Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Castiglione - Popolasca - 09/2015 :

Le vieux chemin et ses soutènements dans la descente vers l'Ancinu Un ravin totalement méconnu et très peu fréquenté, y compris par les canyoneurs qui ne parcourent que sa partie amont, le canyon de Meriu. Il a pourtant été autrefois utilisé pour des activités d'élevage comme le montrent son magnifique chemin d'accès au Nord et les ruines de bergeries à mi-parcours du ruisseau. Très long et sauvage, il permet d'approcher la région Sud du massif de Popolasca dont il ne nous a pas été possible de trouver un sentier ou une trace d'accès depuis le ruisseau...

Arrivée au col avant la descente du sentier de l'Ancinu le long des ressauts rocheux

Arrivée au col de la descente du chemin de l'Ancinu

Le vieux chemin et ses soutènements dans la descente vers l'Ancinu
Le vieux chemin et des soutènements depuis la descente du col vers l'Ancinu

Descente du vieux chemin de l'Ancinu

Les soutènements du vieux chemin lors de la remontée
Dans la remontée du vieux chemin, une zone délicate avec un tronçon éboulé

Descente du vieux chemin de l'Ancinu

Remontée de l'Ancinu avant la bergerie
Remontée de l'Ancinu avant la bergerie

L'Ancinu avant les bergeries

Le replat des bergeries de l'Ancinu, l'enclos-murets perché et Punta a Cornaccia
Les ruines de la bergerie de l'Ancinu sur le replat en bordure du ruisseau

Le site des bergeries de l'Ancinu

Cache-cache dans l'Ancinu


Le replat de la bergerie de l'Ancinu, l'enclos-murets perché et Punta a Cornaccia dans les nuages Lors de notre parcours du 12/09/2015 avec Olivier de ce ravin, il nous est arrivé une aventure amusante à la descente : dans ce ravin étroit d'où il est difficile de s'échapper, nous nous sommes perdus de vue pendant près d'une heure et avons mis un temps interminable à nous retrouver !
En effet, dans la partie de la descente depuis le canyon de Meriu et les bergeries de la confluence Ancinu/Cassa, Olivier m'a lâché dans la descente (comme toujours) et je l'ai perdu de vue. Arrivé aux bergeries où nous avions convenu de nous retrouver, personne ! Je l'ai attendu un long moment en pensant que, soit je l'avais doublé sans le voir dans la descente (quelques sentes évitent le lit du ruisseau sur les rives) et il était en train de m'attendre en amont, soit il avait manqué les bergeries et il était en aval, sans doute là aussi en train de m'attendre. Ne sachant que faire, j'ai continué l'attente pendant encore un long moment avant d'essayer un moyen de communication improbable dans ce ravin rocheux : le téléphone mobile... Un premier essai d'appel vocal s'avéra évidemmentnon concluant, mais un essai suivant par SMS se conclut par une réponse d'Olivier. Je lui ai envoyé ensuite un message disant que je l'attendais aux bergeries et, ensuite, plus rien ! Ce n'est que de longues minutes plus tard que je l'ai vu surgir de l'aval du ruisseau : le problème pour lui avait été de retrouver les bergeries qu'il ne pensait pas avoir dépassé, ce dont il a mis du temps à se rendre compte.

Une des ruines des bergeries de l'Ancinu

Attention donc, si vous faites ce parcours, car ce site de bergeries est situé sur un replat en RG, peu visible depuis le ruisseau car légèrement surélevé par rapport à lui et séparé par une petite haie de végétation qui le masque complètement. On peut passer facilement devant lui sans le voir...

La vasque-cascade de l'Ancinu contournée en RD

La vasque-cascade de l'Ancinu contournée en RD

La crête de Bocca Fuatella vers la fin du ravin de l'Ancinu

Crête de Bocca Fuatella

Vasque d'arrivée de la cascade finale du canyon de Meriu

Arrivée au canyon de Meriu

Départ du sentier de l'Ancinu sur la D18 • Accès : Départ du sentier sur la D18 entre Ponte Castirla et l'embranchement Castiglione - Popolasca, 100m avant de franchir le pont sur le ruisseau du Castellu (point IGN 474 Nord) en venant de Castirla. Le départ du sentier est dorénavant indiqué sur Géoportail sur la carte classique en version zoom. Le départ est bien visible dans la végétation mais demande de l'attention depuis la route, alors que l'ancienne trace sur la carte en version normale n'est plus praticable !

• Dénivelé : 540m de dénivelé positif (entre 475 et 800m) et 220m de dénivelé négatif, jusqu'à l'arrivée au canyon de Meriu.

