Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Randonnée en Corse

Grotte et bergerie de Scaffa dans le massif de Popolasca

Corse, Olympe de la randonnée ?

Le terme "Paradis" a déjà été suffisamment utilisé dans les rubriques Canyoning, Ravinisme et Escalade pour que l'on cherche autre chose pour la Randonnée ! Et pourtant quel substantif attribuer à la Corse pour indiquer aux amateurs de marche, en montagne ou sur le littoral, le terrain prodigieux sur lequel ils peuvent pratiquer toute l'année. Le climat doux en hiver permet de marcher aisément depuis le bord de la mer jusqu'à environ 1000m d'altitude et les autres périodes de l'année permettent de monter de plus en plus haut sans neige, avec tout de même un accès aux plus hauts sommets qui devra souvent attendre le mois de juillet. Bien entendu, pour ceux qui n'aiment pas la foule et souhaitent un climat serein, c'est la fin de l'été et le début de l'automne qui constituent la saison idéale pour parcourir la haute montagne corse.

La Randonnée a été séparée du Ravinisme dans ces rubriques consacrées aux sports Nature sur l'île, mais la frontière entre les deux activités est bien difficile à bien préciser. S'il est clair que le Ravinisme n'a parfois que de lointains rapports avec la Randonnée, certains des parcours proposés ont posé des problèmes de classification. Les critères suivants permettent de distinguer grosso modo les deux activités ou, du moins, la manière dont elles ont été découpées :

  • Le Ravinisme se parcourt en général hors sentiers et dans des couloirs rocheux à la montée alors que les parcours de randonnée indiqués utilisent majoritairement des sentiers bien tracés sur des parcours montagneux diversifiés (gorges, plateaux, sommets, ...)
  • La Randonnée ne nécessite normalement pas de matériel technique spécifique (cordes, sangles, ...) au contraire du Ravinisme pour lequel il est impératif d'emporter au minimum une cordelette de 30m en 7mm et de prévoir des parcours de natation dans certaines parties (petite combinaison comme en canyoning) ; par contre, l'utilisation de la carte, de l'altimètre et de la boussole peut être nécessaire selon conditions météorologiques et/ou difficultés de la course
  • Les randonnées décrites ne demandent pas une expérience confirmée en orientation et ne présentent pas de caractéristiques particulières d'engagement liées à l'éloignement ou à l'exposition : en particulier, elles ne comportent pas de vrais passages d'escalade contrairement à beaucoup de courses de ravinisme

Malgré les critères précédents, il est bien difficile de classer certaines courses : ainsi la Punta Minuta par l'arête S (classée auparavant dans la rubrique Randonnée et reclassée en Ravinisme avec les critères de la durée, de la double traversée du Cirque de la Solitude, du cheminement sans sentier sur l'arête et d'un passage limite escalade), ainsi certains passages vertigineux de la Punta Innominata, de la Paglia Orba, du Capu Tafunatu et de la Punta Tafunata di Paliri (tous classés en Randonnée), alors que le Ravin de Maghine, s'il ne comportait son invraisemblable portion de maquis, pourrait être classé sans problème dans les parcours de randonnée.
Un autre critère majeur qui peut aussi permettre de distinguer les deux activités est celui qui fait que la Randonnée n'est pas seulement associée au franchissement d'un parcours naturel, mais permet aussi d'en visiter son histoire, l'utilisation par l'homme, les traces de civilisation, l'habitat, la faune, la flore, etc... toutes choses qui semblent plus accessoires dans le Ravinisme, principalement axé sur la pénétration et l'exploration d'un territoire naturel peu ou plus utilisé par l'homme.

Cette page peut être illustrée par un chant corse en accompagnement que vous devrez démarrer vous même via le lecteur JW Player en haut du bandeau de droite et contrôler en cliquant sur les boutons de contrôle correspondant : Lecteur JW Player

Caractéristiques des randonnées corses

Il faut rappeler celles déjà indiquées pour les ravins et que vous retrouverez dans la partie correspondante de la rubrique d'accueil Ravinisme, mais il est intéressant de les compléter par les quelques spécificités qui suivent :

