Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Bavedda - Pulischellu - 09/2014 :

Vasque du saut de départ Mêmes superlatifs pour ce ravin/canyon que pour son jumeau le Purcaraccia, mais dans un cadre naturel complètement opposé, boyau sous verdure contre couloir rocheux dégagé !
On peut en éviter la partie fréquentée en remontant plus haut jusqu'à la cascade à 800m, mais le terrain est moins ludique. Là encore, l'activité qu'on y pratique est bien celle de la balade aquatique, encore plus qu'au Purcaraccia, puisque les obstacles sont faciles et contournables et que la corde n'y est absolument pas nécessaire...

Grande cascade du Pulisceddu (800m)

Cascade du Pulischellu à 800m

Vasque du saut de départ

Vasque du saut de départ

Parking du Pulischellu et D268 : le départ du sentier du Pulischellu • Accès : Via Solenzara et la D268 qui monte au col. Après Bocca di Larone, traverser le pont du Purcaraccia, puis s'arrêter au grand parking après la traversée du pont suivant du Pulischellu. Un sentier démarre du parking et remonte le torrent par la RD, souvent à plus de 10 à 15m au-dessus du torrent. Le plus intéressant à faire est de remonter (1h environ) jusqu'au-dessus d'un grand ressaut, surplombant d'une dizaine de mètres une énorme vasque vert émeraude et adossé à un toboggan sur sa gauche en descendant, et de commencer la descente par le saut ou letogoggan. Au-dessus de ce départ, il n'y a plus que quelques vasques et de la marche jusqu'à la grande cascade à 800m d'altitude qui marque le "crux" du ravin pour aller à Bocca di Santu, Bocca di Maru ou faire le Giru di Vangoni (Cf. article Ravin du Pulischellu).

• Retour : Au pont (0mn).

• Descente : 1h à 1h30 directement dans le torrent avec sauts et toboggans.

• Intérêt : En été, c'est pourri de monde, avec des groupes braillards remontant jusqu'au ressaut indiqué, car le Pulischellu est devenu le must du "patauging" en Corse (patauging = pratique de la baignade en vasque le plus près possible de la voiture). Au-dessus plus personne, mais cela devient du ravinisme. Un ravin fantastique, complètement recouvert par un toit végétal exubérant, une ambiance de "Monde Perdu" quand il n'y a personne : c'est un des plus beaux ravins de Corse, avec son alter ego, le Purcaraccia, à 500m de là qui est son anti-thèse (pas de végétation). Il n'a été exploré que vers la fin des années 1970 en approche d'escalades, puis en ravinisme. Malheureusement désormais soumis à la mode des vasques proches de la route en Corse ! Attention au torticolis en essayant d'apercevoir les grimpeurs sur le Dos d'Eléphant à Punta di U Corbu ou d'entrevoir Punta Pulischellu à travers les branches d'arbre.

A faire absolument en ravinisme et en boucle avec son frère le Purcaraccia (Giru di Vangoni).

Petit bief du Pulischellu
Saut de départ du Pulischellu

Carte des ravins du Pulischellu et de la Purcaraccia avec les traces du "Giru di Vangoni" et les accès aux deux canyonings aux extrémités Consultez la carte ci-contre pour plus de détails sur la remontée du Pulischellu et des compléments sur le "Giru di Vangoni".


Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.