Corse sauvage

Activités nature en Corse

Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Vue de la Punta Chantata (1091m ?) et du couloir depuis le bas des dallesDifficile de savoir si cette course est localisée en Cagne puisque certains locaux assurent que ce n'est plus le massif de Cagna ! De toute manière, c'est bien le début de la traversée Est-Ouest de ce massif, en démarrant vers Bocca di Bacinu et en terminant à Giannucciu ou Naseu...
Voici, par là même, un parcours surprenant puisque l'itinéraire de "crête" présenté comporte le seul franchissement de ravin connu en Cagna (ravin de Ferula ou Punta Chantata ?), puis un superbe dédale labyrinthique sur cette longue arête, reliant le col de Ferula au col de Morello, qui sépare deux zones de vallons désertiques aux approches Nord des hameaux de Vignalella et Bitalza. Encore une fois, le randonneur habitué aux sentiers confortables d'autres massifs sera sans doute "désorienté" par cette trace simplement signalée par des cairns intermittents et propice à plusieurs variantes toutes aussi déroutantes... Mais quel panorama !

La région : Cagna et Grand Sud

Chaos de boules en Cagna

Chaos de boules en Cagna

Bergeries de Bitalza

Bergeries de Bitalza

Cette partie intègre le dernier massif montagneux le plus Sud de la Corse, la Cagna, et toutes les micro-régions au Sud de la ligne Sartène-Porto Vecchio. C'est la partie de l'île possédant les reliefs les plus bas et les plus doux et, en conséquence, elle n'est pas très pourvue en randonnées montagne : seule la Cagna y fait exception et les randonnées présentées sur ce site ont été choisies dans cette région. La Cagna constitue le dernier massif insulaire et domine Sartène au N et Figari au S. Il est resté préservé du GR20 qui a renoncé à le parcourir pour cause de décalage avec l'échine centrale de partage des eaux de la Corse. Et pourtant, Double oriu di Grussettuc'est un massif étonnant et surprenant d'originalité par rapport au reste de la montagne corse. Beaucoup plus aride que les autres massifs, il présente une sorte de dénuement spécifique accentué par la désagrégation rocheuse du granit en chaos de boules empilées se déversant comme de la lave dans les couloirs déboisés et la sécheresse de la végétation plus maigrement boisé, sauf exceptions spectaculaires. Les constructions locales sont aussi originales, car la région présente plusieurs sites magnifiques de bergeries - résidences secondaires, comme à Bavella mais avec des bergeries beaucoup plus belles (Bitalza, Naseu) et des abris sous roches que même Ushuïa est allé visiter (celui de Chera).

Crête de Compolelli (06/2009) :

Sur le sentier végétal (pris au flash !) du col de Ferula

Sentier de Ferula

Col de Ferula (805m) : la bergerie

Col de Ferula

Depuis le col de Ferula : Punta Chantata à droite et paroi de Ferula à gauche

Ferula et Punta Chantata

Vue de la Punta Chantata (1091m ?) et du couloir depuis le bas des dalles

Ferula et son ravin

Le couloir montant à la crête de Compolelli : beau couloir raide en éboulis

Couloir de Ferula

1er muret-enclos de pierres : passage du versant SE au versant NW

Premier muret-enclos

La trace cairnée en versant NW entre 1er et 2ème muret-enclos

Cairns de la crête

Dans la partie centrale en versant NW de la crête de Compolelli : le 2ème muret-enclos

Deuxième muret-enclos

En versant NW de la crête de Compolelli : arrivée au 3ème muret-enclos

Troisième muret-enclos

Partie initiale vers la variante Arjetu : vue vers le col d'Arjetu

Vers Arjetu

Sur la variante Compolelli, la crête en se retournant vers le N

Vers Morello

Paysage typique de la crête de Compolelli

Crête de Compolelli

• Accès : En voiture par la route D59 du col de Bacinu sur son versant Sud. La fontaine sur la route du col de Bacinu (en contrebas du départ du sentier de la crête de Compolelli) S'arrêter 700m avant le col, à l'entrée d'une piste secondaire permettant l'accès à un réservoir et une fontaine, quelques mètres sous la route (754m). Parking aisé pour deux ou trois voitures.