  • Les problèmes linguistiques et la toponymie des lieux : la Corse perd sa langue et il n'est pas nécessaire d'aggraver cette perte d'identité en francisant ou toscanisant des noms que les habitants ont donnés aux lieux. L'IGN a fait un bel effort depuis 25 ans, même s'il reste encore des problèmes, pour indiquer sur ses cartes les noms locaux dans la langue d'origine. Pour ma part, je n'hésite pas à utiliser les noms corses dans une écriture que j'espère officielle (utilisation des consonnes trinaires ghj- et chj- pour rester homogène, en particulier), mais le corse reste une langue orale soumise à d'importantes variations de retranscription écrite et vous trouverez plusieurs orthographes selon les documents. Inversement, il n'est pas nécessaire de corsiser certains noms de lieux qui n'avaient pas de nom local et de vouloir sacrifier des noms consacrés par l'histoire (Pic Von Cube ?)
  • La cartographie : le terme IGN ou carte IGN se réfère bien sûr à la célèbre série des cartes IGN Top 25 au 1:25000 qui couvrent dorénavant l'ensemble de la montagne corse ; les cartes au 1:50000 sont fortement déconseillées (sauf pour la préparation des courses)
  • Les altitudes : en général, ce sont les altitudes des cartes IGN quand elles sont données, sinon ce sont celles relevées avec mon altimètre (donc avec marge d'incertitude)
  • Les difficultés : elles ne sont pas indiquées par un signe particulier ou une échelle, mais seulement décrites dans le corps de la description textuelle quand il y en a
  • Matériel et équipement : rien n'est indiqué sur ce sujet particulier. Les parcours se déroulent en montagne, à des altitudes qui sont souvent les mêmes que celles des randonnées dans les autres massifs montagneux de l'Ouest de l'Europe. Même en été, lorsqu'une randonnée est longue et à altitude élevée, il est important de prévoir un équipement comprenant des vêtements chauds avec veste de montagne et un matériel de bivouac léger (couverture de survie, etc...). Et, bien sûr, comme elles se déroulent largement sur sentiers (entretenus), il n'est pas obligatoire de réviser la Progression en maquis corse, mais il est nécessaire d'emporter toujours avec soi cartes, boussole et altimètre
Plaine d'Uovacce

Les randonnées présentées

La rubrique présente un certain nombre de randonnées, classées par région et couvrant l'ensemble de la montagne corse, littoral exclu dont les randonnées sont présentées dans la rubrique afférente. Elles sont loin de représenter l'ensemble des parcours que nous avons réalisés sur l'île et seuls ont été indiqués ceux qui présentaient à nos yeux le plus grand intérêt. Ces courses ne sont pas non plus obligatoirement très originales et n'espérez pas trop augmenter votre stock de courses disponibles : la plupart ont été conçues à partir des guides existants, dont la bibliographie est donnée sur la droite de cette page. Il s'agit juste de les commenter d'une expérience vécue et de les illustrer d'images prises pendant ces parcours connus !

Le classement adopté est le suivant (grosso modo selon la même classification régionale qui a été adoptée pour l'Escalade) :

  • Classement en 3 grandes catégories : pour essayer de rendre moins lourde cette liste de courses, la présentation est découpée en trois parties correspondant grosso modo au Nord, au Centre et au Sud, facilitant ainsi un peu les recherches et lectures sur le site
  • Les régions (les vraies !) : dans chacune des grandes parties précédentes, la présentation des randonnées est réalisée par région de manière à faciliter la recherche d'un randonneur en un point particulier de l'île où il se trouve
  • Les courses : par région, sont indiquées de une à trois randonnées représentatives de la région !
  • La liste des courses et leur classement sont donnés sur la partie gauche de la page avec un accès direct possible pour chaque randonnée

Avertissement : les randonnées présentées dans les pages de cette rubrique ont été réalisées sur une période de plus de 20 ans et les informations indiquées peuvent donc ne pas être du tout à jour. En Corse, plus qu'ailleurs, l'état de la végétation, des sentiers, des bergeries, des abris, des refuges sont des variables extrêmement fugitives et fluctuantes qui devraient être vérifiées et mises à jour avant toute randonnée ou bien être intégrées comme obstacle éventuel lors du parcours. Pour vous informer de la fraîcheur des informations, la date de mon dernier parcours est indiquée entre parenthèses pour chaque randonnée.

Arête N de la pointe 2456 et lac de l'Oriente

Massif du Ritondu et Punta Galiera depuis le sommet de la pointe 2456 Beaucoup de randonnées dans la vallée de la Restonica sont archi-connues et bien décrites et pourtant il en existe un aussi grand nombre peu connues dans les vallées secondaires (Timozzu, Riviseccu, Castelli, Bravinu, ...). Le vallon de Timozzu est une des voies d'accès fréquentées pour monter au sommet du Monte Ritondu ou pour aller visiter le beau lac de l'Oriente, mais pourquoi ne pas y imaginer un itinéraire un peu original pour aller y faire un tour et le voir sous un autre angle ?
Ici est décrite une boucle empruntant des vestiges de chemins quasiment abandonnés pour grimper sur la crête Punta Grottelle - Pointe 2456 via le ravin sauvage du Valdaniellu et redescendant par le lac de l'Oriente et l'itinéraire traditionnel le long des ruisseaux de Lomentu et Timozzu. Une belle randonnée dont la première partie est très sauvage et se déroule partiellement hors sentiers et une deuxième partie mieux connue et plus aisée à parcourir dans un des plus beaux vallons secondaires de la Restonica...

