Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Baie de Porto Novo et plage OuestLa côte de Sperone à Porto-Vecchio abrite les centres touristiques majeurs que sont les golfes de Santa Manza et de Porto-Vecchio. Autant dire que cette partie est beaucoup plus touristique et plus fréquentée en saison estivale que la partie littorale homologue sur la côte Ouest...

Carte de Sperone à PortiVechju

Carte de Sperone à Porto-Vecchio

Pourtant, quant à la question des accès à la côte, on retrouve un peu les mêmes caractéristiques que celles de cette côte Ouest : une route principale, la N198, déroulant ses lignes droites (et oui, c'est rare en Corse !) loin de la mer et des accès côtiers surtout par piste plus ou moins carrossable ou sentier et plus rarement par route digne de ce nom. En outre, là aussi, entre Bonifacio et Porto-Vecchio, sur cette même RN198, quasiment aucun centre habité.
Les paysages y sont assez proches de ceux de la Corse littorale du SW, avec des roches de couleurs plus vives, un granit plus ocre, et des côtes aussi découpées mais moins déchiquetées et sans l'encombrement des blocs rocheux qui fait l'originalité de la région de Campomoro au Capu di Fenu. Vous trouverez là encore, mais en beaucoup moins sauvage en été, parmi les plus belles plages de Corse, avec des paysages à nouveau dignes des Seychelles et très réputés (Ah, la Palombaghja) !

- Sperone - Porto Novo :

Piantarella : île de Piana et son accès par le cordon sableux à gauche

Lagon de Piantarella

Etang de Sperone

Etang de Sperone

Cala di Stentinu à Santa Manza

Cala di Stentinu

Plage de Maora avec sa paillote à Santa Manza

Plage de Maora

Une partie de la plage de Canettu à Santa Manza

Plage de Canettu

Plage de Balistra en hiver
Une vue de la plage de Balistra

Plage de Balistra

Les vaches corses à la plage


Les vaches corses m'ont toujours sidéré par leur comportement que je considère comme tout à fait spécifique aux vaches insulaires :
- en montagne, on les trouve (-ait ?) dans des coins incroyables où même des chamois n'oseraient aller ( Vaches à Maghine),
- dans les villages, on les trouve allant brouter les jardins des villas et les haies des chemins piétonniers et routiers,
- elles ne paraissent jamais gardées, ni surveillées, et ne semblent avoir aucun propriétaire, au moins pendant la saison estivale.
Mais le plus étonnant est cette particularité qu'ont les vaches corses à aimer se prélasser sur les plages de l'île au plus fort de la chaleur de l'été !!

Plage de Balistra
Plage de Cala Francese
Plage de Barcaggio
Plage du Lotu : touristes et vaches

Ce sont les seules à pratiquer cette activité : partout ailleurs, on les fait monter en alpage pour les protéger de la chaleur, il y a des bergers et des chiens et les parcours sont surveillés !! Quelle est cette particularité corse : est-ce une explication pour les subventions européennes à des vaches inexistantes ? En fait, ces vaches existent bien, mais leurs propriétaires les ont perdues et elles errent sans retenue depuis lors (c'est ce que l'on appelle "le libre parcours" !).
Ou bien, est-ce un avatar de la crise de la vache folle dont les vaches locales se soignent en prenant des bains de soleil ?

C'est la partie la moins fréquentée de ce littoral SE avec quelques endroits du golfe de Santa Manza encore vaguement épargnés par la foule et des perles encore sauvages et peu connues ! Plus au Nord, c'est la région de Porto-Vecchio et sa chienlit estivale. Sinon, pas de véritable autre différence entre le Sud et le Nord de Porto Novo : c'est toujours la même chose (par beau temps), des lagons, des eaux turquoises, du sable clair, des rochers sculptés,...

Piantarella

Lagon de Piantarella : île Piana, étangs de Sperone et de Piantarella, plage de Piantarella- Difficile de cacher l'existence de ce lagon, dorénavant bien connu et squatté par une école de Kite et de Windsurf, juste entre le "golf" (sans "e" !) de Sperone et l'îlot de Piana (que l'on peut atteindre à pied par une bande de sable à fleur d'eau). Bon, c'est beau, mais c'est bondé l'été et envahi par la horde des pneumo-boats, surtout italiens. Ah, j'oubliais, c'est aussi un coin culturel car disposant de ruines romaines à proximité immédiate.
Après cet endroit idyllique, la côte Est remonte le long de la Punta di u Capicciolu qui ferme le Sud de la baie de Santa Manza : on y accède depuis Bonifacio par la D258 ou directement depuis Piantarella par une piste prenant en amont de l'embarcadère et conduisant jusqu'à la plage de Marina di Fiori. Plusieurs plages de "cala", comme Cala Longa, le long de cette côte plus sauvage que de l'autre côté, Ouest, de cette pointe.

