Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Castellu d'Urnucciu depuis après le col du Pianu Outre l'Alcudina, le plateau du Cuscionu (Coscione) offre un autre intérêt majeur, celui de comporter peu de maquis ni d'obstacle alpin important et de se prêter ainsi aisément à l'improvisation d'itinéraires depuis un point de départ avec aller et retour par des parcours différents... Improvisation, parce qu'il n'est pas nécessaire de trop réfléchir à l'avance, que l'objectif peut être choisi sur place selon la météo et les envies des participants et que tout peut être modulé ensuite en rallongeant, raccourcissant ou modifiant l'itinéraire initialement prévu au gré des envies et de l'état de forme et, aussi, en se passant de sentiers !
Trois exemples de boucles improvisées sur le plateau sont décrites dans l'article ci-dessous.

La région : Alta Rocca

Le village de Quenza
Maisons de Quenza

Quenza

Site archéologique de Cucuruzzu

Site archéologique de Cucuruzzu

Le village de Serra di Scopamene<br />(Photo Jérome Rattat)

Serra di Scopamene
(Photo J. Rattat)

Le village de Zonza

Zonza
 

Village de Sorbollano Difficile de définir exactement cette région, puisque les guides touristiques n'en parlent que pour citer Bavella et l'Ospedale, qu'on y inclut souvent le Cuscionu et même parfois la Cagne et que le coeur de la région, le plateau qui abrite les communes et l'activité pastorale vers 700/800m d'altitude, n'est référencé que pour sa partie archéologie (Levie) et sa diorite orbiculaire (Sainte-Lucie de Tallano) !
Ici, à l'inverse, la description qui suit va exclure Bavedda/U Spidali classé en région particulière et le Cuscionu Nord avec accès depuis la D428 à l'Ouest classé en Taravu/Fiumorbu, mais inclure le Cuscionu Sud avec son accès Sud depuis Quenza....

L'Alta Rocca, c'est donc ici le rectangle inscrit entre Auddè (Aullène), Quenza et Zonza au Nord et Santa Lucia di Tallà, Livia et Carbini au Sud. Cette surface a toujours abrité la partie peuplée et les principales localités de l'Alta Rocca et était le lieu d'habitation principal d'une région d'agriculture de montagne qui pratiquait la double transhumance annuelle : l'hiver vers les rivages de Porti Vechju et l'été vers les bergeries d'altitude du plateau du Cuscionu...
Logo de l'Alta Rocca Avec ses 9000 ans d’histoire, cette micro-région est un des lieux les plus anciennement peuplés de Corse, avec de nombreux sites archéologiques témoignant d'une présence humaine éloignée, et est marquée par un passé tragique fait de vendetta entre familles corses et de résistance contre la puissance génoise (la “Terre des seigneurs” au Moyen Âge). Les différents étages du relief ont toujours accueilli un pastoralisme qui a forgé les caractères, la culture, l’artisanat, la gastronomie qui font aujourd’hui encore la richesse de l’Alta Rocca. L’architecture reflète l’histoire de la région, entre campaniles, maisons de notable, habitat familial et simples bergeries. De nombreuses richesses patrimoniales ont été préservées qui témoignent encore de la vie de tous les jours : fontaine, four à pain, moulin, lavoir… La religion a toujours été très présente et l’on trouve de nombreuses églises, chapelles et couvents dont l’histoire a marqué la diversité des styles.

Forêt et cascade de l'Alta Rocca Même si aujourd'hui c'est la construction du barrage sur le Rizzanese qui entretient les querelles locales, l'Alta Rocca s'est ouverte depuis deux décennies au développement touristique, grâce aux témoignages de son histoire et à la diversité de sa nature rencontrée au travers de nombreux sentiers de randonnées. Riche de coutumes et de traditions, l’Alta Rocca a su se développer dans le respect de ses richesses ancestrales qu'elle a su entretenir et restaurer pour en faire des atouts touristiques : des sites archéologiques comme Cucuruzzu et Capula, le musée de Lévie, le campanile de Carbini, l'église San Quilico, etc... sont aujourd'hui devenus des sites recherchés.