Punta Mozza depuis le sommet 1089

Sommet 2 Punta Mozza : vers la crête de Punta Mozza et la mer Punta Mozza est une pointe dont le nom est peu connu mais qui est pourtant bien visible depuis la RT10 (ex-N198) Bastia - Bonifacio, éperon rocheux pointu remarquable à l'extrémité du soubassement rocheux sous Tova dominant le ravin du Fiumiceddi. Belvédère remarquable, c'est donc un objectif de choix pour des randonneurs cherchant à la fois un poste de contemplation unique sur le massif de Bavedda et un parcours sortant un peu de l'ordinaire et des sentiers battus. Car la pointe se trouve dans une zone complètement hors sentiers et, même si cela reste de la randonnée, elle demande un minimum d'expérience et de capacités d'orientation pour ne pas transformer cette petite aventure en galère...

Sentier de la crête Vaccia - Cavalletti : Punta di I Cavalletti

Sommet de Punta di I Cavalletti Bocca di A Vaccia permet le franchissement de la longue crête entre l'Istria avec le Taravu à l'Ouest et l'Alta Rocca avec le Chiuvone à l'Est. Il n'est quasiment fréquenté que par les automobilistes qui empruntent la D69 pour relier Auddè (Aullène) à Zicavu en se rendant de l'Alta Rocca en vallée du Taravu. Il peut pourtant servir de point de départ pour des randonnées vers le Cuscionu d'un côté ou vers le col de Saint-Eustache de l'autre en empruntant cette crête. Vers le Sud-Ouest, le premier sommet notable rencontré est Punta di I Cavalletti qui peut servir d'objectif à une randonnée courte, facile et capable de fournir de multiples extensions et variantes pour visiter une partie de cette longue crête...

Punta Velacu/Tafonu di u Cumpuleddu

Punta Velacu depuis le ruisseau de Velacu et les abords de Bocca di Velacu U Tafonu di u Cumpuleddu (atrocement dénommé "Trou de la Bombe") constitue la rando touristique par excellence de Bavedda ! Décrite dans tous les guides, vous y trouverez sur son parcours, en saison estivale, une procession de touristes n'ayant rien à envier à la "queue" du Mont-Blanc...
C'est pourquoi, il est recommandable d'aller plutôt visiter la cime voisine moins connue que constitue Punta Velacu, dotée de passages spectaculaires et d'un panorama bien supérieur à celui que l'on peut admirer au "Trou", tout en permettant accessoirement d'y jeter un coup d'oeil au passage....

La brèche du Carciara

La brèche du Carciara au zoom depuis le sentier de Figa Bona (Mela IGN) Voici une randonnée que j'ai intégrée dans le dernier Guide Multi-Evasion Corse-du-Sud de chez Glénat en variante de la randonnée n°42 (Ruisseau de Sainte-Lucie) : il faut donc bien qu'elle soit présente sur le site Internet ! Malgré une remontée de ravin dans sa partie finale, je l'ai tout de même classée en "Randonnée" car la pente est faible et les obstacles faciles à franchir.
C'est surtout l'occasion de visiter un lieu quasi inconnu de ce massif du Haut-Cavu, occulté par celui de Bavella, la brèche du Carciara, sorte de portail rocheux monumental planté sous la tour de guet du massif, la Punta Bunifazinca (Punta di Bonifacio), dont les parois hautes de plus de 120m marquent l'entrée dans les ravins qui dévalent des crêtes de Bavella. La traversée intégrale de la brèche permet d'admirer au plus près ces murailles pour escaladeurs et de retrouver les vestiges de l'usine à bois qui y prospérait avant la seconde guerre mondiale avec son téléphérique qui descendait jusqu'au pont de Funtanella...