• Dénivelé : Environ 5km de crête avec 600m environ de dénivellation positive et 250m de dénivellation négative (entre 754m et 1299m) pour les deux variantes des cols de Morello ou d'Arjetu.

• Itinéraire : Le départ du sentier est totalement dissimulé dans la végétation d'une faille du bord W de la D59, pratiquement en face du départ de la piste. Le sentier est très végétal au départ et devient vite une sorte de tunnel de verdure qui emmène rapidement à Bocca di Ferula et ses bergeries et murets (805m - 20mn). Au col, plutôt que de prendre le sentier plein W qui contourne le petit massif de Ferula et la Punta Chantata, longer les dalles constituant la crête S du col et y prendre pied dès que possible pour les gravir en obliquant plein S vers un étroit couloir vertical bien visible à gauche (E) de la pointe et de ses belles dalles granitiques. Brèche d'arrivée du couloir de Ferula Le couloir est très raide sur environ 200m de dénivelé mais largement praticable (arbrisseaux facilitant la montée en son milieu) pour accèder à une petite brèche à son sommet (1060m - 1h15).
Une trace cairnée démarre en ligne de niveau en versant E et amène à un premier muret sur la crête, puis poursuit en versant W jusqu'à un deuxième muret (1070m - 1h45). A cet endroit, evitez, Sur cette vue, le couloir à remonter est évident juste en face... comme cela m'est arrivé, d'errer pendant deux heures à la recherche de la suite de la trace en ligne de niveau en versant W ou E : en fait, ici, la trace poursuit tout droit, en montée dans un couloir abrupt encombré de blocs, et permet d'accèder à la crête sommitale vers 1150m. Elle continue de zigzaguer entre les deux versants et parvient à une troisième (ou quatrième ?) traversée de muret amenant à nouveau en versant E (1150m - 2h10).

Deux variantes possibles à cet endroit :

  • Vers Bocca d'Arjetu, par une trace très mal démaquisée en restant en ligne de niveau en versant E vers 1150m d'altitude et en traversant plusieurs lignes de broussailles un peu ardues : la trace conduit à un replat herbeux (sans doute un pacage) sur l'arête SE de Punta di Compolelli et se transforme en trace cairnée de descente sur la gauche de cette arête jusqu'au col (1065m - 3h40).
Arrivée au replat de l'arête SE de Punta di Compolelli sur le parcours Arjetu

Replat vers Arjetu

Descente directe sur le col d'Arjetu depuis le replat herbeux

Vers Bocca d'Arjetu

  • Vers le col de Morello, par des cairns discontinus en restant sur le fil de la crête, avec des contournements de chaos rocheux au départ puis une belle trace cairnée : la trace passe pratiquement au sommet de Punta di Compolelli (1299m) puis redescend abruptement sur le col (1230m - 3h15).
Sur la variante crête de Compolelli avec vue vers Bitalza et Capellucciu/Capellu

Punta di Compolelli

Au col de Morello, le Capellu

Col de Morello

• Retour : Par le même chemin en 3h à 3h30 pour les deux variantes, si on fait cette crête en aller-retour. La variante Bocca d'Arjetu peut se continuer vers Bitalza en retrouvant le sentier des bergeries de l'autre côté de ce col (20mn). La variante col de Morello se poursuit naturellement pour la traversée de la Cagne par Bocca di Funtanella (sentier en 30mn), puis Malpaseu ou Apaseu avec les lignes de cairns correspondantes.

