Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Barghjana - Cavichja - Combe Rouge - 06/2015 :

Ghjarghje Rosse (Combe Rouge)C'est la célèbre "Combe Rouge" que les habitants de Barghjana utilisaient par le passé pour relier Ascu ! Inutile de préciser qu'aujourd'hui ce n'est pas une partie de plaisir avec une absence totale de sentier à partir du Saltare et le passage de la Grande Barrière (Sarra di I Mori)...

La sortie de la vire aérienne sous le gros bloc rocheux

La vire aérienne et son bloc (RG Cavichja)

Ghjarghje Rosse (Combe Rouge)

Ghjarghje Rosse ou la Combe Rouge

Vague à la Cavichja


Orage sur la Solitude En 1995, engagé en solo dans la Cavichja (Cavicchia), j'étais monté jusque dans le démarrage du ravin de la Solitude lorsque des coups de tonnerre au-dessus de moi et un ciel plombé me firent comprendre qu'il se passait quelque chose plus haut. Bien qu'il n'y ait que quelques gouttes de pluie, je pris la décision de redescendre illico. La désescalade de la dalle blanche humide fut plus rapide que l'escalade de l'aller (chaud, la descente mouillée !) et je fus bien aise de retrouver femme et enfants qui étaient restés à la bergerie de Saltare. Nous sommes redescendus assez rapidement, toujours sans pluie, et avons pu, dans la descente, apercevoir le ravin de la Solitude engorgé de cascades multiples visiblement provoquées par l'orage dont j'avais entendu la venue. Arrivés plus bas au gué de la Cavichja, nous fîmes une pause pour boire et laisser les enfants jouer dans le torrent. Soudain, une sorte de bruit de moteur nous fît chercher l'avion qui avait pu le provoquer sans le trouver. C'est alors qu'une grosse vague de plus d'un mètre de haut est arrivée (relativement lentement heureusement) et vint engloutir la partie de la Cavichja où jouaient mes enfants. Eberlués, nous avons levé le camp pour reprendre le sentier et essayer de poursuivre la vague en progression. Nous la dépassâmes sans la voir et nous sommes arrivés avant elle à la prise d'eau où nous avons pu à nouveau la voir passer (moins de 50 cm de hauteur en cet endroit large et une vitesse inférieure à celle de la marche). Cet épisode nous a laissé un souvenir vivace et, en canyoning, nous nous souvenons toujours comment un petit orage très localisé (un bout de vallée) peut engendrer de tels phénomènes dans les lits des torrents !
On ne s'étonne plus, ensuite, que les gens de Monte Estremu nous disent entendre les vagues de crues monstrueuses du Fangu passer sous leurs fenêtres à partir de l'automne...

Remontée de la Cavichja et de Ghjarghje Rosse (la Combe Rouge)

Dans Ghjarghje Rosse :
le pierrier

Remontée de la Cavichja et de Ghjarghje Rosse (la Combe Rouge) avec vue du Monte Saltare

Dans Ghjarghje Rosse :
Monte Saltare

Dans le couloir d'éboulis de Ghjarghje Rosse

Le couloir d'éboulis de Ghjarghje Rosse

Sortie de la Combe Rouge vers Bocca a u Purtellu

Embranchement dans la combe

La fin de la montée au col 1850m depuis la Combe Rouge avec vue du Monte Saltare

Vers le col 1850m
 

La sortie de la forêt et l'arrivée en vue du col 1850m

Arrivée en vue du col 1850m

La suite du parcours pour Ascu avec les aulnes vers Bocca a u Purtellu

Les aulnes vers Bocca a u Purtellu

• Accès : Se garer à Barghjana (fond de la vallée de Galeria/Mansu).

• Dénivelé : environ 1900m D+ (de 175 à 1995m).

