Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Cruzini - Chiusa - 07/2006 :

Vallon supérieur du ravin de CoracchiaUne improvisation pas trop mal réussie sur la base de quelques commentaires laconiques et d'une photo de Charles Pujos m'avait permis d'accéder à la partie haute du vallon de Coracchia, de manière malheureusement un peu détournée !
C'est tout de même une course hors piste très jolie, complètement à l'écart de tout topo connu et pas très difficile sur le plan technique... Elle devrait d'ailleurs permettre en la prolongeant de monter au sommet du Migliarellu !

Le ravin de Coracchia (partie basse) : à gauche, le ravin du torrent que l'on traverse dans le contournement
La partie basse du ravin de Coracchia depuis le sentier d'Oreccia

Bas vallon de Coracchia depuis le sentier d'Oreccia

La bergerie de Terricione sur le versant en face

Bergerie de Terricione
 

Le versant et la crête des bergeries sans nom

La crête des
"bergeries sans nom"

Vallon supérieur du ravin de Coracchia

Haut vallon de Coracchia

Improvisation à Coracchia


Bien entendu, au départ c'est le ravin de Coracchia que je voulais remonter ! Mais un départ un peu tardif d'une part (l'accès est long en voiture pour Chiusa !) et un cheminement chaotique dans le maquis en bas du ravin d'autre part, en ont décidé autrement :
- Une tentative de traversée du ruisseau de Coracchia juste après la grotte m'a paru scabreuse et a avorté.
- La montée par la RD du ruisseau dans un maquis pas évident m'a pris un temps fou pour peu de résultats.
J'ai donc improvisé un contournement par la gauche pour éviter cette végétation et je me suis vu obligé de remonter assez haut ce sentier d'Oreccia pour ce faire !
A la descente, j'ai recommencé à chercher la traversée du ruisseau de Coracchia au niveau de la grotte et j'ai enfin pu trouver un cheminement pas trop galère menant en RG du torrent dans un endroit relativement dégagé qui doit pouvoir se gravir aisément, au moins pendant quelque temps !
Ce sera une variante directe à explorer une autre fois !

Arrivée vers la crête des bergeries sans nom

Arrivée aux
"Bergeries sans nom"

Bergeries sans nom

"Bergeries sans nom"
 

La crête au-dessus des bergeries sans nom

Crête au-dessus
des bergeries

Vallon supérieur du ravin de Coracchia

Haut vallon
de Coracchia

• Accès : Accéder au hameau de Chiusa (Pastricciola) au fin fond de la haute vallée du Cruzini, à l'extrémité de la route D104, et garer son véhicule.

• Dénivelé : 1400m environ (de 453 à 1650m) avec la descente au départ de Chiusa et sa remontée en sens inverse.

• Itinéraire : L'itinéraire commence comme celui de Bocca d'Oreccia vers le refuge de l'Onda, jusqu'à presqu'atteindre les bergeries de Terricione. Prendre le bon sentier qui prolonge la route vers l'E au bout du village. C'est une variante du Tra Mare et Monti qui, comme telle, est balisée en orange. Il descend au départ rejoindre le Cruzini et remonte le long de sa RD dans un environnement forestier très boisé. On arrive à une belle châtaigneraie entourant des cabanes de pierres autour d'une source - lieu-dit Guarchetta (800m - 1h30).La grotte de Coracchia Au-dessus, le sentier continue sur la même rive d'abord, puis passe en RG près de la grotte de Coracchia vers 930m (que je ne me rappelle pas avoir aperçue en 1998, mais que j'ai photographiée en 2006 !) et continue, moins marqué et dans une forêt clairsemée où le balisage peut vous aider, jusqu'aux bergeries de Terricione (1225m - 2h45 à 3h). Peu avant la sortie de la forêt, au moment où le sentier amorce la redescente vers le Cruzini et les bergeries, quitter le sentier vers la D et commencer à remonter la pente vers le SE (1144m - 2h30) en contournant par la gauche la végétation inextricable qui empêche de partir à D plus tôt. On rejoint ainsi, sans sentier, un petit ruisseau dévalant le versant NW de la Punta Muratellu, juste en face des bergeries de Terricione. La remontée de la RG du ravin creusé par ce ruisseau (marqué Faitella sur la carte IGN) amène à un retour de la forêt plus haut vers 1350m où l'on peut gagner à D (Sud) la crête entre le ruisseau précédent et un grand torrent plus au Sud. Vers 1450m, tourner franchement à D, franchir la crête et poursuivre jusqu'à ce torrent en ligne de niveau horizontale. En face, on aperçoit un raide versant mi-herbeux, mi-rocheux, surmonté par une crête horizontale parsemée de rochers aux formes étranges. TraverserUne des bergeries sans nom le torrent au mieux et remonter le versant jusqu'à la crête où l'on découvre les ruines des "bergeries sans nom" (non nommées sur carte IGN), qui dominent abruptement le ravin de Coracchia par une paroi verticale derrière la crête (1600m - 3h30). De là, on suit la crête vers le haut jusqu'à ce que sa paroi de droite permette de descendre dans le ravin de Coracchia sans problème (1700m - 4h). Le haut vallon de Coracchia est la tête du ravin du même nom : il se situe à environ 1600/1650m d'altitude (4h30 à 5h), dans un terrain relativement plat et se visite aisément jusqu'aux parois sous le Migliarellu.

• Retour : Par le même chemin.

• Descente : Du haut vallon de Coracchia aux "bergeries sans nom" en 1h environ. Des bergeries à Chiusa en 2h30 à 3h.

• Intérêt : Course classée en ravinisme car en grande partie hors sentier, mais relativement aisée parce que contournant toute la végétation qui fait le charme du vrai Forme rocheuse de la crête des bergeries sans nom ravin de Coracchia ! C'est une improvisation pas trop mal réussie de juillet 2006 qui m'a fait trouver ce chemin, long mais agréable, pour parvenir à la partie supérieure du ravin. Ce haut vallon, que je n'ai pas eu trop le temps de visiter, est très sauvage, mais plutôt bucolique avec son parcours relativement plat et sa végétation d'aulnaies foisonnantes qui l'encombrent. Il est terminé par un cirque semi-circulaire constitué par les parois Nord du Migliarellu et Est de la Punta Muratellu. La visite des "bergeries sans nom" mérite le détour : curiosité que ces abris au sommet de la crête à quelques mètres d'un précipice vertigineux donnant sur le ravin ! On y trouve encore des vaches dans les environs, mais plus de bergers. Une partie de la montée se déroule parallèlement à la montée du GR20 à la Punta Muratellu et à une distance suffisamment proche pour pouvoir apercevoir les Géhéristes suer et ahaner dans cette rude escalade. En tout cas, ce qui est sûr, c'est que vous ne trouverez ce parcours dans aucun guide !
Carte de la haute vallée du Cruzini de Chiusa à Bocca d'Oreccia avec l'itinéraire du Haut vallon de CoracchiaConsultez la carte ci-contre avec l'itinéraire depuis Chiusa vers le col d'Oreccia et le parcours sans sentier montant vers la partie haute du vallon de Coracchia.
Voilà un parcours original et pas trop difficile malgré sa dernière partie hors piste.

Diaporama "Haut vallon de Coracchia depuis Chiusa"


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.