Sous-catégories

Le coin de paradis qu'abrite le refuge de Puscaghja (à la mémoire de son gardien, Dumè Flori)Dans ce classement adopté du Nord au Sud, la région Nord est, par la voie de ce hasard, la plus contrastée à travers les régions géologiques fondamentalement opposées qui la composent et les altitudes qui la caractérisent : elle montre bien la diversité incroyable des roches et des végétations corses que l'on peut trouver d'une vallée à une autre et des paysages qui en résultent. Rien de plus contrastés que ces forêts de Castagniccia aux reliefs bas, moutonneux et en arêtes, avec des couleurs sombres valorisées par l'éclat des forêts de châtaigniers et ces hauts sommets arides et dénudés du massif du Cintu et de la Punta Minuta aux reliefs élevés, agressifs et élancés, rehaussés par les couleurs éclatantes et variées des granites et roches volcaniques qui les constituent. Seuls les "tavoni" restent communs à tous ces paysages, ce type d'érosion attaquant indifféremment toute roche en Corse. Les randonnées dans cette région peuvent donc avoir des caractéristiques fondamentalement différentes selon la structure géologique et l'altitude où elles se déroulent.

Cette région est violemment contrastée géologiquement entre la Corse ancienne (Balagne, Ascu, Falasorma, Popalasca) et la Corse alpine (Cap Corse, Casinca, Castagnicccia) : on retrouve ces mêmes contrastes dans les paysages rencontrés le long des randonnées de ces régions.

Le couple mythique Capu Tafunatu/Paglia Orba, encadrant Bocca di i MoriCette partie de l'île correspond bien à la partie médiane de la Corse, avec ses deux grandes régions centrales, le Niolu et le Cortenais, qui constituent toujours deux régions montagneuses majeures de la Corse. Les paysages de ces deux régions restent, en dehors de ceux de Bavella, les plus connus de Corse. La forme caractéristique de la Paglia Orba, l'originalité et la beauté de sa structure rocheuse en poudingues porphyriques et rhyolitiques, la juxtaposition des aiguilles élancées et des lacs cristallins de la Restonica, sans doute la vallée de montagne la plus visitée de l'île, et la position centrale de Corte, la capitale historique du pays, dans cette région en font un des principaux sujets de cartes postales et de souvenirs de la Corse. C'est un paradis de la randonnée, dans les grandes vallées classiques du Cortenais (Tavignanu, Restonica, Verghjellu, Manganellu) ou de Vizzavona , là où cascadent d'aimables torrents, des forêts de pins et hêtres, des alpages et de nombreux lacs d'altitude, ou bien autour des grands sommets que constituent le Ritondu, la Paglia Orba, le Capu Tafunatu, le Migliarellu et le Monte d'Oro dont les belvédères commandent un panorama extrêmement étendu et dont les majestueux versants permettent promenades de toutes difficultés. A l'inverse, ne pas omettre d'aller visiter les vallées solitaires et sauvages du Liamone et du Cruzini à la fréquentation inverse de celles des vallées du Cortenais, du Niolu et de Vizzavona.

Dans cette région, la Restonica a atteint un tel niveau de réputation
(proximité de Corte, route desservant la vallée, beauté des sites, facilité d'accès aux lacs, ...)
que cette vallée est devenu surfréquentée en juillet/août
et donc à éviter pour les randonneurs qui cherchent la sérénité.

Le plateau du Cuscionu aux environs du Castellu d'OrnucciuCette partie de la Corse du Sud n'a été différenciée que pour scinder cette région de manière à rendre plus aisée l'&ccès direct à ses nombreux parcours de randonnée ! C'est en fait la Corse du Sud sans Bavedda (et son satellite, le Haut-Cavu)...
Les vallées du Taravu et du Fiumorbu, l'Alta Rocca, ainsi que le massif de Cagna, beaucoup moins connus que Bavedda, n'en sont pas moins très intéressants pour la randonnée avec un plus lié à leur absence de fréquentation et des sites uniques sur l'île (Cuscionu/Coscione, Uovacce, ...).

Le Sud de la Corse n'est pas cantonné aux plages et stations du littoral !
Même si le caractère alpin est moins accentué qu'en Centre et Nord Corse, la cordillère de partage des eaux reste encore très marquée du col de Verde à Bavella, avec un massif de Cagna qui en est l'extrémité décalée.

Pins foudroyés et ressauts rocheux des environs de TovaCette partie de la Corse, pour la randonnée et l'ensemble des activités montagne en général, est bien évidemment complètement dominée par le site de Bavedda qui constitue le joyau de la montagne insulaire : le reste paraît accessoire par rapport à la merveille que constitue cette région. "Les aiguilles de Bavella sont un des plus beaux joyaux du monde minéral" dixit Nicolas Hulot et leur renommée a dépassé depuis longtemps les limites de l'île. C'est l'escalade qui a donné ses lettres de noblesse au massif, mais la région reste un remarquable endroit pour randonner, même si la complexité du massif et le maquis n'aident pas à rendre cette activité aisée. Les vallées du Taravu et du Fiumorbu, ainsi que le massif de Cagna, beaucoup moins connus que Bavella, n'en sont pas moins très intéressants pour la randonnée avec un plus lié à leur absence de fréquentation et des sites uniques sur l'île (Cuscione/Coscione, Uovacce, ...).