Presqu'île et golfe de Santa Manza (Sant'Amanza)

Baie de Santa Manza (Sant'Amanza) depuis la tour sur la presqu'île- Cette immense baie, découpée entre Punta di Rondinara et Punta di u Capicciolu, est tristement défigurée sur sa partie Est par la route D58 qui va jusqu'à Punta di a Nava et sa plage : cette route sert malheureusement en été, depuis de longues années, de lieu de stationnement pour les camping-cars de cette partie de l'île. Elle abrite heureusement quelques magnifiques sites naturels sur sa partie Ouest, où l'on retrouve encore quelques morceaux de calcaire rappelant Bonifacio :
- la plage de Maora au fond de la baie, avec sa paillotte et son sable ocre,
- la Cala di Stentinu, sorte de fjord dans son écrin de verdure,
- la plage de Canettu et sa végétation arrivant quasiment dans la mer,
- la plage de Balistra, plage duale égayée par ses blockhaus, les parapentistes qui y atterrissent et les vaches qui y bronzent (Cf. Encart Les vaches corses à la plage),
- plus au Nord, les curieux petits sites de U Marescu et de l'anse de Tavonata abritée par la pointe Capicciolu di I Volpi, difficilement accessibles autrement que par la mer.
Tout le long de cette partie Ouest de Santa Manza, il n'y a pas de vrai sentier littoral continu comme sur la côte SW et on ne peut utiliser que des sentiers littoraux discontinus, plus ou moins proches de la mer, permettant de se construire des balades littorales reliant les sites précédemment cités ou bien les rejoindre un à un via des pistes plus ou moins carrossables.
Au dessus de l'anse de Tavonata, une piste remonte en hauteur permettant d'accéder à la magnifique réserve des Tre Padule dotée de mares temporaires exceptionnelles ou de rejoindre par le NE la Punta di Rondinara qui ferme la baie de Santa Manza et celle de Rondinara à son Nord. Si l'on veut aller directement à Rondinara depuis A Tavonata, il est plus court et plus pittoresque d'utiliser le sentier littoral bien marqué qui y mène en contrehaut du rivage rocheux.

Boucle sur la presqu'île de Santa Manza (01/2011) :

Peu après le départ de la boucle, arrivée sur la plage au Sud de Marina di Fiori

Vers Marina di Fiori

A l'approche des plages et criques de Majalone

Vers les criques de Majalone

Première crique de Majalone et sa résidence en arrière-plan

Crique de Majalone

La trace derrière les criques de Majalone

La trace derrière
les criques de Majalone

Plage Nord de Majalone avec sa source

Plage/source de Majalone

La côte au Sud de Majalone

La côte au Sud de Majalone

Le sentier vers la tour de Santa Manza après les plages

Le sentier après les plages

Montée vers la tour de Santa Manza : vue vers le Sud

Montée vers la tour de Santa Manza

Tour de Santa Manza

Tour de Santa Manza

Cala Longa : on se gare le long de la piste allant au hameau au-dessus de la plage • Accès : Prendre la route D258 à gauche en arrivant à l'entrée de Bonifacio et poursuivre jusqu'à arriver en vue de Cala Grande où on laisse la piste qui va vers la plage pour prendre à G (N) la piste qui amène dans un petit hameau (propriété plastiquée à l'entrée : ambiance !). On se gare sur un petit parking à l'entrée de l'un des sentiers qui descend de cette piste sur la côte et qui servira de chemin de départ.

• Dénivelé : Environ 200m de dénivellation positive et négative. La tour de Santa Manza se situe à l'altitude 131m.

• Itinéraire : Propriété plastiquée à la descente vers Marina di FioriLe sentier vous fait descendre (nouvelle propriété plastiquée sur la gauche !) jusqu'à la côte rocheuse précédant au S la plage de Marina di Fiori. Suivre ensuite la côte au mieux avec une trace relativement claire jusqu'à la 1ère crique de Majalone. Evitez de remonter au NW par des départs de piste et soyez attentif à trouver la suite de la trace (elle existe toujours !) qui permet de rejoindre les deux autres criques de Majalone, puis une magnifique petite plage avec source plus au N...
La trace continue, de moins en moins claire, et monte progressivement en hauteur vers le NE au-dessus de côtes de plus en plus abruptement rocheuses. Avant d'arriver à la fin de la trace telle qu'indiquée sur la carte IGN, en arrivant à une crête bien marquée montant au N vers la tour, quitter la trace IGN, qui continue en ligne de niveau à 40m d'altitude, et suivre une ligne de cairns montant à la tour par la crête (132m - 1h30). Le sentier vers Santa Manza après les plages : vers Cavallo et les îles autourMagnifique panorama sur la presqu'île, les îles, la Sardaigne, la baie de Santa Manza,... avec une lumière qui peut être crépusculaire en hiver !

Ensuite, il s'agit de revenir au parking de départ en effectuant une boucle prenant au départ le sentier de descente standard de la tour vers la bergerie d'A Camarata selon deux possibilités :

  • Piste de descente depuis la tour de Santa Manza : vue de la baie et de Punta di a NavaCelle utilisée en 2010 : arrivé à 200m avant la bergerie, prendre une trace sur la gauche, avec presque l'impression de revenir sur ses pas, et suivre cette trace en montée à l'ESE vers un petit col (78m) que l'on franchit pour revenir sur le versant de l'aller (et du véhicule). Après le col, plusieurs traces, toutes confuses : suivre au mieux une de celles qui descendent vers le SE puis le S pour arriver sur la fin de la piste venant du hameau où l'on a garé le véhicule. Le problème est que ce parcours semble dorénavant inscrit dans une propriété privée avec les risques afférents et un portail en fin de parcours installé en 2010 !. Retour par cette piste jusqu'au parking (1h35 depuis la tour, 2h45 en tout pour la boucle).
  • Descente depuis la tour de Santa Manza : les îles et la SardaigneCelle utilisée en 2011 et recommandée désormais : poursuivre après la bergerie contournée par la droite et prendre la première piste à gauche. Elle ramène avec deux grands virages à la fin de la piste venant du hameau du parking du véhicule, quelques mètres plus loin que la variante précédente, mais en évitant toutes les propriétés privées. Retour par cette piste jusqu'au parking (1h35 depuis la tour, 2h45 en tout pour la boucle).

• Retour : néant.