• Itinéraire : Comme pour le ravin de Maghine jusqu'à l'embranchement Bocca Bianca/Cavichja (Cavicchia) (260m - 1h30). Continuer sur la piste RG de la Cavichja sans la traverser pour atteindre la prise d'eau à un petit barrage (480m - 2h15). Retrouver l'ancien sentier en traversant le gué 100m en aval du barrage et le suivre jusqu'à un gué face à la Punta Minuta au fond. Traverser la Cavichja à ce gué et continuer le sentier sur l'autre rive par une montée raide en lacets, puis une petite traversée vers l'Est au-dessus d'une falaise qui mène à une cuvette boisée sur le ruisseau précédant le Saltare, un peu au-dessus de la confluence Cavichja/Saltare (770m - 2h45). Sur la trace cairnée de la RG de la Cavichja Traverser la cuvette, prendre le sentier de la bergerie sur quelques mètres et, au premier tournant à droite, le quitter sur la gauche (traces) en direction (plein Est) du ruisseau de Saltare que l'on traverse un peu plus loin. De l'autre côté débute une "sente" plus ou moins bien tracée selon les années (outils utiles) qui remonte sur la RG de la Cavichja. Elle demande de l'attention pour ne pas la perdre et comporte deux jalons pittoresques (une bergerie avec enclos et une vire aérienne avec passage sous bloc) et plus de 1500m de marche chaotique avant de redescendre et traverser la Cavichja près du bord gauche (Ouest) de la Combe Rouge. La "sente" continue sur la RD, passe au pied de gros ressauts rocheux avec plusieurs abris sous roches (bel abri de berger pour bivouac 3/4 places). Après avoir traversé le ruisseau de la combe (1200m - 4h45 à 5h), on peut commencer à remonter sa RG le long d'une crête la séparant du Ravin de la Solitude (possibilité de le rejoindre en traversée sans passer par Piscia Vitalba) jusqu'à atteindre les éboulis.

Arrivée aux vestiges de bergeries de la Cavichja RG

Bergeries de la RG de la Cavichja

L'arche rocheuse à la sortie de la vire aérienne du sentier de la Cavichja

L'arche rocheuse de la vire

La grotte-bergerie du bivouac au pied de Ghjarghje Rosse

La grotte-bergerie au pied de Ghjarghje Rosse

Variante pour le bas de la combe : si on ne trouve pas la "sente" en RG au début, on peut suivre le lit de la Cavichja (en été). Monter sous une végétation exubérante et dans des blocs cyclopéens, avec des obstacles parfois importants (dalle blanche à escalader en adhérence) jusqu'à l'embranchement de vallées dont la cascade à droite (Piscia Vitalba) marque le début des pentes raides du ravin de la Solitude qui part vers la Punta Minuta. Prendre la vallée de gauche (coude à gauche) et monter au NE jusqu'à retrouver la pente d'éboulis de Ghjarghje Rosse.

Depuis le bas de la combe, remonter la pente d'éboulis jusqu'à 1550m, altitude à laquelle on la quitte par un petit couloir à gauche qui mène à un premier col (1850m) et l'arête à sa droite (aulnes) pour atteindre Bocca a u Purtellu (1995m - 7h30 à 8h).

• Retour : Via le même chemin ou traversée sur Haut-Ascu (Stagnu) avec navette.

• Descente : 6 à 7h environ. Encore une bonne journée !

• Intérêt : Montée magnifique, commune avec celle du ravin de la Solitude jusqu'à son entrée, puis la montée dans cette Combe Rouge sans fin ! La belle pente d'éboulis de Ghjarghje Rosse Le torrent de la Cavichja, même avec peu d'eau, est tout simplement époustouflant avec des blocs qui laissent imaginer ce qui doit se passer pendant les crues et une végétation du même genre que celle du Pulischellu et la "sente" en RG un enchantement pour éviter les blocs et visiter sa belle bergerie et sa vire-bloc. Evidemment, c'est long et il y a intérêt, comme pour la Solitude, à monter la veille à la Bergerie du Saltare ou à l'abri-bergerie sous la combe afin d'y faire un bivouac (gain de 3 à 4h30 à la montée). Une des grandes approches en ravin corse : ne compter pas y trouver quelqu'un ou de l'aide si vous avez un problème.Carte de la vallée de la Cavichja et des ravins de Gharghje Rosse et de la Solitude Soyez donc autonomes et attention aux orages sur le Cirque de la Solitude !
Consultez la carte ci-contre pour plus de détails sur l'itinéraire par la sente de la Cavichja et par la Combe Rouge jusqu'à Bocca a u Purtellu, ainsi que les variantes par le lit de laCavichja, l'accès au Ravin de la Solitude et la sortie directe de la combe.
On peut continuer la Combe Rouge jusqu'en haut sans sortir à gauche vers le col 1880 et escalader le ressaut rocheux en haut en oblique de G à D (non réalisé personnellement, mais relaté dans les commentaires sur le site).

