Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Eglise d'OrtiporioUne improvisation pour faire une boucle autour d'Ortiporio et s'informer sur l'histoire de la région !
Visite d'église, belvédère du Sant'Angelo, et toujours des châtaigniers...

Sommet du Sant'Angelo

Monte Sant'Angelo

Eglise d'Ortiporio

Eglise d'Ortiporio

"Chez Félicie" est une bonne adresse où j'ai choisi de passer deux nuits. Elle est tenue par un couple de Parisiens venus goûter au charme rêvé de la vie au village. Après des années d'exil citadin, mon hôtesse a retrouvé ses racines rurales et les complications d'une vie où d'autres décident à votre place du rythme de vos journées. Patrick, son compagnon, découvre lui le décalage des cultures, l'étrangeté de la vie en montagne et les heures perdues à attendre les clients en remplacement des heures perdues dans les métros de banlieue…
La Corse idéalisée est devenue en quelques mois une Corse vécue, avec ses jalousies de voisinage, ses tracasseries imposées. Heureusement ils gardent le sourire et une bonne dose de philosophie. Je profite d'ailleurs de leur disponibilité pour faire traîner en longueur le petit déjeuner : un siècle d'histoire d'Ortiporio m'est enseigné, avec en point d'orgue la tragédie incompréhensible qui dévasta la commune par une nuit d'hiver de 1934. Une avalanche qui provoqua la disparition de 37 personnes dans un village dont les crêtes atteignent pourtant péniblement 1 000m d'altitude et qui aperçoit la mer à une quinzaine de kilomètres seulement…
Le soleil baigne toute la vallée quand je me décide enfin à marcher. D'abord pour Eglise d'Ortiporio, dessin de Bernard Colletune visite de courtoisie rendue à l'église Sant'Austinu, dont l'architecture incroyable, mi-baroque mi-rococo, remémore ce temps oublié où la Castagniccia était une terre d'audaces. Puis pour le belvédère du Sant'Angelo. Mis à part un curieux chapeau de schiste compact qui coiffe d'une haute falaise l'un de ses flancs, c'est un sommet entièrement dédié à la forêt. Mon ascension débute et s'égare un peu sous les châtaigniers ; plus haut, un bois de chênes verts et de chênes blancs escalade en ma compagnie la pente. Les lieux se prêteraient bien à une réunion de druides venus troquer sur ces pentes mystérieuses, noires de végétation, leurs dernières potions…


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.