Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Barghjana - Bocca Bianca - intégral en 08/1992, partiel 08/2002 :

Le site des bergeries de Maghine (photo Victor Gomis)Un parcours qui n'est un vrai ravin que par intermittences (montée à Bocca Culaghja, quelques passages dans la Bocca Bianca) et qui était quasiment impossible à réaliser facilement depuis les années 1990 pour cause de maquisage du sentier longeant la RG de la Bocca Bianca après la confluence avec la Taïta. Il n'est redevenu praticable que depuis 2013 et la réfection du sentier par les habitants de Barghjana et Monte Estremu. Dire qu'on amenait encore les vaches aux bergeries de Maghine au début des années 80 au bout de cette magnifique vallée !
Bravo à l'Association "Transhumance - Les amis de Puscaghja" qui a initié et supporté le projet de restauration du sentier de Maghine ! Et se souvenir de Dumé Flori, son président et gardien du refuge de Puscaghja, décédé fin 2013...

Dans le ruisseau de Maghine (photo Victor Gomis)

Ruisseau de Maghine

Le ravin de Maghin vers A Muvrella (photo Victor Gomis)

Maghine vers A Muvrella

Le ravin de Maghine vers l'aval (photo Victor Gomis)

Une idée de l'ampleur du vallon de Maghine
vers l'aval du ravin

Maghine


L'arrivée du sentier au resserrement sous le point IGN 986 (photo Victor Gomis)Cet itinéraire n'est plus utilisé comme chemin d'alpages pour les troupeaux depuis la mort du dernier propriétair e- éleveur à Barghjana : fini donc les vaches à Maghine et au col du Saltare ! Dommage, ces troupeaux généraient une certaine vitalité dans cet arrière-pays et, surtout, contribuaient à entretenir les sentiers. Dorénavant, grande méfiance, car, comme on dit au Bar des Amis, "les chemins ne sont pas très propres" : traduisez par "Emportez la tronçonneuse" ! Une vague initiative pour restaurer les vieux sentiers du coin avait été signalée dans Corse-Matin au début des années 2000, mais elle avait fait long feu ! La dame qui s'occupait du Syndicat d'Initiative à Galeria disait même que cette absence d'entretien était volontaire pour éviter le déferlement des touristes dans l'arrière pays. En fait de déferlement, je n'ai vu, en plusieurs dizaines de séjours autour du Saltare, que 3 chasseurs et 1 solitaire venant du col de Serra Pianella (et horriblement couturé par le maquis : ça m'a consolé, je n'étais pas tout seul !) en tout et pour tout. Tu parles d'un déferlement : continuez à déferler comme cela et les randonnées seront bien gardées !

Il n'empêche que ce projet de restauration du sentier de Maghine a fini par voir le jour à l'initiative de l'Association "Transhumance - Les amis de Puscaghja" et de son président, feu Dumè Flori, qui ont initié et supporté ce projet en 2011 et qui ont terminé en 2013 le démaquisage jusqu'aux bergeries... On peut donc randonner à nouveau entre la Taïta et les bergeries sans avoir à emporter les outils ! Difficile de savoir si la suite du projet, un chemin jusqu'au GR20 pour pouvoir traverser à nouveau sur Ascu, sera mise en chantier dans la foulée ?

Le site des bergeries de Maghine (photo Victor Gomis)
Bergeries de Maghine depuis Bocca di Maghine (photo Victor Gomis)

Bergeries de Maghine

• Accès : Se garer à Barghjana (fond de la vallée de Galeria/Mansu).

• Dénivelé : 1752m (de 175 à 1957m).