Bivouac à la bergerie du Saltare

Bivouac à la bergerie de Saltare

Deux articles du Blog qui peuvent aider à la remontée de la Cavichja et de Ghjarghje Rosse :

Diaporamas :

"Ravin de Ghjarghje Rosse (2004)"

"Remontée de la Cavichja (2015)"

"Ravin de Ghjarghje Rosse et début de la Solitude (2015)"


Commentaires   

PhE
#14 PhE 17-07-2014 10:13
Bonjour Eloi,

Bravo pour cette remontée de la Cavichja avec départ tardif supposant une bonne condition physique ! :lol:
On peut pas dire que le ravin soit "conseillé" : c'est simplement la seule voie que je connaisse puisque je n'ai jamais réussi à trouver un autre chemin dans ce coin !! Si effectivement on commence à voir des cairns (ils n'existaient pas début des années 2000) le long de l'ancien sentier de traversée Barghjana - Ascu, il vaut mieux les suivre et rester le long de cet ancien chemin qui évite en outre le ruisseau en crue... La dalle blanche est amusante mais j'aimerais bien retrouver ce sentier traditionnel. Vous n'auriez pas la trace GPS de votre parcours ?
Quant au GR20, je ne peux qu'abonder comme d'habitude dans votre sens : le "plus dur sentier d'Europe" (!!) est à éviter au maximum ! :-x
Eloi
#13 Eloi 16-07-2014 21:24
Bonjour,

Je suis monté jusqu'à la combe rouge depuis Barghiana le weekend dernier un peu par hasard (arrivée à la voile à Galéria, remontée des vallées en fonction de l'autostop puis conseils des locaux). Dans le Rau de Cavicchia en amont de la confluence avec le Rau de Saltare, ne sachant pas que le ravin etait "conseillé" à cet endroit, je me suis forcé à suivre ce qui reste du sentier balisé par les rares cairns. A deux ou trois reprises j'ai perdu completement le sentier et ai du forcer à travers la végétation avant de retrouver un cairn par hasard. Il y a effectivement des restes de beaux chemins et abris/enclos en pierres. Ces derniers offraient des lieux de bivouacs potentiels. A mon grand regret je n'ai donc pas vu la fameuse dalle blanche!

Après avoir vu deux femelles mouflons, la pente raide en haut de la combe rouge a par contre été très éprouvante. Probablement parce que j'étais seul et fatigué (parti a midi de Barghiana) et que je n'ai pas pris le meilleur itinéraire sur la fin. Quel soulagement d'arriver en haut avant le coucher du soleil et de rencontrer quelques Géhéristes sympas au bivouac. Ceci étant, la journée du lendemain a été pour moi une découverte de cette autoroute de la Corse qui annule mon envie (rêve?) de la parcourir intégralement, en tout cas en été.

Merci pour ce site dont j'apprécie beaucoup la forme et le contenu.

Eloi
PhE
#12 PhE 10-09-2013 15:52
Citation en provenance du commentaire précédent de jeanpaul.persichitti@free :
Ci joint un assemblage photo de Ghjarghje Rossa pris depuis le début de la descente d'U Purtellu.D:\Users\JPP\Pictures\MES PHOTOS\Année 2013\06 Juin\15_30 Corse\U purtellu Pano01 copie.jpg

Salut Jean-Paul,
Bravo d'envisager cette magnifique boucle du Falasorma ! ;-)
Dans le sens que tu indiques, c'est sans doute plus facile avec la remontée par Maghine, encore plus aisée avec le sentier presque complètement restauré.
Pour la photo que tu ajoutes dans ton commentaire (reprise dans la citation ci-dessus) : tu ne peux malheureusement pas joindre une photo de ton ordinateur directement dans un commentaire : il faut au préalable l'avoir stockée sur Internet dans un serveur d'images comme flickr ou le "Cloud"...
Le plus simple est que tu m'envoies cette photo par mail : je l'insérerai ensuite moi-même dans ton commentaire. 8)
jeanpaul.persichitti@free
#11 jeanpaul.persichitti@free 10-09-2013 06:58
Bonjour,
Je fais partie de ceux qui souhaitent un jour réaliser cette boucle.
Cette année 2013, le 24 juin dernier, en montant depuis le Haut Asco, je suis allé repérer le début de la descente de Ghjarghje Rossa à partir d'U Purtellu.
Cela parait très réalisable à la descente, mais comme le dit Philippe le plus compliqué reste La Cavichia.
Si un jour je me lance dans la tentative de cette boucle, je l'envisagerais plutôt en partant du Haut Asco plutôt que de Barghiana. Ce choix me faisant aborder La Cavichia le premier jour à la descente me parait moins délicat et le retour par Maghine moins difficile.
Ci joint un assemblage photo de Ghjarghje Rossa pris depuis le début de la descente d'U Purtellu (cliquer dessus pour agrandir) :

PhE
#10 PhE 20-08-2013 14:53
En complément des commentaires précédents et suite à un e-mail du visiteur qui a descendu la Cavichja m'indiquant qu'il n'avait pu mettre ses photos de mouflons dans son commentaire précédent et posant une question sur le collier d'un des mouflons.