Et c'est enfin une région qui ouvre l'accès à quelques unes des plus belles merveilles naturelles de Corse : entre le plateau du Cuscionu au Nord, les massifs montagneux de Bavella et de l'Incudine à l'Est, le massif forestier de l'Ospedale au Sud-Est et le chaos rocheux, pittoresque et original, de la Cagne au Sud, vous n'avez que l'embarras du choix au départ de l'un des villages de l'Alta Rocca...

Autres boucles sur le Cuscionu (Coscione) (08/2016) :

Arrivée aux bergeries de Croce (I Croci) sur le nouveau GR20 en 2012

Bergerie de Croce

Traversée Croce-Frauletu : pozzi du ruisseau de Teppa Ritonda

Pozzi de Teppa Ritonda

Bergeries de Frauletu : les ruines des anciennes bergeries

Bergeries ruinées de Frauletu

Traversée Croce-Frauletu : arrivée à la bergerie active de Frauletu

Bergerie active de Frauletu

Traversée Frauletu-Ghjavinghjolu : pozzi du ruisseau d'I Pozzi

Pozzi du ruisseau d'I Pozzi

Traversée Frauletu-Ghjavinghjolu : remontée du Ghjavinghjolu

Remontée du Ghjavinghjolu

Cascade du Ghjavinghjolu

Cascade du Ghjavinghjolu

Source du Ghjavinghjolu

La source du Ghjavinghjolu

Dans la descente du Ghjavinghjolu

Descente du Ghjavinghjolu

Dans la remontée du Frauletu

Remontée du Frauletu

Le premier niveau des pelouses du Frauletu

Les pelouses du Frauletu

Les aiguilles de Bavedda depuis le sentier des Pâturages

Bavedda depuis le sentier des Pâturages

Le Pianu d'Urnucciu et ses chevaux devant le Castellu

Le Pianu d'Urnucciu

Aiguilles de Bavedda depuis cette portion du sentier de Quenza
Sur le sentier balisé (jaune) de Quenza après l'embranchement à droite

Le sentier de Quenza

Traversée du ruisseau de Vinaghjolu avec la cascade en amont

Le ruisseau de Vinaghjolu et sa cascade

Dans la remontée le long du ruisseau de Menta : la vallée vers l'aval

Remontée du ruisseau de Menta

Dans la remontée des fougères après la traversée du ruisseau du Cuscionu

Les fougères au-dessus du Cuscionu

Sur le sentier de la Pierre : la piste et le sentier de l'Eau en dessous

Le sentier de la Pierre

Sur le sentier de la Pierre : arrivée à Bucchinera

Arrivée à Bucchinera

• Accès : Tous les itinéraires en boucle décrits ci-dessous le sont à partir de l'ex-centre de ski de fond de Bucchinera, anciennement désaffecté puis récemment restauré pour des objectifs et activités difficiles à cerner (?) De Quenza, prendre la route montant vers le N à Jallicu (centre équestre) et allant jusqu'à l'abri/refuge de Bucchinera, redevenu bergerie, à 1480m d'altitude. La route se prolonge par une piste permettant d'atteindre un peu plus loin le centre désaffecté/restauré de Bucchinera (1542m) et son parking.

• Dénivelé : 1°) 390m environ (entre 1450 et 1605m) pour la boucle n°1.
2°) 330m environ (entre 1465 et 1605m) pour la boucle n°2.
3°) 440m environ (entre 1380 et 1605m) pour la boucle n°3.

