Rappel Identification

Ne pas oublier de s'inscrire sur le site et/ou de s'identifier !

On peut le faire soit par le biais du Méga Menu Accueil, soit directement via l'article Connexion article.
Ce processus est nécessaire pour ceux qui souhaitent pouvoir intervenir sur leurs commentaires et accéder à des informations réservées aux initiés...

Randonnée en Sud-Est Corse

Pins foudroyés et ressauts rocheux des environs de TovaCette partie de la Corse, pour la randonnée et l'ensemble des activités montagne en général, est bien évidemment complètement dominée par le site de Bavedda qui constitue le joyau de la montagne insulaire : le reste paraît accessoire par rapport à la merveille que constitue cette région. "Les aiguilles de Bavella sont un des plus beaux joyaux du monde minéral" dixit Nicolas Hulot et leur renommée a dépassé depuis longtemps les limites de l'île. C'est l'escalade qui a donné ses lettres de noblesse au massif, mais la région reste un remarquable endroit pour randonner, même si la complexité du massif et le maquis n'aident pas à rendre cette activité aisée. Les vallées du Taravu et du Fiumorbu, ainsi que le massif de Cagna, beaucoup moins connus que Bavella, n'en sont pas moins très intéressants pour la randonnée avec un plus lié à leur absence de fréquentation et des sites uniques sur l'île (Cuscione/Coscione, Uovacce, ...).

Le Sud de la Corse n'est pas cantonné aux plages et stations du littoral !
Même si le caractère alpin est moins accentué qu'en Centre et Nord Corse, la cordillère de partage des eaux reste encore très marquée du col de Verde à Bavella, avec un massif de Cagna qui en est l'extrémité décalée.

Punta Velacu/Tafonu di u Cumpuleddu

Punta Velacu depuis le ruisseau de Velacu et les abords de Bocca di Velacu U Tafonu di u Cumpuleddu (atrocement dénommé "Trou de la Bombe") constitue la rando touristique par excellence de Bavedda ! Décrite dans tous les guides, vous y trouverez sur son parcours, en saison estivale, une procession de touristes n'ayant rien à envier à la "queue" du Mont-Blanc...
C'est pourquoi, il est recommandable d'aller plutôt visiter la cime voisine moins connue que constitue Punta Velacu, dotée de passages spectaculaires et d'un panorama bien supérieur à celui que l'on peut admirer au "Trou", tout en permettant accessoirement d'y jeter un coup d'oeil au passage....

Bocca di Fumicosa par Argazavu

Sentier Fumicosa/Samulaghja : parois de la crête de Manzaghja et Punta SamulaghjaIl n'est pas très aisé de trouver des parcours de randonnées faciles et pas trop longs dans le massif de Bavella où, mise à part la sempiternelle balade du Tafonu di U Cumpuleddu (ex-Trou de la Bombe), tout est trop difficile ou trop long pour le randonneur lambda.
En voici un qui sera bien adapté à une découverte cool de l'extrémité Sud du Massif, mal connue et peu fréquentée, avec un itinéraire aisé et assez court, associé à des possibilités de compléments variés... C'est la montée à Bocca di Fumicosa (Col des Fumées ?) par la piste d'Argazavu qui part de la route D268 allant de Zonza au col de Bavella. De là, vous pourrez aller visiter les alentours de Punta Samulaghja ou vous lancer dans les parcours de la Crête des Terrasses ou de Quercitella - Castellucciu...

Bocca di Ricu : la vallée du Cavu vers l'aval

Castellucciu vu d'une éminence en RD du FinicioneCette course appartient au massif du Haut-Cavu et est l'homologue "Randonnée" de la remontée du Finicione jusqu'au Castellucciu qui en est la version "Ravinisme". Elle n'est possible que depuis que les deux chemins qui encadrent le cours du Finicione et qui sont marqués sur la carte IGN ont été restaurés en 2017 et 2018 par "A Punta Bunifazinca" alors qu'ils étaient enfouis sous le maquis depuis des dizaines d'années. On peut désormais atteindre relativement aisément Bocca di Castellucciu, le col au Sud du rocher du Castellucciu, sur la crête Monte Calva - Punta di Quercitella et relier ainsi à pied les deux massifs d'U Spidali (Ospedale) et du Haut-Cavu en remontant cette vallée sauvage du Cavu supérieur tout en visant un rocher caractéristique bien visible de toutes les hautes vallées du Cavu.

La restauration de ces chemins permet, en outre, d'organiser des parcours multiples soit en traversant vers U Spidali par l'un des deux chemins avec une longue navette de véhicules (en montée ou en descente !), soit en utilisant l'un des chemins comme parcours de descente après avoir fait le Finicione en version ravin, soit en enchaînant les deux chemins sans même remonter jusqu'au col pour constituer une belle boucle sur les deux rives.

La brèche du Carciara

La brèche du Carciara au zoom depuis le sentier de Figa Bona (Mela IGN) Voici une randonnée que j'ai intégrée dans le dernier Guide Multi-Evasion Corse-du-Sud de chez Glénat en variante de la randonnée n°42 (Ruisseau de Sainte-Lucie) : il faut donc bien qu'elle soit présente sur le site Internet ! Jusqu'à fin 2017, ce parcours nécessitait une remontée partielle du ravin du Carciara pour arriver à la brèche. Elle est devenue depuis une vraie randonnée avec la restauration du Chemin d'exploitation du Carciara jusqu'à la brèche qui la rend ultra-simple ! Merci aux bénévoles de l'association "A Punta Bunifazinca" dont le travail a rendu cette restauration possible ainsi que l'accès à un ancien chemin magnifique avec 4m de largeur en moyenne et des soutènments improbables en ces lieux...
C'est en outre l'occasion de visiter un lieu quasi inconnu de ce massif du Haut-Cavu, occulté par celui de Bavella, la brèche du Carciara, sorte de portail rocheux monumental planté sous la tour de guet du massif, Punta Bunifazinca (Punta di Bonifacio), et dont les parois hautes de plus de 120m marquent l'entrée dans les ravins qui dévalent des crêtes de Bavella. La traversée intégrale de la brèche permet d'admirer au plus près ces murailles pour escaladeurs et de retrouver les vestiges de l'usine à bois qui y prospérait avant la seconde guerre mondiale avec son téléphérique qui descendait les coupes de bois dans la vallée...

Paliri par le sentier de Lora/Peralzone

Montée vers l'aiguille 761 : arrivée au plateau 550m et son maquisJ'ai un peu HONTE de vous proposer ce parcours dans la Section Randonnée tant j'ai bien conscience que cela risque d'envoyer certains d'entre vous au "casse-pipe" !
Je le fais pourtant parce que ce parcours est dans ma région, qu'il suit un sentier traditionnel malheureusement oublié, que c'est le dernier "sentier" du Haut-Cavu encore praticable et que cela reste accessible aux randonneur attentifs et tenaces... Mais pour ceux qui ne sont pas capables d'affronter le maquis présent en permanence sur la "trace" et les multiples interruptions, fausses pistes et pièges divers qui doivent être franchis, cela s'avérera pour eux une grosse galère qui les amènera à me maudire à tout jamais...

Plus d'articles...