Montée vers la tour de Santa Manza • Intérêt : Deux parcours effectués en hiver par mauvais et beau temps nous ont laissé de bons souvenirs ! Un bel itinéraire marin sur le bout de cette presqu'île de Santa Manza, face au chapelet des îles de Sud Corse et la Sardaigne, avec un cheminement demandant orientation et attention pour suivre une trace fugace et la visite de la tour de Santa Manza. Attention au retour à prendre la deuxième variante évitant les propriétés privées, bien moins sauvage mais moins risquée que le retour par le col dont la sortie n'est plus garantie...
Pas grand risque d'y trouver du monde, à mon avis, même en été, tant le parcours n'est réservé qu'à des randonneurs un tantinet motivés et expérimentés ! Nous y avons aussi rencontré un immense troupeau de chèvres, celui de la bergerie du coin sans doute (?)... Pas de traces, a priori, pour aller plus loin vers Punta di u Cappicciolu !

Carte de Santa Manza SudConsultez la carte du parcours ci-contre à gauche, avec le parcours recommandé en bleu, et l'ancien retour en rose (il ramène dorénavant dans une propriété privée fermée).
A lire aussi les articles du Blog sur le sujet : Boucle par la tour de Santa Manza et Boucle littorale de Marina di Fiori à la tour de Santa Manza.

Deux diaporamas de cette boucle avec les deux retours :

Boucle sur la presqu'île de Santa Manza avec retour par le petit col

Boucle sur la presqu'île de Santa Manza avec retour par la piste

Parcours littoraux et autour des Tre Padule entre Balistra et Rondinara (05/2012) :

Plage Sud de la presqu'île de Rondinara

Plage Sud de Rondinara

Anse et presqu'île de Rondinara (depuis la piste de montée au premier carrefour de pistes)

Anse et presqu'île
de Rondinara

Tre Padule : 1ère mare

Tre Padule : 1ère mare

Tre Padule : 2ème mare

Tre Padule : 2ème mare

Tre Padule : 3ème mare

Tre Padule : 3ème mare

Mares des Padule depuis un promontoire

Mares des Padule

Tre Padule : Padule Maggiore

Tre Padule : Padule Maggiore

Sur la piste au départ de Rondinara : la côte surplombée

Sur la piste au départ
de Rondinara

La crique d'A Tavonata depuis sa plage Sud

Crique d'A Tavonata

Capicciolu di I Volpi : crique d'A Tavonata

Calanque d'A Tavonata

Plage d'U Marescu

Plage d'U Marescu

La trace après la plage d'U Marescu

La trace après U Marescu

Trace Sud vers Balistra

Trace Sud vers Balistra

Trace de retour N depuis Balistra : zones humides

Trace de retour N
depuis Balistra

Arrivée à la plage avant Balistra (plus de piste d'accès ?)

Arrivée à la plage
avant Balistra

Arrivée à la plage de Balistra : traversée de l'embouchure du Francolu

Arrivée à la plage de Balistra

Etang de Prisarella à Rondinara • Accès : 1°) Départ du parking Sud de Rondinara (payant en été !). La piste en hauteur menant vers le carrefour des Tre Padule peut se prendre au fond du parking vers la plage à droite ou, directement, en traversant le parking vers l'Ouest. A noter qu'une trace littorale existe aussi en partant par la plage Sud de Rondinara : elle emmène plus directement jusqu'à la pointe de Cappiciolu di I Volpi.
2°) Départ depuis la D158, la route de Suartone, par une piste partant vers le Sud d'une épingle à cheveux de la route : pas très pratique, à tel point que je ne l'ai pas expérimentée

3°) Départ depuis la RN198, 150m au N de l'intersection avec la D59 vers Chera. Une barrière métallique, à ouvrir ou à sauter, donne accès à une piste, puis, 180m plus loin, au sentier montant au plateau de Campocili abritant les Tre Padule.

• Dénivelé : Entre 0 et 130m d'altitude si l'on va aux Tre Padule.

• Itinéraire : Avec l'accès 1, suivre la piste vers le SW qui surplombe le rivage d'environ 50m jusqu'au premier carrefour de pistes (35mn).

  • 1°) Visite des Tre Padule : vers la droite (W), une piste monte vers les Tre Padule et vous permettra de visiter les quatre mares (sèches à partir de mi-juillet environ, selon saison !), Tre Padule + Padule Maggiore, qui sont le joyau de la réserve naturelle locale. Compter 45mn pour aller du carrefour à la dernière mare, Padule Maggiore (1h20 depuis Rondinara).
  • 2°) Boucle par les criques d'A Tavonata et d'U Marescu : prendre la piste à gauche, la descendre de quelques mètres, obliquer sur la piste horizontale à droite, puis la première piste à gauche qui descend vers le S et qui atteint la crique juste à l'W de la Punta di Capiccioli di Volpi (25mn depuis le carrefour, 1h depuis Rondinara), après une large boucle vers la gauche (E). La crique est sublime et abrite une magnifique petite plage de sable dans son échancrure Ouest.