• Itinéraire : 1°) Boucle Sentier de l'Eau - Croce - Frauletu - Ghjavinghjolu : quitter la piste en prenant à gauche peu après le départ Au départ de Bucchinera : truie allaitant ses tout nouveaux-nés le "Sentier de l'Eau" du PNRC qui rejoint plus bas le ruisseau de Codi. Il est balisé par des cairns imposants et pittoresques et jalonné ponctuellement de paneaux d'information faune/flore. Suivre le sentier jusqu'à retrouver la piste quittée plus tôt en provenance de Bucchinera et la suivre en direction du NE. Aux alentours de Marinasca (point IGN 1602), un sentier balisé en jaune permet de quitter la piste à gauche et de rejoindre plein Nord le GR20 puis la bergerie de Croce, devenue refuge du GR (1543m - 1h30). De la bergerie, descendre hors piste le raide versant RD du ruisseau de Croce avant de le traverser, de remonter le versant opposé, puis d'atteindre le ruisseau suivant, Teppa Ritonda, pourvu de pozzi pittoresques. Traversée Croce-Frauletu : le hors-piste peu après la bergerie de Croce Continuer plein W hors piste pour rejoindre une piste en provenance de Matalza juste avant le hameau des bergeries ruinées de Frauletu (1623m - 2h30 - une bergerie encore en état et active en 2012).
Le retour se fait en suivant les sympathiques ruisseaux d'I Pozzi et du Gjavinghjolu (orientation aisée si on dispose d'une carte) avec des traces plus ou moins marquées le long des rives. Remonter jusqu'à la source du Ghjavinghjolu, puis à la crête sommitale juste au-dessus et descendre à vue ou par un sentier du PNRC (gros cairns) vers la passerelle sur le Codi sous Bucchinera (1542m - 4h45 - un peu plus de 12km).
Remontée du sentier W du PNRC vers le col amont du Ghjavinghjolu 2°) Boucle Ghjavinghjolu - Frauletu - Sentier des Pâturages : traverser la passerelle (ruinée) du Codi et remonter sur l'autre versant le sentier du PNRC plein Nord en le quittant au moment où il bifurque à l'E. Continuer au Nord, passer la crête et redescendre pour trouver le ruisseau de Ghjavinghjolu à sa source. Utiliser les traces (pêcheurs) de ses rives avec des alternances pelouses/pozzi pour le descendre jusqu'à la confluence avec le ruisseau de Frauletu sur sa droite (1466m - 1h20 - pas très visible). Remonter le Frauletu, du même type que le Ghjavinghjolu en un peu plus cahotique, traverser les deux niveaux de grandes pelouses et continuer vers le SE en direction de la crête qui le domine. Continuer droit en obliquant légèrement vers la gauche pour passer un petit col qui amène au-dessus de la piste du Castellu d'Urnucciu que l'on rejoint en descente à vue à l'entrée Pianu d'Urnucciu (1580m - 2h30). Sur le sentier des Pâturages : sorbier des oiseleurs Traverser le pianu, magnifique plateau de gazon parsemé de pozzines, en direction du Castellu d'Urnucciu et en sortir à gauche dés la première brèche entrevue dans les rochers qui le bordent. En obliquant vers l'Est, on ne tarde pas à croiser le sentier en provenance des bergeries de Chiralbella qui descend vers le Sud en contournant le Castellu d'Urnucciu par l'Est. Appelé "Sentier des Pâturages", c'est une des boucles tracées (et peu signalées !) par le PNRC sur le plateau avec comme thème de sensibilisation celui du pastoralisme local. Très varié, doté d'une végétation typique du plateau (sorbier des oiseleurs par exemple), il ramène petit à petit, au prix de quelques montagnes russes, au point de départ du bâtiment de Bucchinera (1542m - 4h - environ 10km).
Le col 1586 à l'E de Bucchinera 3°) Boucle Menta - Cuscionu - Chiralbella - Sentier de la Pierre : prendre le sentier démarrant vers l'Est depuis l'ex-centre de ski de fond et passer une sorte de col sur la crête au-dessus (1590m). On arrive 300m plus loin à un embranchement peu évident où il faut prendre la trace (balisée en jaune) qui part nettement à droite à 90° (sentier de Quenza). Le sentier descend en direction du ruisseau de Vinaghjolu qu'il rejoint au niveau d'une belle cascade. Il le longe ensuite en descente sur sa rive droite avant de le traverser (1380m) et remonter franchir une autre crête pour atteindre le ruisseau de Menta. On quitte ici le sentier qui descend à Quenza pour remonter vers le Nord en rive droite du ruisseau sur une trace mal marquée qui se transforme peu à peu en vrai sentier et rejoint les bergeries de Chiralbedda (1604m - 2h40). Panneau PNRC sur cette portion du sentier de Quenza et des Pâturages Traverser le ruisseau au Sud des bergeries pour retrouver le sentier qui part vers le SW contourner le bloc rocheux coté 1616m sur IGN. Le suivre ensuite vers le Sud jusqu'à la hauteur des rochers Nord du Castellu d'Urnucciu où on le quitte à droite pour remonter une trace qui monte à une petite brèche à l'Est du pianu. Traverser le Pianu d'Urnucciu de l'E à l'W dans les pozzines sous les pentes du Castellu et retrouver de l'autre côté la piste en provenance de Bucchinera (1559m - 3h25). En remontant la piste vers Bucchinera, on trouve bientôt sur la gauche le "Sentier de la Pierre" qui ramène à Bucchinera en 30mn par un beau détour dans le chaos de blocs rocheux qui surplombe la piste (1542m - 4h15 - environ 10km).

