PhE
#2 PhE 16-01-2014 14:43
Citation en provenance du commentaire précédent de Guest :
Départ d' OTA ; montée à Puscaghia ; mais quelle choix en Hiver (sous conditions d'enneigement nul ou faible,bien sûr ) ;...
...Encore merci pour votre aide et tous les conseils antérieurs qui m'ont toujours aidé.
Raoul Mathieu

- Ota - Puscaghja : sauf enneigement en dessous 1100m, les possibilités de montée sont le sentier de la Lonca par la crête de Pinzu, Casa Infurcata, la MF de San Leonardo, ... et des pentes faciles à négocier ou par Evisa via Bocca a u Saltu et Bocca di Cuccavera (facile) et la traversée vers la bergerie des Mazze avec un terrain plus compliqué et des pentes raides. On peut aussi passer par la piste de Bocca a u Verghjolu et du pont de Verghje quasi-carrossab le...
- Puscaghja - Serriera : c'est la piste précédente de bout en bout.
- Traversée Serriera - Fangu (et non Lonca) par Bocca di Melza : je ne connais pas le versant sud de ce col, uniquement le versant nord, mais là encore c'est un bon sentier traditionnel encore couramment emprunté et je ne vois pas de problème particulier sauf neige exceptionnelle. ..
Galeria - Girolata : depuis le gîte d'étape, soit via le Tra Mare e Monti avec alternative via Bocca di Palmarella ou Bocca di Fuata, soit en plus sauvage par le sentier partant en face du gîte d'étape et montant au col de Croce di Porcu Licatu et ses trois croix puis passant par les bergeries de Focolara pour rejoindre Bocca di Fuata (Cf. Bergeries, plage et crête de Focolara ou les articles Bergeries et plage de Focolara et Bergeries de Focolara sur le Blog)
- Girolata - Porto : jamais fait mais évident.

Pas trop de problèmes même en hiver pour Caprunale face nord, par la piste du pont des Rocce de bout en bout ou le sentier jusqu'à Monte Estremu. Dans les deux cas, cela ne devrait pas poser de problèmes car il est difficile d'avoir des chemins plus larges et plus confortables en Corse (même s'il commence à se dégrader sérieusement), sauf enneigement en dessous de 1300m (assez rare) et encore !
Guest
#1 Guest 13-01-2014 11:32
Merci pour la qualité des renseignements de votre site que j'utilise très souvent.J'envis age une randonnée en Février 2014,avec une amie très entrainée et j'aimerai avoir votre avis:
Départ d' OTA;montée à Puscaghia (J'ai appris avec tristesse par des amis Corses la mort de Doumé...)mais quelle choix en Hiver (sous conditions d'enneigement nul ou faible!bien sûr );redescente à Sierréra; traversée sur la Lonca par le col de Melza;Galéria;G irolata;Porto .
Merci de me proposer les meilleurs itinéraires ainsi que le sens du parcours préférable en cette saison. Par ailleurs est-ce que le col de Capronale se franchit facilement en Hiver coté Nord.
Encore merci pour votre aide et tous les conseils antérieurs qui m'ont toujours aidé.
Raoul Mathieu

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.