Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Punta di a SpusataVoici une maison forestière bien peu fréquentée, comme toute cette région d'ailleurs !
Pourtant, un très bon sentier mène depuis Murzo à cette maison forestière en traversant la magnifique forêt de Libio sous la surveillance de la légendaire montagne locale, la Punta di a Spusata...

La maison forestière de Libio


À cheval entre les vallées du Cruzini et du Liamone, la forêt de Libio couvre plusieurs milliers d'hectares, qu'aucune route ou presque ne vient visiter. Sa desserte, maintes fois envisagée, s'est jusqu'à présent limitée à la construction d'une route de ceinture (taillée dans la rocaille - à des fins prétendument forestières ! -, entre Murzo et Rosazia), d'un tronçon de piste (interrompu au bout de quelques centaines de mètres, lorsque la dureté du granite eut raison des bulldozers qui avaient entrepris de l'attaquer) et enfin d'un layon abrupt que parviennent parfois à grimper certains véhicules tout terrain…
Ainsi, ce massif forestier est-il resté le plus enclavé de l'île et a été peu touché, en particulier, par les deux grandes périodes d'équipement qu'a connues la forêt corse au cours de son histoire :
- la première, lors du règne du prince président Bonaparte (à la suite des fameux accords Blondel, réglant la question foncière et les litiges entre Etat et communes) ;
- la seconde, beaucoup plus récente, lorsque la manne des crédits européens fut l'occasion de caresser une dernière fois – sans grand succès finalement – le rêve d'une filière-bois régénérée…
Plusieurs sentiers escaladent en revanche le secteur, à l'assaut d'un versant qui remonte jusqu'au sommet du Monte Cervellu, fabuleux belvédère sur le golfe du Liamone et sur bien des montagnes de la chaîne centrale (du Monte d'Oro au Monte Cinto). Ils convergent non loin d'une maison forestière dissimulée en pleine montagne, qui devait autrefois servir de refuge ou de poste de guet dans le cadre de la prévention des incendies. Un lieu anachronique, sauvage et très peu visité…

Itinéraire de la Maison Forestière de Libio

Itinéraire de la MF de Libio

La légende de la Spusata (l’épouse)


Plusieurs légendes corses ont cours à propos de femmes de mauvaise réputation, pétrifiées à cause de leur avarice et accréditant l'idée que la générosité corse est une vertu avant tout masculine ! En Haute-Corse, on connaît les malheurs de la paysanne de Barrettali (lire par ailleurs) ; mais son histoire connaît deux versions voisines dans les montagnes du Sud : l'une du côté de Tasso, dans la vallée du Taravo (un lieu maudit, "u Scuntumatu", y fut le cimetière d'une fille de Guitera, fiancée à un jeune homme de Sampolo) ; l'autre, sur les hauteurs de Murzo, raconte la même chose : une veuve y vivait avec sa fille dont la beauté attira un seigneur qui, aussitôt fou d'amour, lui proposa de se marier. Se voyant mal arriver les mains vides dans sa nouvelle et riche demeure, celle-ci obligea sa mère à se défaire de tous ses biens. Le jour des noces, elle se rendit toutefois compte qu'il lui manquait un racloir de pétrin, qu'elle retourna aussitôt chercher. Sa mère, indignée par tant de mesquinerie, réclama une punition divine qui se matérialisa aussitôt par un terrifiant orage, pétrifiant la fille et son cheval à l’emplacement de la tête rocheuse qui porte aujourd’hui son nom…

Le sentier s'élève en larges lacets au-dessus de la route et prend rapidement de la hauteur. Large et habituellement en excellent état, il est utilisé pour rejoindre un captage communal installé en pleine montagne. Lorsque l'on sort du maquis qui orne la première partie de l'ascension, on notera sur la gauche un rognon rocheux, coté 906m et surmonté de ruines surprenantes, vestiges d'anciennes fortifications.
Plus haut, le chemin se fond dans un paysage de plus en plus rocheux et forestier, décoré de pins laricios dont certains troncs, curieusement calcinés, commémorent un incendie récent, né durant l'été 2003 au voisinage du village de Murzo. Au voisinage de la punta di Curiccia, on pourra s'écarter sur la droite du chemin et rejoindre un point de vue surveillant l'envers de la crête et de la tête de la Spusata, montagne légendaire de la vallée du Liamone (voir encadré). Ce belvédère souligne le caractère sauvage du secteur, dont la vigueur et la couleur des chaos et des affleurements granitiques ne sont pas sans rappeler d'autres montagnes plus célèbres (par exemple Bavella).
L'itinéraire se met enfin à emprunter un large et ancien layon d'exploitation, orné par endroits de quelques très beaux sapins ; il rejoint pour finir le second chemin d'accès à la maison forestière, en provenance cette fois du village de Guagno-les-Bains et qui peut donc constituer une variante de retour, moyennant une courte manœuvre de véhicules (magnifique sentier, là encore, où subsistent quelques marques défraîchies d'un ancien balisage orange). Une source (aménagée mais généralement tarie) et deux lacets, non reportés sur IGN, précèdent l'arrivée à la maison forestière, qui se révèle discrètement sur la droite du sentier.

Punta di a Spusata

Punta di a Spusata

Accès : depuis Vico (à 28km à l'est de Cargèse), gagner Murzo et s'arrêter 1,5km après le panneau de sortie de ce deuxième village, au niveau du discret ponceau de Tévé (456m).

Difficulté : ascension longue mais empruntant un très bon sentier.

Durée : boucle de 8h.

Dénivelée : 1000m.

Carte : IGN Top 25 Vico.Cargèse 4151 OT (plis B9/B11).

A savoir : hébergement possible à l’auberge des Deux Sorru, situé entre Murzo et Guagno-les-Bains ; bâtisse et confort (tél. 04 95 28 35 14). Plus loin dans la vallée, au village de Guagno, accueil plus rustique (en dortoir) dans le gîte d'étape communal (tél. 04 95 28 33 47), avec à proximité les commodités du restaurant de cuisine traditionnelle Colonna (tél. 04 95 28 31 34) et d'un snack-bar situé près de l’église.


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.