A noter les diverses variantes suivantes non exhaustives :

  • Le parcours direct Rondinara - A Tavonata en passant par le sentier littoral au départ de la plage Sud de Rondinara, très proche du rivage et le plus souvent en contrehaut
  • Le parcours direct Rondinara - Tre Padule en prenant le sentier Est-Ouest passant par les points IGN 45, 117, 106 et 113 et rejoignant la piste en provenance de Suartone
  • L'inversion du parcours en utilisant l'accès 3 qui fait arriver à la Padule Maggiore, puis visiter les trois autres mares avant de redescendre vers Rondinara ou A Tavonata ou U Sarpente
  • Au lieu d'utiliser la piste longeant les Tre Padule (qui sont quatre comme les Mousquetaires) par le S, on peut les visiter en utilisant la sente qui relie difficilement leurs extrémités via un contournement à pied de chaque mare par leurs rives (délicat s'il y a beaucoup d'eau) ou celle, cairnée, qui les longe par le N et continue vers le NE après la Padule 1 pour passer une petite crête et redescendre jusqu'à rejoindre la piste venant de Suartone

• Retour :

  • 1°) Par le même chemin depuis la Padule Maggiore en 1h15 jusqu'à Rondinara, soit environ 2h30 pour l'ensemble en aller-retour depuis Rondinara. Sentier de sortie de Padule Maggiore vers la RN198 Possibilité de contourner la Padule Maggiore par la G (W) en suivant un sentier qui amène à la RN198 en 20mn, mais oblige à traverser un champ et à franchir une clôture (se mettre d'accord avec le propriétaire : c'est lui qui a cédé l'espace des Tre Padule à la commune de Bonifacio et il accepte - servitude ? - le passage et le franchissement de sa clôture, mais 1°) ce n'est pas recommandé si on n'a pas pu le rencontrer avant et 2°) il faut organiser une navette).
  • 2°) Reprendre la piste de l'aller en montée, mais, dans la partie de piste montant raide vers le NNW, remarquer Sur la trace Sud vers U Sarpente à gauche (W) une trace cairnée, non marquée sur IGN, menant à la plage cachée d'U Marescu (20mn depuis la crique d'A Tavonata). Belle plage, beau maquis, trop de cailloux pour une baignade commode... De l'autre côté de la plage (W), la trace continue et longe la côte un peu en hauteur jusqu'à une zone de maquis aux abords d'U Sarpente (40mn depuis U Marescu, 1h depuis A Tavonata - quelques courts tronçons humides délicats sur la trace).
    Sur la trace de retour N depuis U SarpenteLà, en étant très attentif, on retrouve une autre trace cairnée, marquée sur IGN celle-là, qui remonte directement NE au carrefour des pistes (50mn depuis U Sarpente, 1h50 depuis A Tavonata) en traversant l'autre plateau sous celui des Tre Padule, avec aussi des zones humides remarquables au printemps. Compter 3h15/3h30 pour l'ensemble de la boucle depuis Rondinara.
  • 3°) Traversée vers Balistra : possibilité de continuer la trace précédente, confluence des deux traces (directe du carrefour des pistes ou d'U Marescu) vers Balistra en suivant les cairns Fin du parcours  vers Balistra : la côte vers Balistravers l'W jusqu'à ce qu'ils disparaissent ou que vous les perdiez (zone de maquis dense avec traces de démaquisage personnel) à la hauteur de Fossu di u Sarpente. La suite dans le maquis s'avérant très épineuse, nous avons préféré rejoindre la côte rocheuse d'U Sarpente 30m plus bas et gagner la plage et l'étang de Balistra par les rochers (50mn depuis U Sarpente ou plus selon maquis). Une piste rejoint la RN198 depuis l'extrémité W de la plage, avec navette à organiser.

• Intérêt : Cette série d'itinéraires peut vous occuper pendant quelques journées dans cette micro-région très intéressante sur les plans flore et zones humides. A faire bien entendu plutôt de novembre à juin, au plus tard, pour profiter des mares en eau. Flore des Tre Padule (orpins) La visite des Tre Padule est assez originale lorsque les mares sont bien remplies (début du printemps) et sera encore plus éducative si vous comprenez bien les enjeux de ces habitats temporaires. Elles sont situées sur un plateau, le Campocili, à l'altitude de 110/120m et constituent un remarquable espace temporaire et un habitat original avec des conditions extrêmes de survie pour les espèces y nichant. Pour en savoir plus, il suffit de s'abonner à la remarquable revue scientifique sur la Corse, Stantari (bimestriel, abonnement de 32 €/an), qui vous explique en détail toutes les merveilles insulaires. Consulter, pour publicité, cet article sur "Les mares temporaires" (icônes pour feuilleter, zoomer, passer en plein écran,...), bien pratique pour la visite des Padule !
Quant à la partie la plus littorale, vous serez agréablement surpris par la beauté des criques d'A Tavonata et U Marescu, désertes en toutes saisons à l'exception de quelques pêcheurs qui y viennent d'ailleurs en quad ! Pour la boucle passant par U Sarpente et l'éventuelle liaison avec Balistra, vous affronterez un parcours beaucoup plus corsé sur le plan végétation : le pantalon est de rigueur et quelques armes de démaquisage ne sont pas à dédaigner... Cette trace gagnerait d'ailleurs à être améliorée sur la partie actuelle et finalisée pour le raccordement à Balistra sur les 700 derniers mètres. Mais, bof, on y arrive avec un peu de ténacité !
A noter, un couplage possible (avec navette) de l'un de ces parcours avec la tour de Sponsaglia et Porto Novo (Cf. plus bas) en passant par la plage de Rondinara (début de variante sur la carte ci-après)...
Si vous utilisez l'accès 3 indiqué ci-dessus par la RN198, n'oubliez pas que vous traversez une exploitation agricole appartenant à la famille corse propriétaire des terrains abritant les Tre Padule. Soyez donc discret et, si possible, demandez l'autorisation de passage avant d'y pénétrer en essayant de trouver un exploitant en activité dans le coin ! Il faut bien comprendre aussi que la concession de la gestion de Tre Padule par ces propriétaires à la commune de Bonifacio et à l'OEC a engendré quelques litiges qui risquent d'avoir des impacts négatifs localement...