Les photos en question :



Le collier du mouflon de la 2ème photo est un collier posé par les agents du PNRC qui suivent cette population, particulièremen t dans le Val d'Ascu (Cf. Document Arte « Corse, beauté sauvage », n°1, L'île verticale – 32'40"). Ces colliers avec des bandes colorées indiquent les mouflons équipés de VHF et de GPS suivis par le Parc !
PhE
#9 PhE 20-08-2013 13:03
Effectivement, l'itinéraire que vous indiquez, moins direct que de descendre droit vers la Combe Rouge, contourne par le Nord la rive RD de la combe et y revient vers le point IGN 1839. Je ne l'ai jamais emprunté, mais il est bien visible sur les photos de la combe. Il me semble que l'on en avait déjà discuté avec d'autres visiteurs sur ce site (?) ou sur le Blog (?) : il est moins raide que l'itinéraire direct et effectivement plus adapté à un parcours de troupeaux...
Vous n'êtes pas le seul à qui certains "détails" ont échappé dans ce coin du Falasorma : j'ai mis une douzaine d'années avant de trouver le sentier de la bergerie du Saltare alors que j'empruntais toujours le ravin du Saltare pour y monter ! :lol:
Guest
#8 Guest 20-08-2013 08:16
Oui, c'est bien la descente (ou la remontée) de la Cavichja qui est le problème principal dans ce parcours, la "Combe Rouge" étant un ravin d'éboulis assez facile à parcourir. Le lit du torrent est compliqué avec quelques obstacles délicats à contourner dont la "dalle blanche" que je n'ai jamais réussi à éviter. Pourtant, les bergers montaient auparavant par des sentes en RG qui doivent encore vaguement exister (?).
J'espère tout de même que vous n'êtes pas descendu dans le ruisseau jusqu'au gué au point IGN 620, car on reprend le sentier de montée en RG un peu avant d'arriver à la confluence avec le Saltare et c'est ce sentier qui mène au gué par un détour dans les ressauts rocheux de la RG.
Dans tous les cas, difficile de parler de "balade" pour ces parcours du Falasorma...

Pour être un peu plus complet sur ce parcours, à partir de bocca a u purtellu, j'ai pris plein ouest jusqu’à la côte 1839, descendu la forêt de "lariccio" et récupéré la combe rouge vers 1550 m. il me semble que ce passage est plus facile pour une transhumance. je n'ai pas vu cette fameuse dalle blanche en passant de rg et rd le long de la descente. le nombre de ruines et d'abris perdus le long de la descente est surprenant.
il m'avait échappé que le sentier de monter vers le saltare était un peu plus haut que la confluence cavicchia-ruiss eau du saltare et j'ai cherché un bon moment sans le trouver. j'ai donc laissé le saltare pour une prochaine fois.
le terme balade n'est en effet pas approprié pour cette portion de la cavicchia.
Guest
#7 Guest 17-08-2013 21:30
Bonjour et merci pour les infos. Nous sommes finalement redescendus d'ascu par la vallee de maghine. Pas de grosses difficultes de bocca stagnu aux bergeries de maghine bien qu il n y ai pas de chemin. Nous avons ensuite suivi le lit de la riviere jusqu à trouver balisage en rubalise, qui se transforme en chemin a la cote 1143m. Le sentier est ensuite tres praticable bien que parfois bas et envahi par les ronces. Bravo a tt l equipe de demaquiseurs qui ont fait un super boulot pour degager cette vallee du filosorma.

La balade de l annee prochaine dans la vallee de la cavicchia est deja prevue! Bonne balade a tous et encore merci pour les echanges.

Aurelien
PhE
#6 PhE 17-08-2013 17:15
Citation en provenance du commentaire précédent de patrick87 :
... j'ai effectué la semaine dernière une "ballade", notamment bocca a u purtellu - barghiana. le vrai problème se situe entre la bas de la ghiarghia rossa sur la cavicchia et le gué à la côte 620.
quelques cairns par ci par la, outils de démaquisage à prévoir. progression au milieu de blocs souvent gigantesques, impressionnant.

