Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Barghjana - Cavicchia - Solitude - 06/2015 :

Piscia Vitalba, pied du ravin de la Solitude Le must du Ravinisme en Corse !
Il est bien sûr réservé à une certaine élite de randonneurs, capables, d'une part de supporter des efforts intenses et une approche pénible et, d'autre part, de franchir les nombreux pas d'escalade qui jalonnent le ravin très étroit qui mène au Cirque de la Solitude où l'on retrouve le GR20 (Ah, la tête des Géhéristes quand on arrive du bas !... Nota  on n'a plus ce risque depuis 2015 et le détournement du GR20 par la Pointe des Eboulis !). Difficulté : AD en escalade, avec corde et sangles indispensables.

Le ravin de la Cavichja

Ravin de la Cavichja (c'est l'approche !)

La sortie de la vire aérienne sous le gros bloc rocheux

La vire aérienne et son bloc (RG Cavichja)

Escalade de la dalle blanche

Escalade de
la dalle blanche

Cascade de Piscia Vitalba

Cascade de
Piscia Vitalba

Le ravin de la Solitude sous le 1er ressaut

Sous le 1er ressaut

Juste avant le 1er ressaut

Juste avant le 1er ressaut

Arrivée au "premier ressaut" du ravin de la Solitude

Arrivée au 1er ressaut

Arrivée au 1er ressaut

Arrivée au 1er ressaut

En haut du 1er ressaut

En haut du 1er ressaut

Vasque de la 3ème cascade

La vasque de la 3ème cascade

• Accès : Se garer à Barghjana (fond de la vallée de Galeria/Mansu).

• Dénivelé : environ 1900m D+ (de 175 à 1980m) jusqu'à l'ex-GR20) dans I Cascittoni.

• Itinéraire : Comme pour le ravin de Maghine jusqu'à l'embranchement Bocca Bianca/Cavichja (Cavicchia) (260m - 1h30). Continuer sur la piste RG de la Cavichja sans la traverser pour atteindre la prise d'eau à un petit barrage (480m - 2h15). Retrouver l'ancien sentier en traversant le gué 100m en aval du barrage et le suivre jusqu'à un gué face à la Punta Minuta au fond. Traverser la Cavichja à ce gué et continuer le sentier sur l'autre rive par une montée raide en lacets, puis une petite traversée vers l'Est au-dessus d'une falaise qui mène à une cuvette boisée sur le ruisseau précédant le Saltare, un peu au-dessus de la confluence Cavichja/Saltare (770m - 2h45). Sur la trace cairnée de la RG de la Cavichja Traverser la cuvette, prendre le sentier de la bergerie sur quelques mètres et, au premier tournant à droite, le quitter sur la gauche (traces) en direction (plein Est) du ruisseau de Saltare que l'on traverse un peu plus loin. De l'autre côté débute une "sente" plus ou moins bien tracée selon les années (outils utiles) qui remonte sur la RG de la Cavichja. Elle demande de l'attention pour ne pas la perdre et comporte deux jalons pittoresques (une bergerie avec enclos et une vire aérienne avec passage sous bloc) et plus de 1500m de marche chaotique avant de redescendre et traverser la Cavichja près du bord gauche (Ouest) de la Combe Rouge. La "sente" continue sur la RD, passe au pied de gros ressauts rocheux avec plusieurs abris sous roches (bel abri de berger pour bivouac 3/4 places). Après avoir traversé le ruisseau de la combe (1200m - 4h45 à 5h), on se trouve au pied de Gharghje Rosse.

Vestiges de bergeries de la Cavichja RG

Bergeries de la RG de la Cavichja

La vire aérienne de la RG de la Cavicchja

La vire aérienne de la Cavichja

La grotte-bergerie du bivouac au pied de Ghjarghje Rosse

La grotte-bergerie au pied de Ghjarghje Rosse

Variante pour le bas de la combe : si on ne trouve pas la "sente" en RG au début, on peut suivre le lit de la Cavichja (en été). Monter sous une végétation exubérante et dans des blocs cyclopéens, avec des obstacles parfois importants (dalle blanche à escalader en adhérence) jusqu'à l'embranchement de vallées dont la cascade à droite (Piscia Vitalba) marque le début des pentes raides du ravin de la Solitude qui part vers la Punta Minuta.

On peut aller jusqu'à la cascade au départ du ravin (Piscia Vitalba - 1200m - 5h) et la contourner par la RD ou remonter un peu la combe et la traverser en passant la crête de sa RG pour atteindre le ravin. Le remonter jusqu'à un 1er ressaut très raide. On l'escalade (passage de 4 si on ne trouve pas un petit boyau sur la gauche ramenant à 2 le passage et facilitant la descente) et on s'engage dans une gorge sauvage, entrecoupée de plusieurs cascades et de ressauts que l'on surmonte en escalade (AD - 3+), en particulier la cascade de 70m contournée en RD. On retrouve l'ex-GR20 vers 1980m en 8h.