Carte des environs des Tre Padule entre Rondinara et BalistraConsultez la carte des parcours ci-contre : elle comporte tous les itinéraires décrits ci-dessus ainsi que d'autres possibilités de parcours dans cette micro-région...
A lire aussi les articles du Blog sur le sujet : Littoral Porto Novo - Balistra et Les Tre Padule de Suartone.

Quelques diaporamas sur les parcours de cette région :

Réserve des Tre Padule

Parcours autour des Tre Padule

Traversée Rondinara-Balistra

Boucles aux Tre Padule

Baie de Rondinara

Baie de Rondinara

Baie de Rondinara

Plage de la baie de Rondinara
Baie de Rondinara après l'orage

Plage et baie de Rondinara

Anse de Rondinara- Cette baie parfaitement circulaire, découpée entre Punta di Rondinara et Punta di Prisarella, est célèbre pour la pureté des eaux de son lagon et pour le mouillage et l'abri qu'elle constitue pour les bateaux de passage. Elle est bordée par une plage de toute beauté, dans une région qui n'a pas encore trop souffert de l'urbanisation. Ce serait donc un endroit idyllique s'il n'était pas si fréquenté l'été et pollué par les nuées de voiliers et de pneumo-boats qui l'infestent. A visiter sans modération mais hors saison !

La tour de SponsagliaPlus au Nord, un réseau compliqué de pistes et de sentiers intérieurs partant du hameau de Suartone permet de rejoindre la tour ruinée de Sponsaglia et, encore plus au Nord, la baie de Porto Novo.

Carte de la région des Tre Padule à Porto NovoBien noter que les parcours au Sud de Rondinara (Tre Padule, Balistra, Tavonata, etc...) et ceux au Nord vers Porto Novo peuvent s'enchaîner au cours d'une traversée Balistra - Tre Padule - Porto Novo avec navette de véhicules comme vous le verrez en consultant la carte à gauche. Attention à la liaison entre les deux qui oblige 1°) à traverser la plage de Rondinara et à remonter sur la route de Suartone puis 2°) à trouver une sente très discrète et très maquisée permettant de couper vers la piste de la tour de Sponsaglia. Le diaporama photos ci-dessous vous donne quelques exemples de ces enchaînements :

Diaporama "Traversée Tre Padule - Porto Novo"

- Porto Novo - Porto-Vecchio :

Baie de Porto Novo et plage Ouest
Plage Sud de Porto Novo

Baie et plages de Porto Novo

La dernière partie de cette côte est le summum du tourisme en Corse avec la région de Porto-Vecchio (PortiVechju) qui atteint en saison les records de fréquentation et de prix ! Déjà un premier aperçu en est donné au Nord de la baie de Porto Novo lorsque l'on atteint, par la N198 puis une courte route d'accès à la mer, la baie de Santa Ghjulia.

Baie de Porto Novo

- Cette baie est une vraie curiosité, car "curieusement" restée sauvage, même en été, et est une des plus belles baies et des plus belles plages sauvages de Corse. Si son accès est évident par la mer, c'est loin d'être le cas par la terre où pistes et sentiers ne permettent pas un accès simple. Il y a tout de même évidemment beaucoup de bateaux de toutes tailles et de tous types car c'est une des cibles d'excursion maritime côtée sur l'île !

Parcours autour de la baie de Porto Novo (05/2010) :

Sentier d'accès à Porto Novo Ouest : plage et étang de Porto Novo Ouest

Plage et étang
Porto Novo Ouest

Baie de Porto Novo

Baie de Porto Novo

Plage de Porto Novo Ouest : vers le Sud

Plage de Porto Novo Ouest

Etang de Porto Novo Ouest

Etang de Porto Novo Ouest

Plage de Porto Novo Ouest : vers le Nord

Plage de Porto Novo Ouest

Sentier Nord de Porto Novo : les anciennes bergeries de Porto Novo Nord

Anciennes bergeries
de Porto Novo Nord

Sentier Nord de Porto Novo : vallée du 2ème ruisseau avec fin de la trace du sentier

Sentier Nord de Porto Novo :
vallée du 2ème ruisseau

Sur le sentier entre les deux plages de Porto Novo : baie de Porto Novo

Baie de Porto Novo

Plage de Porto Novo Sud

Plage de Porto Novo Sud

Etang de Porto Novo Sud

Etang de Porto Novo Sud

En contournant l'étang de Porto Novo Sud : le maquis

Maquis de l'étang
de Porto Novo Sud

Dans la montée vers la crête de Suartone

Montée vers la crête de Suartone

Arrivée du sentier dans le champ de Suartone

Le champ de Suartone

En vue de la tour de Sponsaglia

En vue de la tour de Sponsaglia

La tour de Sponsaglia en hiver

La tour de Sponsaglia

Tour de Sponsaglia : l'abri et la baie Sud

Environs de Sponsaglia

Entrée du sentier Nord de Porto Novo sur la RN198 • Accès : Départ du sentier, difficile à trouver, sur la RN198 : 30m avant le panneau "Hôtel Villa Conti" à droite en venant de Bonifacio (600m avant la route à gauche menant au hameau de Conti) avec possibilité de garer quelques voitures à l'entrée. Si vous venez de Porto-Vecchio, plutôt que risquer un demi-tour osé à cet endroit, il est conseillé de réaliser ce demi-tour plus loin à l'entrée de la carrière, après les virages au bout de la ligne droite. Ce sentier est le sentier historique emprunté par les locaux de Conti pour rejoindre "leur" plage : beau sentier traditionnel, passage de col, descente en plein maquis avec vue sur la baie, la plage et l'étang...
Il est aussi possible d'emprunter la piste de presque 3 km qui rejoint la plage de Porto Novo Ouest et qui démarre à cette même entrée de carrière : piste réservée aux 4x4, très fréquemment inondée de mares en hiver, longue et sans intérêt à pied !