Oui, c'est bien la descente (ou la remontée) de la Cavichja qui est le problème principal dans ce parcours, la "Combe Rouge" étant un ravin d'éboulis assez facile à parcourir. Le lit du torrent est compliqué avec quelques obstacles délicats à contourner dont la "dalle blanche" que je n'ai jamais réussi à éviter. Pourtant, les bergers montaient auparavant par des sentes en RG qui doivent encore vaguement exister (?).
J'espère tout de même que vous n'êtes pas descendu dans le ruisseau jusqu'au gué au point IGN 620, car on reprend le sentier de montée en RG un peu avant d'arriver à la confluence avec le Saltare et c'est ce sentier qui mène au gué par un détour dans les ressauts rocheux de la RG.
Dans tous les cas, difficile de parler de "balade" pour ces parcours du Falasorma...
patrick87
#5 patrick87 17-08-2013 09:38
bonjour
j'ai effectué la semaine dernière une "ballade", notamment bocca a u purtellu - barghiana. le vrai problème se situe entre la bas de la ghiarghia rossa sur la cavicchia et le gué à la côte 620.
quelques cairns par ci par la, outils de démaquisage à prévoir. progression au milieu de blocs souvent gigantesques, impressionnant.
PhE
#4 PhE 12-08-2013 09:27
Bonjour,
Citation en provenance du commentaire précédent de Guest :
Est-ce que quelqu un a recemment franchit le ravin de maghine ou rosse pour rjoindre Ascu ? Le trail de maghine a-t-il ete degage ces derniers temps?


Le sentier de Maghine est démaquisé au minimum jusque "à la cote 1150 à un poil près, du côté de la « spicha di a lamadionè » (Très belle cascade que l’on laisse à main droite.)" (source Le Blog de Puscaghja). Je ne sais pas si les démaquiseurs locaux ont avancé depuis (?)... La partie au-dessus des bergeries de Maghine jusqu'au GR20 ne devrait pas poser de problèmes puisque peu sujette au maquis, pas très raide et sans obstacle sérieux.
La combe de Ghjarghje Rosse est assez facile à monter ou à descendre. La crête sommitale Ascu - Filosorma ne pose en général pas de problème. Par contre, la descente de la Cavichja n'est pas très facile avec l'obstacle de la dalle blanche à descendre et les nombreux blocs épuisants du ravin. Il existait un chemin de berger en RG pour éviter le lit du torrent, mais je ne l'ai jamais vu sauf en bas vers la confluence avec le Saltare.


La dalle blanche en montée

Je n'ai pas de remontée de randonneurs ayant franchi ces obstacles récemment, mais il est assez rare que les gens qui passent dans ces coins signalent leur passage aux autres. Cela va donc rester de l'aventure ! ;-)
Guest
#3 Guest 11-08-2013 13:59
Bonjour,

Est-ce que quelqu un a recemment franchit le ravin de maghine ou rosse pour rjoindre Ascu ? Le trail de maghine a-t-il ete degage ces derniers temps?

Merci de vos reponses
PhE
#2 PhE 23-07-2011 13:43
Citation en provenance du commentaire précédent de chuckgom :
Attention, sur la fin, les ravinistes ont connus quelques errances. Source :
paglia.orba.free.fr/.../...


Il se trouve, chuckgom, que je faisais partie des protagonistes de l'époque qui cherchaient pour la 1ère fois en 2007 à parcourir la vire d'Andade a u Ponte reliant Scaffone et Campu Razzinu et que nous n'avions pas trouvé le point de départ...
Depuis, j'ai fait ce parcours une demi-douzaine de fois et suis capable de le franchir les yeux fermés...
A noter que le site Paglia Orba est celui de Georges Welterlin qui faisait aussi partie de ce groupe de 12 internautes qui se rencontraient pour la 1ère fois sur le terrain après des rencontres virtuelles sur Internet !! :lol:
Cf. article du Blog "Corse sauvage" qui avait servi d'outil de communication pour la préparation de ce trek : Randonnées estivales en juillet 2007 : 2) Laoscella - Scaffone (sans la vire !)a

En complément, il faut aussi bien comprendre que la trace GPS de Georges mentionnée par chuckgom ne va pas du tout à Ghjarghje Rosse, mais passe par le ravin de Laoscella qu'elle quitte aux bergeries pour traverser le versant N de Scaffone.
chuckgom
#1 chuckgom 23-07-2011 09:10
Une trace GPS qui utilise ce parcours (et qui va un peu plus loin) :

www.gpx-view.com/.../

Attention, sur la fin, les ravinistes ont connus quelques errances. Source :
paglia.orba.free.fr/.../...

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.