Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Progression dans le maquis corse

Plaine et forêt d'Uovacce

A machja

Il fait la fierté des Corses, si bien illustrée dans le chant de Jacky Micaelli, "Brunetta", que vous pourrez écouter sur ce site, et constitue la grande originalité de la nature corse qu'il égaye partout depuis le littoral jusqu'aux altitudes d'environ 800m, par sa végétation buissonnante et envahissante. A Machja (prononcez A Matya) est l'illustration emblématique des randonnées corses, aussi bien par l'enchantement des paysages incroyables qu'il peut constituer avec les blocs et les parois, essentiellement granitiques, de l'île que par le désespoir et les crises de rage qu'il peut procurer via les obstacles qu'il dresse face à ceux qui le côtoient. Cette page peut être illustrée par un chant corse en accompagnement que vous devrez démarrer vous même via le lecteur JW Player en haut du bandeau de droite et contrôler en cliquant sur les boutons de contrôle correspondant : Lecteur JW Player

La progression dans le maquis

Pendant des années de galère en maquis corse, j'ai vraiment cru que mon approche empirique et ma propension à ne pas utiliser accompagnement de guides ou de locaux dans mes activités cotoyant le maquis étaient seules responsables de mes difficultés à affronter cet environnement particulier. Puis, la consultation des forums Internet parlant d'escalade et de canyoning dans cette région et les nombreux commentaires montrant les mêmes galères que certains canyoneurs et grimpeurs ont endurées dans les approches aller et retour des canyons et voies d'escalade de notre belle île, m'ont fait constater que je n'étais pas le seul à souffrir et que, en final, mon expérience accumulée et une certaine prudence (partir avec "les armes" indiquées ci-après) me mettaient à l'abri de beaucoup d'accidents de terrain que d'autres ont rencontrés (hélitreuillage, sauvetage par les gendarmes, bivouac improvisé, ...).

Maquis du Cap Corse

"Le maquisard"

Ce n'est pas une galéjade d'affirmer que le maquis est un métier. D'ailleurs, je ne suis pas le seul à le dire et, en France métropolitaine, seule la Corse peut ramener le randonneur expérimenté à une humilité qu'il aura pu perdre à la seule pratique des forêts et des massifs montagneux continentaux.

En ce pays, c'est clair : on se perd aisément, même après des années de séjour dans l'île, et, si l'on ne se perd pas, on est souvent confronté à des situations invraisemblables ailleurs que sur l'île. La variabilité du terrain du maquis est l'un des paramètres délicats de ce sport spécifique : beaucoup de parcours ont un environnement différent d'une année à l'autre et peuvent basculer soudainement d'une balade sans histoires à une épreuve de traversée de jungle selon l'époque !

Drapeau à Tête de Maure

Pas de quiproquo !

Il est essentiel de ne pas confondre le sujet de cet article avec un autre sujet sans aucun rapport, dénommé lui aussi le "maquis corse" !

Ce maquis-là ne fait référence qu'à la situation, elle-aussi inextricable, du contexte politique de l'île, aussi bien à l'échelle locale qu'à l'échelle nationale. Il convient de s'en méfier autant, si ce n'est plus, que du maquis végétation, car il peut causer beaucoup plus d'ennuis et constitue sans doute un des freins majeurs au tourisme en ce paradis.

Nationalistes ?

Ces pages ne parleront donc que du "vrai" maquis où seules, la connaissance de "l'ennemi", la conscience des "raisons de l'affrontement", l'utilisation des "armes" appropriées et la pratique des techniques du "terrain" peuvent permettre de s'en sortir au mieux de ses possibilités et de celles du terrain.