• Dénivelé : Entre 0 et 170m d'altitude si l'on monte sur la crête après le sentier N, sinon 112m maximum au col du sentier de Conti, 80m sur la crête de Suartone.

• Itinéraire : Le sentier de Conti emmène à l'extrémité N de la plage de Porto Novo Ouest (35mn) en contournant largement à gauche sur la fin la zone marécageuse de l'étang.

  • Sentier Nord de Porto Novo : Porto Novo Sud depuis le 2ème ruisseau 1°) Sentier Nord vers Santa Ghjulia : poursuivre le sentier de Conti en direction du NE le long de la côte N de la baie de Porto Novo. Il longe un chapelet de vielles bergeries ruinées dans sa première partie, puis devient une trace le long de laquelle il faut être attentif après le franchissement d'un premier ruisseau. La trace s'élève progressivement en hauteur, passe sous les escarpements de la Punta di Rafaellu, aborde un plateau de cistes et devient très maquisée avant d'arriver à un 2ème ruisseau (40mn depuis la plage W). Après avoir traversé vers la zone appelée Ghjuncaghjola sur IGN, les traces deviennent confuses et l'on a deux possibilités pour rejoindre Santa Ghjulia : soit prendre une bonne trace sur la droite qui fait descendre vers la côte rocheuse que l'on suit jusqu'au golfe de Santa Ghjulia à l'embouchure de l'étang (50mn depuis le 2ème ruisseau), soit remonter vers la crête à gauche en suivant au mieux les rochers, passer un col vers 170m et redescendre au mieux vers le ruisseau du Vignarellu et Santa Ghjulia (50mn depuis le 2ème ruisseau. Compter en tout 1h30 pour relier les deux plages de Porto Novo et Santa Ghjulia (pantalon de maquis indispensable !), plus de 2h depuis la RN198.
  • Sentier Sud de Porto Novo : le sentier entre les deux baies 2°) Sentier Sud vers Porto Novo Sud et la tour Sponsaglia : traverser vers l'extrémité S de la plage pour y prendre un sentier assez propre qui emmène à une deuxième plage, accolée à un étang sous la Testa di a Carpiccia (20mn depuis la plage W). Il faut alors contourner l'étang par la droite au mieux (en été le long de l'étang, en période humide au mieux selon trace) pour retrouver un bon sentier juste au S de l'étang qui emmène aisément à la crête de Suartone, puis, après une boucle sur la gauche, dans un champ après lequel on retrouve la piste en provenance de la route de Suartone. Suivre cette piste qui mène à la magnifique propriété de Marina Rasciata et, 200m plus loin, prendre l'embranchement vers la G (NE) qui se transforme ensuite en sentier et permet d' aller visiter la tour de Sponsaglia (1h depuis la plage S de Porto Novo). Belle tour, dont seul le sommet est encore visitable, et vue incomparable vers le N et Palombaghja ou vers le S et Santa Manza et les îles... Compter 1h20 pour aller à la tour depuis la plage W de Porto Novo, 2h depuis la RN198.

• Retour :

  • 1°) Par le même chemin depuis Santa Ghjulia en 1h30 jusqu'à Porto Novo W et environ 2h pour la RN198. Compter 4h pour l'aller-retour Santa Ghjulia...
  • 2°) Par le même chemin depuis la tour de Sponsaglia en 1h jusqu'à Porto Novo S, 1h20 jusqu'à Porto Novo W et environ 2h pour la RN198. Compter 4h pour l'aller-retour complet.
    On peut aussi continuer sur Rondinara depuis la piste de Suartone...

• Intérêt : Quelques itinéraires vous sont présentés ici pour vous donner l'envie de découvrir cette étonnante baie de Porto Novo, miraculeusement préservée (sauf par les bateaux) sur cette côte SE touristique, et son bel environnement de sentiers, traces, crêtes, plages, étangs, tour,... permettant de se constituer des circuits à la carte. D'autres circuits que ceux donnés ici sont d'ailleurs possibles, en utilisant par exemple les sentes menant vers Suartone. On peut aussi coupler le circuit allant à la tour de Sponsaglia avec une traversée vers Rondinara puis les Tre Padule, si l'on est prêt à organiser une navette de véhicules.
Sentier Sud de Porto Novo : étang Sud de Porto Novo après le contournementLe coin est encore plus intéressant à explorer l'hiver ou au début du printemps lorsque l'humidité y est à son comble, que le débit des ruisseaux empêchent les traversées, que la piste d'accès est entravée par des mares qui vous obligent à contourner dans le maquis ou à se mouiller jusqu'à la taille... Ne pas manquer la visite à la tour, la vue des deux plages et de leurs étangs, le champ de Suartone et ses magnifiques chênes,... Quant à la visite du sentier Nord vers Santa Ghjulia, elle n'est réservée qu'aux spécialistes du maquis et des traces délicates ! Je n'ai d'ailleurs pas complètement terminé ce parcours, faute de temps, et seule la partie parcourue a été indiquée sur la carte annexée à cet article.

Carte de la région de Porto NovoConsultez la carte des parcours ci-contre : les itinéraires décrits ci-dessus sont indiqués en bleu, alors que le début de la liaison entre la tour de Sponsaglia et Rondinara est indiquée en vert fluo...
A lire aussi les articles du Blog sur le sujet : Littoral Porto Novo - Balistra et Parcours autour du golfe de Porto Novo.