Le Sud de la Corse n'est pas cantonné aux plages et stations du littoral !
Même si le caractère alpin est moins accentué qu'en Centre et Nord Corse, la cordillère de partage des eaux reste encore très marquée du col de Verde à Bavella, avec un massif de Cagna qui en est l'extrémité décalée.

Styles

  • Default Style
  • Style 1
  • Style 2
  • Style 3
  • Style 4

Surghjenti - Hijo de la Luna

Webcam Portivechju

Webcam PortiVechju

Météo Corse

Météo Porto-Vecchio Porto-Vecchio France my-meteo.com
Météo Ajaccio Ajaccio France my-meteo.com

Bibliographie Randonnée

Les 50 plus belles balades familiales et faciles de Corse - GP. Quilici & Martial Lacroix
Les 50 plus belles balades familiales et faciles de Corse - GP. Quilici & Martial Lacroix

Les 50 plus belles balades familiales et faciles de Corse - GP. Quilici & Martial Lacroix : un guide petit format poche qui se partage entre 25 randonnées pour la Corse du Sud et 25 autres pour la Haute Corse. Les itinéraires proposés comportent des cartes de randonnées précises, des informations, des conseils et des petits plus. Une bonne partie de ces parcours correspond à des randonnées déjà bien connues, mais nos deux guides arrivent tout de même à nous proposer des itinéraires originaux, même sur ce créneau des randos familiales archi-rebattu ! En tout cas, cela nous change bien du GR20...
Paru en janvier 2016 au prix public de 14,90 € aux Editions Clémentine à Porto-Vecchio.

Guide Glénat Multi-Evasion Corse-du-Sud - Charles Pujos & Philippe Evrard
Guide Glénat Multi-Evasion Corse-du-Sud - Charles Pujos & Philippe Evrard

Guide Glénat Multi-Evasion Corse-du-Sud - Charles Pujos & Philippe Evrard : rappelez-vous les deux guides IGN de la collection Libris des Editions Glénat parus en 2002 sur Haute-Corse et Corse-du-Sud, et bien ce guide de Charles Pujos et Philippe Evrard en est la reprise pour la Corse-du-Sud avec la mise à jour de 48 parcours précédents, le rajout de 7 parcours principaux (55 en tout) et de nombreuses variantes et suggestions portant à plus de 110 itinéraires ce qui est présenté dans ce guide. Conçu et rédigé par deux spécialistes "incontestés" de la question !
Difficile, quand on a participé à la rédaction de ce guide, de le critiquer, mais, personnellement, j'aime bien cette formule faite autour d'un itinéraire principal relativement facile de randonnée à pied ou VTT et de suggestions diverses autour, certaines étant particulièrement corsées avec aventures et escalades à la clé... Dans celui de la Corse-du-Sud, vous trouverez quelques nouveautés peu ou jamais décrites : la mine de fer de Pulellu (crêtes de Marignana), les pozzines du Giavingiolu (Cuscionu), le col de Fumicosa (Bavella) et pour la 1ère fois un parcours du Haut-Cavu, le ruisseau de Sainte-Lucie...
A paraître à compter du 23 avril 2014.

Guide Glénat Multi-Evasion Haute-Corse - Charles Pujos & Philippe Evrard
Guide Glénat Multi-Evasion Haute-Corse - Charles Pujos & Philippe Evrard

Guide Glénat Multi-Evasion Haute-Corse - Charles Pujos & Philippe Evrard : reprise du guide IGN de la collection Libris des Editions Glénat parus en 2002 sur la Haute-Corse, ce guide de Charles Pujos et Philippe Evrard en est la reprise avec la mise à jour de 50 parcours précédents, le rajout de 5 parcours principaux (55 en tout) et de nombreuses variantes et suggestions portant à plus de 110 itinéraires ce qui est présenté dans ce guide. Conçu et rédigé par deux spécialistes "incontestés" de la question !
Comme pour le précédent de la Corse-du-Sud, dans celui de la Haute-Corse, vous trouverez quelques nouveautés peu ou jamais décrites : la cima di e Folliccie (Cap Corse), le vallon de Pittinaghia et le Ceppu (Bonifatu), le monte Saltare en parcours principal (Filosorma), le cirque de Trimbullacciu (Ascu)...
A paraître à compter du 23 avril 2014.

