Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Niolu - Verghju - 08/1987 :

Face NW de la Paglia Orba et la Grande BarrièreLe tour de la Paglia Orba, la plus belle montagne de Corse (?), trouvé dans le Guide des montagnes corses de Michel Fabrikant, est un excellent moyen d'aller visiter les trois belles faces, Ouest, Nord et Est, que l'on ne fait que voir de loin, alors que la face Sud moins intéressante est toute proche du refuge de Ciottulu di I Mori !
Itinéraire splendide, mais compliqué et assez éloigné de la randonnée traditionnelle pour cause de passages d'escalade et de difficultés d'orientation...

Versant Falasorma : ravin de Laoscella et de Tondu avec le Monte Saltare en bas

Ravin de Laoscella et de Tondu côté Falasorma

Face NW de la Paglia Orba et la Grande Barrière

Face NW de la Paglia Orba et la Grande Barrière

Canyoning à la Cheminée d'Hiver


Une petite anecdote sur le mauvais temps à la Paglia Orba, qui peut survenir rapidement, même en été.
En 1996, montant en famille à Ciottulu di I Mori dans la matinée, nous avions prévu de faire la Paglia Orba en début d'après-midi, alors qu'un beau temps sans aucun nuage nous avait accompagnés depuis le départ. Avec ce beau temps et la course étant courte, nous avions décidé de partir légers : pas de sac, pas de pélerine, pas de veste, juste une polaire et la corde bien sûr ; le reste étant laissé au refuge. En route pour l'épaule de Foggiale, donc, pour faire la voie des Cheminées de Foggiale, sympathique voie d'accès à l'un des plus beaux sommets corses. L'escalade dans les cheminées se passa agréablement, sans que nous nous soyons aperçus d'un subtil changement de temps que nous avons découvert seulement à la fin de la vire de sortie, en arrivant en terrain facile. Le brouillard arrive rapidement et la pluie se met à tomber, doucement d'abord, puis en déluge très rapidement, ce qui nous fait renoncer au sommet que l'on ne voit plus de toute manière, la visibilité étant tombée à 3/4 mètres. La recherche de la voie normale de descente me paraissant simple, je commence à descendre un couloir à la hauteur de la Brêche des Chèvres, pensant être déjà sur la voie, et ce n'est qu'en ayant perdu une centaine de mètres d'altitude que je comprends que nous faisons fausse route. Pas question de remonter à ce moment, surtout que la pluie et, maintenant, les éclairs redoublent, mais le couloir est tellement débonnaire que je me prends à espérer une sortie rapide. Malheureusement, une dalle inclinée bordée d'une cheminée nous barre le passage : dans son état d'humidité actuel, nous nous voyons mal la désescalader (ce que nous aurions fait normalement) et je me vois obligé d'installer ma corde en main courante vers le fond de la cheminée pour la descendre sous une cascade ruisselante. Fin de l'aventure et retour déconfit au refuge sous le regard moqueur des randonneurs, rigolant à l'arrivée de la famille Fenouillard dégoulinant d'eau en shorts et polaires trempés !
Après séchage et réflexion, je me rendis compte que nous venions tout simplement de trouver la voie de la "Cheminée d'Hiver", voie de montée bien connue (sauf de moi qui ne l'avais jamais faite), et que nous avions réalisée dans un rappel sous cascade beaucoup plus arrosé que tous ceux que j'ai connus en vrai canyoning !

Sur le retour par Bocca di Foggiale, la fausse brèche du Sphynx

La fausse brèche du Sphynx

• Accès : Par le col de Verghju en venant de Porto, descendre vers le Niolu jusqu'au virage du Fer à Cheval sur la D84 (3,5km après le col - parking). Un chemin part vers le NW du virage pour retrouver le GR20 un peu plus loin que l'on suit jusqu'au refuge de Ciottulu di I Mori (2000m - 2h30 à 3h).

• Dénivelé : 671m (de 1329 à 2000m) pour le refuge, rajouter 500m (entre 2000 et 2300m) pour le Tour de la Paglia Orba avec nombreuses montées-descentes.