Quelques diaporamas sur les parcours de cette région :

Parcours autour de Porto Novo

Golfe de Porto Novo

Sponsaglia-Suartone-Rondinara

Santa Ghjulia

Plage de la Palombaghja

Plage de la Palombaghja

Baie de Santa Ghjulia- Ce magnifique golfe marin à 8/10 km au Sud de Porto-Vecchio a malheureusement été défiguré par la construction de "hameaux" et de villages de vacances ainsi que par une longue succession d'hôtels. Seuls les attentats du FLNC ont pu empêcher certains promoteurs d'aller plus loin ou faire fuir des clubs de vacances connus. Inabordable en été !

Boucle Santa Ghjulia - Ghjuncaghjola (10/2015) :

Départ depuis le parking du Moby Dick côté étang de Santa Ghjulia
Etang de Santa Ghjulia depuis le sentier de montée à Ghjuncaghjola

Etang de Santa Ghjulia

La première maison de Ghjuncaghjola

1ère maison de Ghjuncaghjola

La deuxième maison de Ghjuncaghjola

2ème maison de Ghjuncaghjola

L'intérieur de la 2ème maison de Ghjuncaghjola

L'intérieur de la 2ème maison de Ghjuncaghjola

Montée vers la trace N de la crête de Ghjuncaghjola
Sur le sentier de la crête N de Ghjuncaghjola redescendant à la plage de Santa Ghjulia : Palombaghja et sa presqu'île

Sur le sentier de la crête N de Ghjuncaghjola

Carbonara sur la trace N de la crête de Ghjuncaghjola au début de la descente vers Santa Ghjulia

Carbunara de Ghjuncaghjola

En bas de la descente de Ghjuncaghjola : arrivée à Santa Ghjulia

Retour à Santa Ghjulia

Punta di Rafaellu depuis la trace SW de Ghjuncaghjola

Punta di Rafaellu

Tronçon de trace cairnée dans la traversée vers Portu Novu

Punta di Rafaellu

Arrivée au col 112m du sentier Conti - Portu Novu

Retour à Santa Ghjulia

L'ancienne passerelle à l'embouchure de l'étang de Santa Ghjulia et du ruisseau de Vignarellu • Accès : Depuis la RT 10 (ex-N198), prendre la route de la plage de Santa Ghjulia, éviter le parking public à l'entrée en obliquant à droite vers l'hôtel Moby Dick et se garer à l'extrémité du parking de l'hôtel.

• Dénivelé : Environ 230m de dénivellation positive et négative. L'altitude maximale est de 206m dans le contournement par le Sud de la pointe 223m sur la crête de Ghjuncaghjola.

• Itinéraire : Le grand champ à traverser après la traversée du ruisseau de Vignarellu Prendre vers le Sud la piste qui aboutit à une passerelle permettant de traverser le ruisseau du Vignarellu. Sur l'autre rive, un sentier agricole remonte le ruisseau : au bout de 750m environ, on longe un grand champ à gauche du sentier. Arrivée à son extrémité, le traverser pour rejoindre l'entrée d'un sentier (barrière clôturée) au NW du champ. Le sentier remonte vers le Sud le long d'une arête rocheuse, oblique ensuite à gauche plein Est avant d'arriver aux deux belles maisons du hameau ruiné de Ghjuncaghjola vers 130m d'altitude. Nombreux vestiges d'une ancienne activité agricole intense (aghja, enclos, champs, resserres, four à pain, ...).
Continuer le sentier vers l'Est au-delà de la 2ème maison en prenant la branche de gauche à la bifurcation suivante. Le sentier emmène sur la crête de Ghjuncaghjola dans un beau chaos de blocs rocheux avant d'obliquer vers le Nord (belles vues marines) pour redescendre assez abruptement vers l'extrémité Sud de la plage de Santa Ghjulia dans une étonnante forêt de chênes-verts. Il se termine sur une vaste plate-forme horizontale, 10m au-dessus de la mer.
De là, deux solutions : soit descendre sur la gauche rejoindre le bord de mer et le suivre au mieux jusqu'au Vignarellu et pouvoir le traverser, soit (surtout en cas de mauvais temps et de mer haute), remonter le sentier sur 50m pour trouver une trace maquisée se dirigeant vers l'Ouest 30m au-dessus de la mer et permettant de rejoindre la passerelle du Vignarellu 200m plus loin.

• Retour : néant. Compter 2h/2h30 pour cette petite boucle de 5km avec ses 230m de dénivelé.

Sur la sente Nord de la crête de Ghjuncaghjola : l'oriu et la vue sur la mer • Intérêt : Une boucle littorale atypique puisque principalement en altitude (aux environs de 200m) avec la visite de deux belles anciennes demeures du 18ème siècle, un mix de vues marine et montagne et une végétation variée dans un secteur très sauvage, même si cette boucle commence à être un peu fréquentée. Quelques autres vestiges patrimoniaux au passage : orii, abris sous roche, carbunara, ...
De nombreuses variantes complémentaires possibles en empruntant à droite vers le Sud à la bifurcation indiquée plus haut avec possibilité de rejoindre le sentier Nord de Portu Novu (descente délicate à tracer dans le maquis) ou en poursuivant sur la crête en direction du col de Portu Novu (Cf.variante suivante).