Livre Promenades en Corse_6-Histoire
Livre Promenades en Corse_5-Pas-A-Pas
Livre Promenades en Corse_4-Rivages-Sommets
Livre Promenades en Corse_3-Panoramas
Livre Promenades en Corse_2-Patrimoine
Livre Promenades en Corse_1-Nature

Une série de 6 petits livres édités chez Albiana entre juillet 2008 et juin 2010 et conçus et rédigés par Alain Gauthier. Elle constitue une petite collection pratique (on peut les emporter dans le sac), simple et précise, pour découvrir la Corse de manière originale en 6 thèmes explorés au travers de 25 à 50 balades ou randonnées spécifiques.
- A la découverte de la Nature : 25 balades familiales.
- A la découverte du Patrimoine : 25 balades familiales.
- A la découverte des plus Beaux Panoramas : 25 balades familiales.
- A la découverte des plus Beaux Rivages et Sommets : 32 randonnées.
- A la découverte de la Corse Pas à Pas : 52 itinéraires pas à pas.
- A la découverte de la Corse historique : 30 balades et randonnées accompagnées pour les "juniors".

Corse des sommets - Alain Gauthier & I Giranduloni

Corse des sommets - Alain Gauthier & I Giranduloni : un livre de courses sur les sommets de plus de 2000 m avec 117 sommets décrits en 42 randonnées par 6 copains qui ont systématiquement atteint les sommets en question. Beaucoup de ces sommets offrent des randonnées intéressantes et peu connues.

Topo Escalade-Rando-Canyon Bavedda - JL. Fenouil & JP. Quilici

Topo Escalade-Rando-Canyon Bavedda de Jean-Louis Fenouil et Jean-Paul Quilici : Escalade Bavedda, aiguilles entre ciel et torrents : grimpe - rando - canyon, voici le titre de ce nouvel ouvrage sur Bavella, accouché par deux des plus fins connaisseurs du massif comme la somme de tout ce qu'il y a à connaître sur la région dans le domaine des activités nature ! 340 voies d'escalade sur 20 secteurs (dont 40 voies nouvelles), 26 randonnées, 4 canyons, 70 aquarelles de Jean-Louis Fenouil, 80 histoires et anecdotes, 130 photos, 6 cartes... Ces chiffres donnent bien l'idée que ce "topo" tranche avec les précédents en matière d'accumulation d'informations, de style (aquarelles, anecdotes, ...) et de qualité. Le travail très documenté des deux compères fait de cet ouvrage la nouvelle bible des aficionados du massif (après "Corse sauvage" bien sûr !) et, dans le même temps, est à même d'attirer de nouveaux pratiquants tant ce secteur d'aventures est mis en valeurs par les nombreuses anecdotes qui sont relatées et les aquarelles de Jean-Louis qui nous changent agréablement des descriptions d'itinéraires de voies d'escalade sur photos ou schémas...
Paru en septembre 2010 aux Editions VTOPO.

Corse insolite - C. Pujos

Corse insolite - Charles Pujos : encore un magnifique ouvrage de Charles Pujos que l'on n'a plus besoin de présenter comme explorateur infatigable de la Corse et comme découvreur de sites et itinéraires complètement originaux et en dehors des sentiers battus. Ce beau livre fait découvir tout un ensemble de trésors curieux et peu connus à travers la région, depuis l'ours de Tana di l'Orsu à l'aiguille de la Spusata, en passant par les "Mains d'or" du Monte d'Oru, etc... Charles a vraiment l'art d'entraîner les amoureux de la Corse dans des coins extraordinaires et peu fréquentés, et tout cela à travers une description elliptique des accès et des parcours, des variantes, ... qui ne peuvent qu'enchanter ceux qui ont tendance à aimer la découverte et l'exploration. Je ne peux que recommander ce magnifique ouvrage, d'autant que le site "Corse sauvage" y est plusieurs fois cité et mis en avant par l'auteur !

Corse, les plus beaux treks - Charles Pujos

Corse, les plus beaux treks - Charles Pujos : le dernier ouvrage de cet auteur prolifique sur les sujets touchant la Corse profonde. Il décrit un ensemble de circuits de trekking, en détaillant les plus beaux parmi les quatre grandes catégories corses : le GR 20, les Mare e Mare et Mare e Monti, les boucles et traversées originales et enfin une "haute route Corse", version insulaire de la haute route pyrénéenne. Cela donne 20 itinéraires et 150 étapes, résultats de vingt ans de repérages, tous les sentiers et toutes les étapes décrites ayant été parcourus par Charles, souvent à plusieurs reprises. Pour chaque trek, on trouvera un descriptif précis de l'itinéraire, étape par étape, une carte schématique, des informations détaillées sur le balisage, la durée, le dénivelé, la difficulté, les références des cartes existantes sur le secteur et les hébergements par étape.