• Itinéraire : Tour de la Paglia Orba - la randonnée proposée pour visiter les ravins autour de la Paglia Orba en fait le Face NW de la Paglia Orba et son système de vires (accès aux voies) tour et est basée sur le cheminement indiqué par Fabrikant. Du refuge, franchir le col des Maures juste au Nord (2155m - 30mn) et descendre sur le versant Falasorma pour contourner un éperon jusqu'à ce que l'on puisse entreprendre une traversée horizontale se dirigeant au NE vers une brèche située au pied du pilier N (Brèche N de la Paglia Orba). Franchir la brèche (2050m - 1h30) par un petit pas d'escalade délicat. De l'autre côté, poursuivre en traversée vers l'Est en terrain plus facile face à la Brèche des Géologues à laquelle on parvient par un couloir en dièdre (2210m - 2h15). Descendre en face E et, grâce à un raccourci personnel non indiqué dans Fabrikant, franchir la crête suivante au plus court par une brèche très raide, délicate à la descente, qui permet d'arriver plus directement à la brèche du Sphynx (2150m - 3h30). De là, rejoindre le col de Foggiale en traversée descendante SW puis le refuge par le GR20 (2000m - 5h30). Variante possible plus directe (mais avec remontée) depuis la brèche du Sphynx en accédant à l'épaule de Foggiale (2300m - 4h30) avant de redescendre au refuge (2000m - 5h15).

• Retour : au Fer à Cheval par le GR20.

• Descente : 2h.

• Intérêt : Splendide course, accessible aux randonneurs ayant un peu de notions d'escalade et un sens certain de l'orientation. La Paglia Orba est la plus belle montagne de l'île, surtout quand on la regarde de l'Ouest (plage de Galeria - Falasorma), et est remarquablement défendue de toutes parts : seule la face SW entre l'épaule de Foggiale et le col des Maures est un peu moins abrupte. Le rocher est extraordinaire et très original, même pour la Corse, par l'abondances des poudingues porphyriques qui viennent se mêler aux rhyolithes et ignimbrites habituels et à la superbe couleur mauve qui vient habiller la roche ainsi que la multitude des tafonis qui la creusent. Ce tour permet de voir toutes les faces, en particulier ces superbes faces NW et N où sont tracées de nombreuses voies d'escalade célèbres (vous aurez peut-être, comme moi, la chance d'apercevoir des grimpeurs dans ces voies durant votre parcours). L'ensemble, en boucle depuis le Fer à Cheval, peut être réalisé dans la journée si vous êtes un marcheur aguerri (avec le sens de l'orientation qui va bien) et si le temps est de la partie : j'ai réalisé le tout en solitaire et peu chargé en 1987 en 7h45. Les passages des brèches Nord et des Géologues ont déjà été décrits dans la partie des ravins du Falasorma, mais je ne vous conseille pas de venir par là (2000m de dénivelé !).Carte du massif de la Paglia Orba et du Capu Tafonatu avec l'itinéraire du Tour de la Paglia Orba Ah oui, j'oubliais : cette course ne comporte aucune partie de maquis et attention au mauvais temps, même en plein été.
Consultez la carte ci-contre pour avoir le parcours complet du Tour de la Paglia Orba avec les principaux passages non répertoriés par l'IGN.

Nota : Une autre course possible et que je n'ai pas réalisée complètement, exactement dans le même style et elle aussi décrite dans Fabrikant, est celle du Tour du Capu Tafonatu qui vous permet de visiter la face W grandiose de cette montagne, sa longue vire au pied de la paroi et de surplomber lesravins déchiquetés qui vont former le feluve du Fangu un peu plus bas !

Brèche des Géologues

Brèche des Géologues

Pilier NE de la Paglia Orba

Pilier NE

Brèche du Sphynx

Brèche du Sphynx

Brèche N de la Paglia Orba

Brèche N de la Paglia Orba


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.