Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Les canyons

La cascade de 40m du Vivaggiu en CagnaCertains ne peuvent imaginer faire du canyonisme ailleurs que dans ce pays en été : imaginez des canyons au niveau de la mer (Dardu), un maximum de canyons majeurs entre 500 et 800m d'altitude (Purcaraccia, Vacca, Richiusa, ...), des températures de l'air au-dessus de 30° C, de l'eau vers 19° C, peu de nuages, peu de monde en général (d'après ce que j'ai compris des canyons alpins/pyrénéens, les canyons corses ne sont pas fréquentés !), tout cela de juin à septembre ...
Pourquoi aller en faire ailleurs ? Certains diront : pour changer ... mais je me demande s'ils ont vraiment raison. Je ne suis pas un vrai canyoniste(eur).

Un site majeur pour les canyons corses : Corsecanyon.com

 

La cascade de Piscia di Ghjalgu : deux canyoneurs venant de rappeler leur corde

Cascade avec rappel de Piscia di Ghjalgu

Le canyoning, c'est avec de l'eau !


La principale spécificité du canyon par rapport à des descentes de gorges à sec ou de montagne, c'est l'EAU ! Les canyons arrosés, les cascades importantes, les biefs avec du courant, les siphons, le drossage sur les parois, ... tout cela est entièrement nouveau pour un montagnard. Et demande des techniques spécifiques dont l'apprentissage est facilité par des stages, des sorties encadrées (clubs, professionnels), des descentes avec des canyonistes expérimentés et de l'entraînement. En Corse, et uniquement pendant l'été, il n'est pas forcément nécessaire d'être expérimenté dans ces différentes techniques pour parcourir les canyons que nous avons descendus : en effet, c'est l'étiage en été et l'ensemble de ces canyons sont avec faibles débits ; certains sont même souvent secs (Dardu, Vivaggiu) ! Vous pouvez donc les essayer, aux conditions de bien vérifier que les canyons coulent peu et de faire comme nous : jamais de toboggans directs sauf très évident (Richiusa), surtout sans casque, jamais de sauts sans avoir sondé la vasque de réception et aucun rappel sous cascade arrosée. A fortiori, bien sûr, ne pas aller faire ces mêmes canyons à une autre époque (ou seulement en prenant beaucoup de précautions)

Définition de l'activité :

Les courses classées dans cette catégorie sont celles qui ne répondent pas aux critères précédents indiqués pour les balades aquatiques, c'est à dire les descentes dont les caractéristiques comportent l'une ou l'autre des suivantes :
• Rappels obligatoires, sauts ou toboggans délicats obligatoires, cascades très arrosées ou débit nécessitant de l'expérience du courant
• Equipement technique de descente nécessaire : cordes, baudriers, casques, matériel de rappel, ...
• Des horaires de descente supérieurs à 3 heures pouvant entraîner des risques d'épuisement par la durée et/ou le froid à supporter
• Des échappatoires délicats ou impossibles par endroit

Les descentes de ce type sont donc plus techniques que les balades aquatiques, nécessitent au minimum la connaissance des techniques de rappel adaptées aux cascades arrosées (rappel débrayable), surtout pour des groupes, un équipement minimum, un entraînement sportif minimum et comporte un certain engagement. Pour bien se pénétrer des risques de l'activité, il est conseillé de relire l'avertissement de sécurité en début d'article et le manuel de la FFME.

Rappel dans le canyon du Vivaghju

Rappel dans le Vivaghju

Articles canyons : la présentation de ces descentes est donnée dans le sens des aiguilles d'une montre, en partant du Cap Corse (deux canyons connus de ce côté + 1 ouvert début 2005 par Franck Jourdan, Olivier Letoucq - décédé depuis - & Cie), puis en descendant vers le Sud par l'Est et en remontant vers le Nord par l'Ouest jusqu'à la Balagne. Cet ordre de présentation est utilisée de la même manière que pour les balades aquatiques

Un problème majeur pour le canyoning :
c'est quand on n'aime pas l'eau (surtout froide), les sauts et les toboggans !

Canyon du Vivaghju

Cagna - 06/2011 :

Cascade et vasque du 3ème rappel d'arrivée avant la marche de retour en ruisseau Encore une agréable surprise avec ce canyon méconnu, au fond d'une région complétement désertée par tous les randonneurs ou grimpeurs...
Une superbe descente d'environ 2 heures avec trois rappels minimum, dont l'un permet de franchir une magnifique cascade de 40m, et des passages variés : son seul inconvénient, c'est qu'en été le torrent peut être de très faible débit et le canyoning oblige alors à traverser des mares un tant soit peu croupies... Mais quand il a de l'eau, ce canyon mérite bien le détour !

Canyon du Baraci

Valincu - Sartenais - 08/2001 :

Départ du toboggan/rappel du BaraciTrès beau et long canyon, bien connu malgré sa localisation dans un coin pas très fréquenté !
Il peut se faire en deux versions, la version d'origine longue de plus de 3 heures et une version courte depuis que des moniteurs locaux ont équipé le retour d'un parcours amont permettant un parcours ludique et sympathique...

Canyon de la Richiusa

Gravona - 08/1997 :

Bief de sortie de la RichiusaPremier canyon ouvert dans l'île par des Corses, des locaux de Bocognano, cette petite merveille de clue de la Richiusa réserve en une heure un condensé spectaculaire de tout ce que comporte la pratique du canyoning, avec un enchaînement continu époustouflant d'une suite de passages de toute beauté !
Attention à plusieurs points : 1°) le canyon est TRES dangereux en cas d'orage en amont, 2°) il est fréquenté pendant toute la période estivale 3°) l'eau y est toujours très froide...

Canyon du Dardu

Porto - Piana - 08/2002 :

Rappels de départLe canyon le plus original de toute l'île de par son arrivée DANS la mer...
En dehors de son aspect esthétique dans l'environnement bien connu d'E Calenche de Piana, c'est un canyon très technique avec de nombreux rappels variés, des sauts et des toboggans à bien maîtriser et un débit aquatique faible en été qui invite à le pratiquer plutôt au printemps.