Randonnées pour tous en Corse - Charles Pujos

Randonnées pour tous en Corse - Charles Pujos : petit guide broché de 2003 pour des randonnées de la journée en Corse. Soit en montagne, vers des cascades et des lacs, sur de grands sommets, dans des gorges, ou encore le long de canyons secrets, soit dans des randonnées littorales, près du Lion de Roccapina, au-dessus du golfe de Porto, dans le désert des Agriates, ou encore sur le Cap Corse qui reste l'un des sites les mieux préservés.

Guide des Merveilles de la Nature - Corse - F. Roger & F. Milochau

Guide des Merveilles de la Nature en Corse - Frédéric Roger & Fabrice Milochau : ce guide vous fait découvrir les merveilles de la nature corse, ... roches, tafoni, lacs, pozzines, cascades, gorges ou plages paradisiaques, à travers des randonnées accessibles à tous. Beaucoup d'informations annexes à la randonnée (formation des sites, localisation, histoire des lieux, etc... Malheureusement, évidemment, on y retrouve les lieux communs des beaux sites corses ! Mais cela est fait d'une telle manière qu'on a l'impression d'apprendre encore quelque chose sur ces sites tant vantés et décrits...

La Corse des montagnes- Charles Pujos

La Corse des Montagnes - Charles Pujos : un complément récent (2005) à l'ouvrage précédent complétant la randonnée en Corse, avec des photos grandioses et un choix de courses offrant aussi au promeneur curieux des secrets bien gardés et des images clandestines.

Corse, paradis de la randonnée - Denis Allemand/Martial Lacroix - 2004

Corse, paradis de la randonnée par Denis Allemand et Martial Lacroix aux éditions DCL : une sélection de 45 balades familiales et de 5 randos hivernales de niveaux assez faciles et en toutes régions de l'île réalisée par deux grimpeurs. Un peu décevant pour le randonneur sportif, car il devient difficile de sortir des randonnées originales à ce niveau (facile, donc impliquant sentier ou orientation simple), ce livre comporte tout de même quelques sorties originales dont les courses hivernales. De magnifiques illustrations en général et des commentaires assez complets sur l'environnement de chacune des courses !

PNRC - 120 randonnées et balades - A. Gauthier

PNRC - 120 randonnées et balades - Alain. Gauthier : un excellent petit guide du Parc Régional avec 52 randonnées principales et de nombreuses variantes, présentées par l'un des meilleurs connaisseurs de la Corse profonde, le géologue - randonneur Alain Gauthier. Présentation très pratique et détaillée, cartes des itinéraires, photos magnifiques, format permettant de l'emporter aisément, parcours plutôt peu connus et en dehors des itinéraires habituellement présentés par les guides sur la Corse, introduction complète sur les particularités de la randonnée insulaire,... tels sont les avantages de cet ouvrage à déguster sans modération !

Sentiers de Corse - Laurent Chabot

Sentiers de Corse par Laurent Chabot chez Edisud: un guide de 43 randonnées pédestres en Corse sur 9 secteurs de l'île. Très classique, très complet, très détaillé, avec beaucoup de commentaires sur le patrimoine et la culture.

Tours genoises Haute Corse - PNRC

Tours genoises Haute Corse par le PNRC : un guide des tours génoises en Haute Corse comportant 50 balades familiales permettant de les visiter. Des randonnées originales avec un objectif culturel et un guide très détaillé, très complet et très intéressant.

Tours genoises Corse du Sud - PNRC

Tours genoises Corse du Sud par le PNRC : un guide des tours génoises en Corse du Sud comportant 40 balades familiales permettant de les visiter. Des randonnées originales avec un objectif culturel et un guide très détaillé, très complet et très intéressant.

Les plus belles randonnées de Corse - Charles Pujos

Les plus belles randonnées de Corse - Charles Pujos : un ouvrage magnifique et diversifié (littoral, cascades, lacs, sommets, ravins, canyons) sur la randonnée en Corse, avec un ensemble de randonnées classiques abordées sous l'angle de la curiosité, mais aussi tout un ensemble de randonnées originales et peu connues, avec des infos que l'on trouve en lisant entre les lignes et que l'on complète par de l'imagination et de la recherche.