• Itinéraire : Descendre une piste (depuis la route, près du "Bar des Amis") qui mène à une passerelle (175m d'altitude) traversant le Fangu et plus loin à des vasques-piscines marquant le début de la Candela. Suivre la RG de la Candela, avec, très vite, un sentier rattrapant plus loin (240m - 50mn) la piste venant de Monte Estremu (cette piste peut être prise depuis Monte Estremu, mais au final on ne gagne rien et c'est beaucoup moins joli !) et arrivant à la confluence Bocca Bianca/Cavichja (Cavicchia)(260m - 1h30).
Candela, hameau ruiné en amont de Barghjana Une variante superbement intéresssante et culturelle consiste à prendre l'ancien sentier de Candela en RD, valable seulement depuis que ce sentier a été démaquisé en 2006, et à le remonter jusqu'à la confluence en passant par les ruines du vieux hameau de Candela, abandonné au début des années cinquante par ses habitants qui ont rejoint Barghjana (Candela : 16 maisons, 2 fours à pain).
Franchir ensuite la Cavichja et passer dans l'angle formé par les 2 rivières pour retrouver sur la RG de la Bocca Bianca le sentier menant à Maghine (ex-sentier d'alpages et de traversée Barghjana - Ascu). Ce sentier est bon jusqu'à croiser la Taïta (465m - 2h30 à 3h). Ensuite, devenu dans les années 1980 une vague trace au sol encombrée de végétation, le tronçon suivant n'a été restauré que fin 2013. Il faut environ 2h jusqu'au rétrécissement de vallée sous le point IGN 986 où l'on prend l'embranchement de vallée à gauche, en terrain moins végétal. Après un passage en forêt, on débouche bientôt dans le cirque terminal pour atteindre les ruines des bergeries de Maghine (1400m - 5 à 6h). De là, monter à l'Est à vue dans des grandes pentes rocailleuses raides et larges jusqu'à rejoindre le GR20 vers 1900 m, juste sous Bocca Culaghja (1957m). On peut ensuite suivre le GR20 vers le Nord et Bocca di Stagnu pour redescendre à Haut-Ascu(1600m - 8 à 10h).
Une variante possible, mais réservée aux randonneurs expérimentés, est d'emprunter le couloir NE en face des bergeries de Maghine sur l'autre rive, pour remonter jusqu'à Bocca di Maghine (1798m - 2h depuis les bergeries) qui donne accès au massif de Bonifatu.

• Retour : Via le même sentier. En traversée vers Haut-Ascu (Stagnu) ou refuge de Carrozzu (Bonifatu), navette à organiser pour le retour.

• Descente : 4 à 5h depuis le GR20 pour retourner à Barghjana.

• Intérêt : Ce n'est pas un vrai ravin (peu d'encaissement), mais une longue vallée qui menait jadis à des alpages (bergeries de Maghine : j'y voyais encore des vaches en 1992). Je le fais personnellement en A/R jusqu'au GR20, soit environ 10h de marche. La partie de sente-maquis entre la Taïta et le cirque de Maghine des années 1990 et 2000 est redevenue un parcours de sentier et permet de ne plus se frotter à ce qui était baptisé "l'Enfer Vert" par ma famille !! Vallée complètement déserte avec des paysages bien moins spectaculaires que les autres ravins du coin, elle propose le parcours de randonnée le plus facile du Falasorma.Carte de la vallée de Bocca Bianca avec itinéraires vers Maghine et Bocca Culaghja Attention de vérifier que le sentier est toujours praticable et qu'il est toujours démaquisé avant de se lancer sur cet itinéraire !
Consultez la carte ci-contre pour plus de détails sur cet itinéraire jusqu'à Bocca Culaghja.

Sachant que je n'ai pas refait ce parcours depuis 1992, j'ai jugé opportun d'emprunter des photos à jour de 2014 à Victor Gomis pour coller un peu plus à l'actualité de cette randonnée...

Bergeries ruinées de Maghine

Les vaches en 1992 aux bergeries de Maghine


Commentaires   

PhE
#3 PhE 23-08-2012 13:55
Merci pour l'association ! ;-)

A tout seigneur, tout honneur : le bulletin d'adhésion est aussi disponible sur le Blog de Dumé Flori DUMEPUSCAGHJA à la page Transhumance... :-)
HottuShottu
#2 HottuShottu 22-08-2012 19:22
Bonne nouvelle en effet, ces vallées "nord" du Falasorma sont sublimes :) Pour l'association Transhumance - amis de Puscaghja, bulletin d'adhésion ici : Blog Martin Pierre - pas cher, et ça paiera les rafraîchissemen ts aux valeureux démaquiseurs ;)
PhE
#1 PhE 14-08-2012 10:49
Aux dernières nouvelles de Barghjana, ce sentier de Maghine, qui avait été complètement laissé à l'abandon depuis des années et impraticable au point que l'on devait passer par le lit du ruisseau de Bocca Bianca pour monter, serait en cours de restauration sous l'initiative des Amis de Puscaghja, l'association de Dumé Flori. :-)
Je ne sais pas si la restauration est complètement terminé à ce jour...

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.