Arrivée dans le ravin au-dessus de Piscia Vitalba

Arrivée dans le ravin

• Retour : Via le même chemin ou continuer l'ancien GR20 via Bocca Tumasginesca (Col Perdu) sur Haut-Ascu (Stagnu) ou via Bocca Minuta sur le refuge de Tighjettu.

• Descente : En 6 à 7h depuis le bas de l'ex-GR20 jusqu'à Barghjana.

• Intérêt : L'un des plus extraordinaires ravins de Corse, même s'il est (était !) bien connu des Géhéristes dans le cirque en haut - personne ne se risque jamais vers le bas, sauf avatar déjà raconté par Agresti pour l'escalade du Pinzu Scaffone dans les 100 plus belles de Corse (un couple pris par la neige dans le cirque, obligé de descendre sans corde par le ravin !). Au fait, penser à prendre une corde, quelques sangles et coinceurs et des huits : cela va vous servir. Piscia Vitalba, pied du ravin de la Solitude La course la plus grandiose que j'ai jamais réalisée en Corse et j'y retourne encore ! Bien entendu, il est hors de question de se faire prendre par l'orage dans ces recoins et mieux vaut avoir une météo stabilisée : c'est le plus délicat ! Bivouac recommandé à la bergerie du Saltare ou dans l'une des grottes-abris proches de la cascade de Piscia Vitalba. A noter que mon expérience de juin 2015 (10 jours après l'accident dans I Cascittoni qui a fait 7 morts le 10 juin 2015 et fait que le GR20 n'y passe plus) m'a appris que le débit de l'eau dans le ravin peut empêcher sa remontée : nous n'avons pu accéder au 1er ressaut par la marche rocheuse qui le précède dont la cheminée-cascade d'accès débordait d'eau à fort débit empêchant son utilisation et n'avons trouvé aucun moyen de la contourner. Il est donc recommandé de ne pas essayer ce ravin par temps humide (évidemment) ou en début de saison.Carte de la vallée de la Cavichja et des ravins de Gharghje Rosse et de la Solitude Soyez donc autonomes et attention aux orages sur le Cirque de la Solitude !
Consultez la carte ci-contre pour plus de détails sur l'itinéraire par la sente de la Cavichja et par la Combe Rouge jusqu'à Bocca a u Purtellu, ainsi que les variantes par le lit de laCavichja, l'accès au Ravin de la Solitude et la sortie directe de la combe.

Les ressauts du ravin de la Solitude

Un des ressauts

Ravin de la Solitude après le 1er ressaut 3ème cascade du ravin de la Solitude Ravin de la Solitude dans la montée Ravin de la Solitude à la redescente

Dans le ravin : après le 1er ressaut, la 3ème cascade et à la redescente

Deux articles du Blog qui peuvent aider à la remontée de la Cavichja et à l'accès au ravin :

Diaporamas :

"Remontée de la Cavichja (2015)"

"Ravin de Ghjarghje Rosse et début de la Solitude (2015)"


Commentaires   

PhE
#1 PhE 15-03-2017 12:08
Petit détail qui ne m'était pas venu à l'esprit lors de l'écriture de la première version de ce topo : l'eau peut être un problème majeur empêchant la remontée de ce ravin en été (et en saison humide évidemment).
Pas seulement lors d'un orage (ou plusieurs heures après) évidemment, mais aussi en cas de chutes d'eau abondantes dont le ruissellement peut se prolonger longtemps.
Lors de notre tentative de remontée de ce ravin avec Olivier le 24 juin 2015, nous n'avons pas pu accéder au 1er ressaut pour cause du petit couloir rocheux y menant arrosé par une belle cascade (Cf. Raid Filosorma juin 2015 - J2). Pourtant cela faisait plusieurs jours qu'il ne pleuvait plus dans le coin, après les épouvantables orages qui avaient été la cause de l'accident dramatique du 10 juin 2015 (7 morts) plus haut dans le cirque. Toutes les cascades de la région étaient en eau, les vasques bien pleines, ... Trois jours plus tard, à la fin de notre raid, le niveau des vasques avait bien baissé et nous aurions sans doute pu passer ce premier ressaut.
De toute manière, nous n'avions pas l'intention d'aller plus loin que le 2ème ressaut, compte tenu des recherches encore en cours au niveau de la cascade de 70m et du risque de tomber sur un corps encore non retrouvé (le dernier a été retrouvé le 15/08/2015) ! :cry:

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.