• Itinéraire : Suivre l'ancien chemin d'accès à l'Ancinu dont le démarrage depuis la D18 (475m) a été modifié et se trouve plus au Nord qu'indiqué sur la carte IGN standard (le bon départ est visible en zoomant sur Géoportail). Mal défini au début, avec de multiples traces trompeuses entremêlées, il redevient l'ancien chemin au bout de 600m et emmène dans les ressauts de la RG de l'Ancinu plus de 100m au-dessus du ruisseau. Il descend rapidement au ruisseau en dévoilant des soutènements imposants et y arrive après environ 1200m de marche depuis la D18 (500m - 45mn).Cairn pour traverser l'Ancinu sur l'autre rive à l'arrivée du vieux chemin Le mieux est de traverser à ce niveau (cairn) et de chercher la sente de la RD qui permet d'éviter la marche dans le ravin. Suivre cette sente toujours sur la RD jusqu'au site de bergeries où elle rejoint le ruisseau et le traverse vers le replat sur la RD (570m - 1h30 - vestiges d'habitations, enclos-murets, ...). Au lieu d'emprunter la sente, on peut aussi remonter directement dans le ravin sans obstacle notable (plus long).

Visite de l'enclos-murets perché au-dessus des bergeries de l'Ancinu
L'enclos-murets perché au-dessus des bergeries de l'Ancinu

L'enclos-murets perché des bergeries de l'Ancinu

La suite de la remontée s'effectue dans le lit du ruisseau avec une progression sans obstacle rocheux délicat mais avec beaucoup de végétation et de ronces jusqu'à la fin du 2ème des deux méandres remarquables de l'Ancinu (720m - 2h). Une vasque-cascade et un bief bloque l'entrée de ce méandre et oblige à un contournement en RD (délicat au départ, pente terreuse raide et exposée) coupant le méandre. La suite est facile jusqu'à la vasque marquant l'arrivée du toboggan du canyon de Meriu (790m - 3h15 à 3h30).
Possibilités d'aller jeter un oeil sur le canyon de Meriu en escaladant la RG (non recommandé, compliqué et long) ou, en plus pratique, la RD qui permet un contournement facile de 20 à 40m au-dessus du canyon auquel on peut accéder par endroit. On peut ainsi atteindre sans trop de difficultés la confluence avec le ruisseau de Frassellu (910m - 4h30) d'où l'on peut remonter assez aisément vers Bocca Fuatella par la crête au-dessus de la RD.

La fin du canyon de Meriu avec une cascade multi-vasques
Le virage à gauche du Meriu vu depuis le contournement en RG

Vues de la fin du canyon de Meriu

• Retour : Deux retours possibles ;
La crête de Bocca Fuatella vu depuis le contournement du Meriu en RG - Par le même chemin en n'oubliant pas d'aller visiter les bergeries,
- Par Bocca Fuatella (bergeries proches du col) que l'on peut atteindre depuis la confluence Frassellu comme indiqué ci-dessus ou directement depuis la fin du canyon de Meriu en gravissant la rive droite dans une pente encombrée de végétation. De Bocca Fuatella, descendre le versant Sud pour retrouver un sentier partant du ruisseau principal et descendant aux habitations et parking de Santa Regina sur la D84.

Bergeries de Bocca Fuatella

Bergeries de Bocca Fuatella

• Descente : Depuis le bas du canyon de Meriu, 3h jusqu'à la D18 ou 2h jusqu'à Santa Regina (nécessite navette de voitures).

• Intérêt : Ce n'est pas, et de loin, le plus beau ravin de Corse tant sa remontée est fastidieuse avec sa profusion de ronces, son caractère peu aquatique (quasiment sec en septembre), sa pente douce et son absence quasi-totale de belles verticales ou ressauts rocheux. Mais il est excessivement sauvage, très peu parcouru et dispose de deux curiosités, son sentier d'accès magnifique par endroits et ses bergeries du bout du monde avec des départs d'anciens chemins vers le Nord et les contreforts Sud de Popolasca (Punta a Cornaccia).
Très intéressant mais très long s'il est combiné à la visite du canyon de Meriu et un retour vers Santa Regina via Bocca Fuatella ou une traversée (pas tentée personnellement) vers les bergeries de Teghja ou Galghellu et Corscia.
Nota : Possibilité de canyoning sur le Meriu en partant de Corscia via les bergeries de Liccioghja et le sentier des bergeries de Teghja qui traverse le ruisseau (départ du canyon). Descente engagée et technique avec une cascade de 42m et retour via Bocca Fuatella et bergeries de Santa Regina comme indiqué ci-dessus.

Carte des ravins d'Ancinu et Meriu dans le massif Sud de Popolasca avec le tracé du parcours de la remontée de l'Ancinu La carte ci-contre vous donne l'itinéraire depuis la D18 jusqu'au canyon de Meriu et les variantes possibles depuis cet endroit.

Pour des détails complémentaires, consulter l'article du Blog : Remontée des canyons d'Ancinu et Meriu.

Contournement délicat en RD de la vasque-cascade du 2ème méandre remarquable de l'Ancinu

Contournement délicat en RD

Cascade de 42m du canyon de Meriu (photo Olivier Hespel) - quasi à sec !

Cascade de 42m du canyon de Meriu

Le diaporama ci-dessous est celui d'un parcours réalisé en aller-retour en septembre 2015 :

Diaporama "Remontée de l'Ancinu jusqu'au canyon de Meriu"


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.