• Variante : la sente de chasse menant vers le Sud sur la crête de Ghjuncaghjola permet éventuellement une belle traversée jusqu'au col du sentier d'accès à la plage de Portu Novu Ouest. Cette sente a été récemment démaquisée (2014) et est excellente sur son cheminement Sud que l'on peut parcourir sans difficulté pour aller contempler de haut le golfe de Portu Novu. Punta di Rafaellu Au-delà, elle oblique à droite (SW) vers la belle Punta di Rafaellu et devient très délicate à suivre (non "machjaghjolu" s'abstenir !). Cette trace est pourtant à peu près continue tout le long de cette crête et rejoint, après un long parcours parfois fastidieux sur la fin, le col 112m par lequel passe le sentier d'accès depuis la RT10 à Portu Novu.
Compter 5h au minimum du parking du Moby Dick à l'extrémité Sud de la grande plage de Portu Novu Ouest...

Carte de la région littorale Santa Ghjulia - Portu Novu avec le tracé de la boucle Santa Ghjulia - Ghjuncaghjola Carte de la région littorale Santa Ghjulia - Portu Novu avec le tracé de la traversée  Santa Ghjulia - Plage de Portu Novu Ouest Consultez la carte des parcours ci-contre : à gauche, le tracé de la boucle Santa Ghjulia - Ghjuncaghjola et, à droite, celui de la traversée Santa Ghjulia - Ghjuncaghjola - Portu Novu.
Pour des détails complémentaires, les articles du Blog : Boucle Santa Giulia - Ghjuncaghjola et Traversée Santa Ghjulia - Portu Novu.

Le four à pain de la 2ème maison de Ghjuncaghjola

Four à pain de Ghjuncaghjola

Les méandres de la traversée Ghjuncaghjola - Portu Novu

Dans la traversée
Ghjuncaghjola - Portu Novu

Deux diaporamas pour illustrer cette boucle et la traversée vers Portu Novu :

Boucle Santa Ghjulia - Ghjuncaghjola

Traversée Santa Ghjulia - Portu Novu

PortiVechju

Plage de la Palombaghja

Plage de la Palombaghja

Plage de la Palombaghja depuis la mer (avec la villa d'un acteur célèbre)

Plage de Palombaghja
depuis la mer

Plage de Palombaghja : Partie centrale avec vue vers l'E

Plage de Palombaghja
vers l'Est

Une rue de Porto-Vecchio

PortiVechju

Salines de Porto-Vecchio
Place de Porto Vecchio

Porto-Vecchio : les salines et la place

Golfe de PortiVechju depuis l'Uspidale- Troisième ville de l'île en nombre d'habitants, cette cité génoise s'est construite au fond d'un golfe sur des rochers de porphyre pour constituer une place-forte contre les attaques barbaresques. Le développement des cultures vivrières locales l'a amenée à se doter de "salines", marais salants occupant un espace important entre la ville et l'embouchure du Stabiacciu qui l'ont fait appeler "Cité du sel". Golfe immense, nombreuses plages protégées, port de plaisance, multiples mouillages abrités, aéroport proche à Figari, paysages somptueux : tout a fait que cette ville est devenu un lieu de villégiature majeur de Corse. N'espérez pas parler français (ni même corse !), c'est l'italien qui est employé tant la clientèle de la péninsule y est nombreuse. Les plages pulullent alentour : depuis Porto Novo au Sud, s'amorce une succession de belles plages, cala et marina,... autour du golfe et se terminant grosso modo vers la Cala Rossa à la Punta San Ciprianu. Les plus connues sont la Palombaghja, Golfu di Sognu, Cala Rossa,...

Baie de Stagnolu au Nord de Porto-Vecchio
Plage de Golfu di Sognu en baie de Stagnolu

Nord de la baie de Porto-Vecchio


Commentaires   

PhE
#5 PhE 18-08-2016 08:28
Citation en provenance du commentaire précédent de natdev :
Nous cherchons sur Porto-vechio des chemins praticables avec un 4x4. Merci de votre contribution.
Nathalie

Désolé, mais le 4x4 n'est pas dans les activités couvertes par ce site et, en ce qui me concerne, ne peut pas objectivement être classé dans les activités nature !! ;-)
natdev
#4 natdev 17-08-2016 16:18
Bonjour à tous,
Nous cherchons sur Porto-vechio des chemins praticables avec un 4x4. Merci de votre contribution.
Nathalie
PhE
#3 PhE 08-02-2015 09:47
Citation en provenance du commentaire précédent de EricK :
C'est incroyable comme une demi-heure de marche peut faire la différence, en terme de fréquentation, avec les plages voisines bondées...

La baie de Portu Novu est une incroyable oasis de tranquillité et de sauvagerie sur ce littoral le plus touristique de l'île...
EricK
#2 EricK 07-02-2015 21:53
Nous sommes allés passer une journée de plage à Porto Novo, en laissant les voitures sur les bas-côtés de la RN198 (août 2014).
C'est incroyable comme une demi-heure de marche peut faire la différence, en terme de fréquentation, avec les plages voisines bondées...
Encore une très belle expérience de la Corse rendue possible par ce site : merci !
PhE
#1 PhE 17-10-2014 11:13
A signaler en cette fin de saison 2014 (16/10/2014) :
  • Les traces reliant la crique d'U Marescu à U Sarpente et la remontée vers le carrefour des 4 pistes ont une fréquentation quasi nulle et sont perpétuellement reprises par le maquis
  • U Marescu - U Sarpente : la trace est humide et bien encombrée sur 100m. Actuellement démaquisée et praticable, elle risque d'être aléatoire et on doit prévoir de faire éventuellement demi-tour sauf à être équipé d'un "pinatu"
  • U Sarpente - carrefour des 4 pistes : la trace est assez bonne sauf sur 40m très humides et végétaux. Actuellement démaquisée et praticable
  • Le croisement entre les deux traces précédentes a été aménagé et cairné ! On ne le distinguait plus...


Ce sont les seuls "sentiers" aléatoires parmi ceux qui sont décrits sur cette page ! ;-)

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.