• Intérêt : C'est normalement un parcours de traversée, avec sa partie en crête adoptant les originalités de la Cagna (boules de blocs, chaos rocheux, dédales entre les versants, lignes de cairns, orientation délicate,...) et sa partie en dalles et ravin depuis le col de Ferula, complètement inhabituelle dans cette région.
Punta Furcuta aux abords du col de Morello Comme tous les parcours de crêtes, le panorama y est magique, sur Cagne Nord et Sud, et, avec un peu de chance, vous aurez les nuages d'un côté ou de l'autre qui vous crééront une atmosphère fééerique ! S'il est préférable de l'intégrer dans une traversée complète de la Cagne, du genre Cartalavonu - Giannucciu, il est possible aussi de réaliser cet itinéraire en aller-retour comme je l'ai parcouru la première fois depuis la fontaine avant le col de Bacinu en environ 7 à 8h.
Bien entendu, comme tout itinéraire en Cagne, il faut être préparé à un sérieux combat pour l'orientation et la recherche de la trace et la capacité à se contrôler et à rester calme est un atout majeur, surtout dans la variante Arjetu où le maquis, contrairement à ses habitudes en Cagne, est plutôt épineux et ardu...

Carte de la région Est de la Cagne avec le parcours de la crête de Compolelli entre le col de Bacinu et les cols de Funtanella et Arjetu Ci-contre, la carte de cet itinéraire avec la région Est de la Cagna et le tracé du paroours avec les deux variantes décrites ci-dessus ainsi que les parcours complémentaires Morello - Funtanella et Morello - Arjetu.
Pour ceux qui sont intéressés par plus de détails encore, lire le compte-rendu d'un parcours de cet itinéraire sur cet article du Blog.

Diaporama "Crête de Compolelli"


Commentaires   

PhE
#3 PhE 01-02-2011 16:51
Pour information, la semaine dernière, la neige était tombée jusqu'à moins de 250m d'altitude sur la Corse du Sud (chutes du 21/01/2011) : j'ai randonné dans la neige à Bavella et dans le Haut Cavu le WE du 22 et 23 janvier et la Cagna était complètement enneigée. :-?

Actuellement, la neige a bien fondu mais elle reste encore en altitude et traverser la Cagne avec de la neige nécessite quelques précautions... :-*
PhE
#2 PhE 01-02-2011 15:46
Citation en provenance du commentaire précédent de mathieu :
recherche informations sur la montagne de cagna pour une traversée intégrale de bavella à sartène ainsi que les hébergements de proximité ouverts en février


C'est sans doute le site sur lequel vous trouverez le plus d'informations détaillées écrites sur la Cagna, en n'oubliant pas de lire les articles du Blog qui y font aussi mention :


En ce qui concerne les hébergements, préparez-vous à bivouaquer si vous voulez réaliser une traversée en restant en hauteur sans redescendre dans les hameaux. Sinon, je ne peux que vous conseiller de regarder ce qui existe en gîtes, chambres d'hôtes, campings et hôtels dans la région (Pianottoli, Monacia d'Aullène, Giannucciu, Vignalella, Vacca, Piscia, Vallicelu, San Gavinu, Figari, Sotta, Pughjale, ...). Pour le bivouac : tente ou abri sous roche (Apaseu et plaine d'Uovacce), quelques sources (Apaseu, Funtanella, Uovacce, ...) et nombreux ruisselets en altitude en toutes saisons.
Guide spécialisé sur la Cagna à Giannucciu : Jean-Jacques LUCCHINI - 06 11 89 60 57.
mathieu
#1 mathieu 01-02-2011 08:07
recherche informations sur la montagne de cagna pour une traversée intégrale de bavella à sartène ainsi que les hébergements de proximité ouverts en février.Merci de vos renseignements .Votre pays est si attachant même l'hiver.
meilleures salutations

Ajouter un Commentaire

Mode d'emploi des commentaires Corse sauvageIl est nécessaire d'être enregistré pour pouvoir modifier ou supprimer ses propres commentaires déjà publiés.
Les visiteurs non identifiés n'ont pas accès à certaines fonctions des commentaires (insertion vidéos, wikipedia, textes privés, ...).
Cliquer sur l'icône à gauche pour le Mode d'Emploi des commentaires.