Corse des sommets - Alain Gauthier/I Girulandoni

Guide des sommets corses par Alain Gauthier et I Girulandoni avec le PNRC: un guide des sommets corses et de leurs ascensions décrivant 42 randonnées comportant l'ascension d'un sommet corse de plus de 2000 m. Alain Gauthier est un géologue spécialiste de l'île, tandis que I Girulandoni est le nom d'un groupe de randonneurs corses qui s'est donné pour objectif de faire l'ascension de tous les sommets importants de la Corse.

Guide PNRC Monte d'Oru - Uriente

Guide PNRC Monte d'Oru - Uriente par le PNRC (Alain Gauthier) : un guide complet sportif sur les massifs du Monte d'Oru et de l'Uriente comportant des descriptions de randonnée et de courses sportives. Accompagnement culturel complet (géographie, géologie, faune, flore), beaucoup de courses originales, et, comme toujours avec Alain Gauthier, respect d'une toponymie corse stricte (Merci Alain !).

Guide PNRC Monte Rinosu

Guide PNRC Monte Rinosu par le PNRC (Alain Gauthier) : un guide complet sportif sur le massif du Monte Rinosu comportant des descriptions de randonnée et de courses sportives. Accompagnement culturel complet (géographie, géologie, faune, flore), beaucoup de courses originales, et, comme toujours avec Alain Gauthier, respect d'une toponymie corse stricte (Merci Alain !).

Guide PNRC Tavignanu-Restonica

Guide PNRC Tavignanu - Restonica par le PNRC (Alain Gauthier) : un guide complet sportif sur les vallées du Tavignanu et de la Restonica comportant des descriptions de randonnée et de courses sportives. Accompagnement culturel complet (géographie, géologie, faune, flore), beaucoup de courses originales, et, comme toujours avec Alain Gauthier, respect d'une toponymie corse stricte (Merci Alain !).

Guide IGN Coscionu-Bavedda

Guide PNRC Coscionu - Bavedda par le PNRC (Alain Gauthier et Jean-Paul Quilici) : un guide complet sportif sur les régions Coscionu et Bavella comportant des descriptions de randonnées et de courses sportives. Pas mal d'accompagnement culturel et quelques perles originales.

Guide vert IGN 1995

Guide IGN 1995 par l'IGN : un guide complet sur la Corse sportive comportant des descriptions de courses et randonnées par région. Une présentation très intéressante à la fois par région et par activité sportive. Ce guide a été une révolution en 1995, en renouvelant le style de description des activités nature en Corse, limité à de simples parcours archi-rabâchées. Il abordait l'escalade (seuls quelques topos très localisés existaient), le canyoning (rien n'existait), la randonnée d'exploration avec des variantes pour les curieux, le VTT, le kayak de mer, la randonnée équestre, le parapente, le ski de rando, ... Bref une mine de nouvelles infos et ma bible pendant des années ensuite !

Montagnes de la Corse - Quilici/Thibaudeau

Montagnes de la Corse par Quilici/Thibaudeau/Pennequin : un livre de randonnée sur les sommets corses réalisé par des spécialistes avec beaucoup de courses de type ravinisme, mais aussi de la randonnée classique.

Montagne Corse - CRDP

Montagne Corse par le Centre Régional de Documentation de Corse : un guide de découverte du milieu naturel de la montagne insulaire avec sa diversité de paysages, des éléments de météorologie, des données géologiques et des informations sur la flore et la faune.

Les ponts de Corse - Jean-Marie Homet

Les ponts de Corse par Jean-Marie Homet chez La marge Edition : un ouvrage original sur les ponts en Corse comportant des descriptions des 3 types de ponts insulaires (génois, à piles et d'ingénieurs) qui peuvent être aisément pris comme buts de courses et randonnées dans les régions où ces ponts sont localisés.

La Corse, les 100 plus belles - Agresti/Quilici

La Corse, les 100 plus belles de Henri Agresti et Ghjuvan-Paulu Quilici: dans la collection de Gaston Rébuffat, un ouvrage magnifique sur les montagnes corses intégrant, entre autres, la présentation de randonnées très intéressantes. Ce livre, épuisé depuis longtemps, est très recherché par les fans de Corse.

Guide des Montagnes Corses - Fabrikant - 1993

Guide des Montagnes corses de Michel Fabrikant: devenu la Bible de la randonnée corse après sa sortie, en deux tomes initialement, synthétisant plus de 20 ans d'exploration en Corse. Dans sa version de l'édition Didier Richard de 1993, ce guide est limité aux seules randonnées et abandonne les nombreuses descriptions d'escalades intégrées dans les éditions précédentes. La dernière édition en cours doit dater de 1998...