Description de l'ennemi

Le maquis se décrit souvent selon les différents étages d'altitude sur lesquels il se développe :

  1. Les étages méditerranéens (0-900/1100m)
  2. L'étage montagnard (900/1100-1600/1800m)
  3. L'étage sub-alpin (1600/1800-2100/2300m)

Avec une végétation particulière :

Les raisons de l'affrontement

Principalement trois grandes raisons au développement du maquis sur l'île :

  1. La désertification ruro-montagnarde
  2. L'entretien aléatoire des sentiers subsistants
  3. Les conditions météorologiques récentes

Avec une illustration des difficultés engendrées :

Sur le terrain

Quels sont les principaux obstacles que le maquis peut générer sur le terrain ? Les voici ci-dessous avec les principales méthodes pour les affronter :

  1. Le vrai sentier
  2. Le sentier perdu ou remaquisé
  3. La sente de chasseurs
  4. La trace cairnée
  5. Les interruptions de traces
  6. Le hors-piste complet

Sous-catégories

Styles

  • Default Style
  • Style 1
  • Style 2
  • Style 3
  • Style 4

A Filetta - Machje

Webcam Portivechju

Webcam PortiVechju

Météo Corse

Météo Porto-Vecchio Porto-Vecchio France my-meteo.com
Météo Ajaccio Ajaccio France my-meteo.com

Bibliographie Maquis

Recto La Nature en Corse - G. Faggio & C. Jolin
Verso La Nature en Corse - G. Faggio & C. Jolin

La Nature en Corse - Gilles Faggio & Cécile Jolin : paru aux Editions Loubatières en juillet 2013, voici un guide de la nature corse qui explore l'exceptionnelle diversité de paysages et de milieux de l'île. Gilles Faggio et Cécile Jolin nous convient à la découverte de cette précieuse biodiversité : haute montagne, plaines et piémonts, forêts et maquis, pozzines et cours d’eau, littoral et marais d’eaux saumâtres, sans oublier les espaces villageois et urbains, sont autant d’habitats pour une faune et une flore où coexistent espèces dites communes et espèces rares ou endémiques.
Un beau livre, préparé et conçu par un agent du Conservatoire des espaces naturels et une naturaliste, qui ont eu la gentillesse de me remercier pour la petite collaboration que je leur avais apportée en leur donnant l'autorisation d'utiliser quelques-unes de mes innombrables photos de cette nature insulaire !

Le paysage végétal de la Corse - J. Gamisans

Le paysage végétal de la Corse - Jacques Gamisans : paru aux Editions Albiana en 07/2010, c'est une nouvelle Bible de la végétation insulaire que nous propose Jacques Gamisans, le pape de la Botanique de l'île.
Après de nombreux ouvrages sur le sujet, il a essayé de produire un livre de synthèse, fortement illustré et plus proche de la vulgarisation que ses ouvrages antérieurs. Une réussite pour le profane que je suis !

Les Forêts de la Corse - M-P. Rota & J-A. Cancellieri

es Forêts de la Corse - Maria Pia Rota & Jean-André Cancellieri : paru aux Editions Allain Piazzola en 2001, ce document est une exploration des forêts insulaires, de la nature à l'histoire, faite par deux professeurs spécialistes de la Méditerranée.

Fiori e Fiure - L. Figari & P-P. Grimaldi

Fiori e Fiure - Lily Figari & Pierre-Paul Grimaldi : un petit recueil assez pratique à emporter sur les plantes sauvages de Corse et qui s'intéresse à plusieurs genres (botanique, apothicairerie, linguistique, etc...).

Guide PRNC Plantes et fleurs de Corse

Plantes et fleurs par le Parc Naturel Régional de Corse: la Bible de la flore de montagne corse

Fiches Végétation du maquis corse

Fiches Végétation du maquis corse de Michel Evrard : pour les botanistes, en très détaillé

Flore et faune des Alpes

Flore et faune des Alpes: pas spécifique à la Corse, mais utile

Montagne Corse - CRDP

Montagne Corse par le Centre Régional de Documentation de Corse : un guide de découverte du milieu naturel de la montagne insulaire avec sa diversité de paysages, des éléments de météorologie, des données géologiques et des informations sur la flore et la faune

La Corse: les 100 plus belles courses et randonnées

La Corse - Les 100 plus belles courses et randonnées de Henri Agresti et Jean-Paul Quilici : l'un des rares livres où l'aspect progression dans le maquis est abordé et où les difficultés sur ce terrain sont indiqués. Difficile à emporter en course et introuvable dorénavant...

Tête de Maure

La Tête de Maure : l'autre maquis du coin ...