• Intérêt : Un aperçu complet du plateau Sud du Cuscionu avec ses bergeries de Chiralbedda, ses pozzines et pelouses, ses multiples ruisselets, ses chevaux, ses cochons, etc... Le tout dans le cadre de randonnées familiales "cools" (par beau temps) qui peuvent aisément se faire sans préparation et en improvisant un parcours sur place. Les bergeries de ChiralbeddaAttention tout de même à la météo, car ce plateau par brouillard peut devenir un piège pour les randonneurs ne sachant pas manier carte et boussole : inversement, pour ceux qui aiment cela, c'est une invitation à sortir des sentiers aux instruments (peu de pente, maquis bas fréquentable). Des paysages que l'on a rarement l'habitude de voir en Corse et une altitude (1600m en moyenne) qui permet d'éviter la canicule même en été. Les trois boucles décrites ci-dessus donnent un bon exemple de ce que l'on peut improviser sur place à la seule lecture de la carte et en mixant sentiers et hors piste. Les variantes pour chacune de ces boucles ou pour d'autres boucles sont innombrables et quelques-unes sont tracées sur la carte consultable sur cette page.

Carte du plateau Sud du Cuscionu avec trois itinéraires en boucle depuis Bucchinera (noir, rouge, vert) et des variantes possibles autour (bleu)Ci-contre la carte du plateau Sud du Cuscionu avec les trois itinéraires en boucle depuis Bucchinera (noir, rouge, vert) et les variantes possibles autour (bleu) pour les modifier.

Pour des compléments de terrain, il sera utile de lire les article du Blog correspondants :

Pour terminer, une autre vidéo du Cuscionu

Les chevaux du Cuscionu

Et les diaporamas "Boucles sur le Cuscionu"

Diaporama "Boucle Bucchinera-Croce-Frauletu"

Cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser le diaporama

Bucchinera-Croce-Frauletu

Diaporama "Boucle Ghjavinghjolu-Frauletu-Sentier des pâturages"

Cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser le diaporama

Ghjavinghjolu-Frauletu-Sentier des pâturages

Diaporama "Boucle Chiralbedda par Cuscionu et sentier de la Pierre"

Cliquer sur la photo ci-dessus pour visualiser le diaporama

Chiralbedda par Cuscionu et sentier de la Pierre


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.