Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

La statuette du sommet du San PetroneVoici l'étape fameuse du San Petrone entre Croce et Piedicroce !
Ce parcours permet d'accrocher à son tableau de chasse le sommet du massif à plus de 1700m d'altitude, de visiter le curieux hameau de Campodonico et de rejoindre le village central de la Castagniccia, Piedicroce...

Cochons au Col de Pratu

Porcaniccia (bis !)

La statuette du sommet du San Petrone

La statuette du sommet du San Petrone

Les abîmes de Campodonico

Les abîmes de Campodonico

Aujourd'hui est le jour du San Petrone. Dans ce pays de Castagniccia inhabité, il est le dernier roi à tenir bon. À la manière d'un capitaine de vaisseau naufragé, qui a vu fuir ses passagers et ses chaloupes vers d'autres espoirs, il a fait le choix d'une fin d'aventure héroïque, debout sur la proue de son navire…
C'est un sommet à l'intérêt évident. Point culminant de la Corse schisteuse, il est une sorte d'Aigoual à la mode insulaire. L'énorme rocher qui porte ses derniers mètres d'ascension, est un récif sombre épargné par le coup de pinceau vert qui a colorié tous les paysages environnants. Aussi remarque-t-on sa silhouette de partout. En exagérant à peine, on pourrait dire qu'il domine la Castagniccia comme le Cervin domine Zermatt !
Il m'est arrivé de l'escalader au moins dix fois ; à chaque reprise en essayant une variante de départ. Il possède en effet autant de voies d'accès que de villages situés à son pied et il suffit de lire la carte du secteur pour deviner que cela fait vraiment beaucoup ; probablement une sorte de record des montagnes de Corse et peut-être même d'ailleurs…
Étienne, dont le centre équestre de Croce et les chambres d'hôte m'ont accueilli hier soir, m'a encore indiqué un nouvel itinéraire, qui passe par l'ancien évêché d'Accia. Il ne reste de ce monument préroman qu'une chapelle ruinée installée sur un replat panoramique. On imagine volontiers que les évêques nommés jadis dans ce bout du monde devaient avoir du mal à accepter ce poste comme une promotion !
Après la conquête du San Petrone, je plonge sur Campodonico, un hameau Le village de Campodonicominuscule dont une partie des maisons menace de se casser la figure dans le précipice qui tombe à leurs pieds. Un habitant (le seul ?), intrigué par ma tenue d'alpiniste, me raconte que durant les pestes du Moyen-Âge, on balançait dans cet abîme bien pratique les cadavres encore chauds des malheureuses victimes…
J'atteins Piedicroce et son hôtel rescapé d'un tourisme qui a connu de plus riches heures. Ne lisait-on pas en 1886, dans un journal local, la prédiction suivante à propos des sources thermales toutes proches : "La station d'Orezza va se transformer rapidement. Coquettes villas, gais cottages, hôtels confortables, élégant casino, s'élèveront comme par enchantement, pour accueillir les nombreux visiteurs qui ne manqueront pas d'accourir" ! Autres temps, autres rêves…


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.